Une Coupe du monde en jeu : Paul Pogba (Juventus) à l'heure du grand choix

Une Coupe du monde en jeu : Paul Pogba (Juventus) à l’heure du grand choix

Paul Pogba avait probablement imaginé différents scénarios pour ses retrouvailles avec la Juventus. Sauf un. Celui catastrophe. Cruel, ce dernier a même mis du temps à se dessiner après plusieurs semaines idylliques pour le milieu de terrain français, qui n’a pas vraiment eu besoin de reprendre ses marques dans un club qu’il connaît par cœur. “C’est comme s’il n’était jamais parti“, aime-t-on dire du côté de la Continassa, le centre d’entraînement des Bianconeri. Là-bas, tout le monde aime Pogba. Sa personnalité, aussi attachante que singulière, y fait l’unanimité. Oui mais voilà, le “Pogback” était visiblement trop beau. Et comme (trop) souvent ces dernières années, c’est une blessure qui est venue tout gâcher.

Parti aux Etats-Unis avec le reste de son équipe, le champion du monde 2018, qui a quitté Manchester United en fin de contrat, se voit contraint de quitter l’entraînement des siens le 24 juillet. Après avoir disputé 45 minutes quelques jours plus tôt lors de l’amical face à Chivas (2-0), il se plaint alors de douleurs au genou droit. Bien que boitillant à sa sortie du terrain, Pogba souhaite rassurer tout le monde en levant le pouce en l’air, comme pour indiquer que rien de grave n’est à déplorer. Son club va d’ailleurs dans son sens en laissant initialement filtrer qu’aucun examen médical n’est prévu. Mais la douleur ne disparaissant pas, le programme change et, vingt-quatre heures plus tard, le communiqué tombe : lésion au ménisque latéral du genou droit.

Serie A

“Baguette magique”, “un artiste” : Adli, premiers pas réussis à Milan

29/07/2022 À 22:15

Le même médecin que pour Zlatan

Sonné, Pogba comprend que sa tournée américaine de pré-saison s’arrête ici et qu’il ne pourra tenir son rang lors des deux matches amicaux de prestige face au Barça et au Real Madrid. Mais ceux que tout le monde veut savoir, et notamment les tifosi de la Juve, est sa durée d’absence. Les médias italiens se chargent de la réponse, avec une fourchette assez large selon les sources : de trente jours pour les plus optimistes, à deux mois pour les plus pessimistes.

Elles vont toutefois rapidement se rejoindre pour indiquer que le natif de Lagny-sur-Marne doit choisir entre deux opérations : la méniscectomie et la suture méniscale. Pour faire simple, la première, considérée comme la plus légère, entraînerait une absence de 40 à 60 jours. La deuxième, plus lourde mais plus certaine sur le long terme, obligerait le joueur à trois semaines en béquilles et une absence de 3-4 mois, avec le risque d’arriver jusqu’à cinq. Pas besoin d’être fort en maths pour comprendre que Pogba manquerait alors le Mondial avec les Bleus.

Paul Pogba

Crédit: Getty Images

Dans l’entourage du joueur, on assure qu’un tel scénario n’est pas encore envisagé. Avant, ce dernier est attendu à Lyon mardi pour une consultation avec le docteur Bertrand Cottet-Sonnery. Le même qui a conseillé Zlatan Ibrahimovic, lui aussi touché au genou, sur la marche à suivre ces ultimes semaines. “Le médecin aura pour but de conseiller au mieux Pogba, son entourage et la Juve“, rapportait le quotidien dimanche, précisant que ce rendez-vous sera capital pour la suite des évènements. “Pogba est décrit comme hésitant, mais espérant toujours pouvoir éviter la deuxième hypothèse, soit l’opération la plus lourde“, pouvait-on également lire dans les colonnes du quotidien piémontais, toujours bien informé sur les affaires de la Juve.

La Juve, elle, ne veut prendre aucun risque

Côté Juve, la donne est quelque peu différente. Bien évidemment, on espère que celui qui a récupéré le numéro 10 de son ami Paulo Dybala sera absent le moins longtemps possible. Dans la meilleure des hypothèses, il ne manquerait ainsi “que” les cinq premières journées de Serie A (Sassuolo, Sampdoria, Roma, Spezia et Fiorentina) et les deux premières de Ligue des champions. Toutefois, les dirigeants piémontais ont une priorité : faire le maximum pour éviter de nouveaux pépins physiques à l’avenir.

Dans le cas où l’avis consultatif pencherait pour la deuxième option, qui pourrait permettre de régler définitivement les problèmes de genou de Pogba, la Vieille Dame n’hésiterait pas à le raisonner, quitte à le lui faire tirer une croix sur la Coupe du monde. Pas de gaieté de cœur, forcément, connaissant l’attachement de la “Pioche” aux Bleus de Didier Deschamps. Mais après un ultime exercice à 26 matches joués avec United, la Juve ne souhaite pas vraiment reproduire le même schéma sur la saison à venir. En coulisses, elle reste toutefois attentive sur le mercato des milieux de terrain.

Pogba, Alves, Pirlo… La Juventus, spécialiste des recrues libres

Du côté de nos confrères transalpins, on explique ces derniers jours que Leandro Paredes est la priorité pour renforcer ce secteur, surtout après la nouvelle blessure de Weston McKennie, annoncé sur le carreau pour un mois. Adrien Rabiot, lui, dispose toujours d’un bon de sortie… mais valable uniquement en cas de renforts à son poste. Arthur Melo est proche de Valence. “Si l’absence de Pogba se mesure en plusieurs mois, la seule arrivée de Paredes ne pourra toutefois pas suffire“, a prévenu Tuttosport, évoquant les noms de Fabian Ruiz (Napoli), Miralem Pjanic (FC Barcelone), Sergej Milinkovic-Savic (Lazio), Ilkay Gundogan (Manchester City) ou encore Jordan Veretout (AS Rome).

Serie A

Insultes, cris et vidéo : L’incroyable altercation dirigeant-entraîneur qui secoue le Torino

28/07/2022 À 17:42

Serie A

L’énorme couac : Pogba pourrait manquer le Mondial avec les Bleus !

28/07/2022 À 06:37

#Une #Coupe #monde #jeu #Paul #Pogba #Juventus #lheure #grand #choix

Leave a Comment

Your email address will not be published.