Les statistiques après le Grand Prix de Hongrie de F1

Les statistiques après le Grand Prix de Hongrie de F1

Comme après chaque Grand Prix de F1, il est temps de découvrir les statistiques les plus marquantes, les records qui ont été battus, les séries remarquables toujours en cours ou bien qui se sont arrêtées net lors du dernier week-end…

Les qualifications

George Russell a signé sa première pole position en carrière en Formule 1. Après Sergio Pérez à Djeddah et Carlos Sainz à Silverstone, c’est le troisième pilote qui signe sa première pole cette saison.

Il est devenu le 105e poleman de l’histoire de la F1, et c’est la huitième pole position que Mercedes signe en Hongrie depuis 2010.

Sainz a battu Charles Leclerc pour la troisième fois seulement cette année le samedi, en 13 courses. Le Monégasque rate la première ligne pour la troisième fois seulement cette saison.

Derrière le duo Ferrari, Lando Norris a signé le quatrième temps, ce qui n’est pas sa meilleure performance en qualification de la saison, puisqu’il était troisième à Imola.

Mais Imola était un Sprint, qu’il avait terminé cinquième, prenant ainsi le départ de la course en troisième ligne. En revanche, il a égalé sa meilleure place sur la grille de la saison, puisqu’il était quatrième à Djeddah.

C’est le meilleur résultat de McLaren en qualifications du Grand Prix de Hongrie depuis 2012. A l’époque, l’écurie était en pole position grâce à Lewis Hamilton.

Cinquième, Ocon a, lui, égalé sa meilleure qualification de la saison. Le pilote Alpine F1 avait déjà signé le cinquième chrono à Djeddah et sur le Red Bull Ring.

Valtteri Bottas a retrouvé la Q3 pour la première fois depuis le Grand Prix d’Espagne, après une série de six courses sans l’atteindre, et s’est qualifié huitième.

Derrière lui, Daniel Ricciardo a atteint la Q3 pour la première fois depuis le Canada, et c’était seulement la troisième fois de la saison que les deux McLaren atteignaient la troisième partie des qualifications, après l’Australie et l’Emilie-Romagne.

Pour Max Verstappen, seulement dixième des qualifications, c’était la première fois qu’il faisait moins bien que le quatrième temps cette saison. C’est sa pire qualification depuis le Grand Prix du Canada 2019, si l’on excepte les deux départs en fond de grille motivés par des pénalités, en Russie 2021 et à Monza en 2019.

Qualifié 14e, Lance Stroll a mis fin à une série de sept éliminations en Q1 tandis que son équipier, Sebastian Vettel, a raté la Q3 sur ce circuit pour la première fois depuis 2008 !

La course

La victoire de Max Verstappen, sa 28e en carrière, est la deuxième de l’histoire de Red Bull depuis la dixième place, une performance qu’avait accompli Daniel Ricciardo au Grand Prix d’Azerbaïdjan 2017.

Le champion du monde en titre en a profité pour mener sa 50e course et monter sur son 70e podium. C’est la première fois que le Néerlandais s’impose en ne s’élançant pas des deux premières lignes de la grille.

C’est la deuxième fois que Verstappen gagne un Grand Prix en ayant effectué un tête-à-queue au milieu de la course. Au Grand Prix d’Allemagne 2019, il avait déjà fait un 360 en piste avant de s’imposer.

C’est également la deuxième année de suite que le vainqueur en Hongrie ne s’est pas élancé des deux premières lignes. Entre 1986 et 2020, c’était arrivé également à deux reprises.

Lewis Hamilton a signé son sixième podium de la saison, le cinquième de suite, et son 11e en Hongrie. C’est son 188e en carrière. Grâce aux quatre tours menés hier, il atteint 487 tours en tête sur le Hungaroring, le record pour un pilote sur un même circuit.

C’est le deuxième podium consécutif composé de Verstappen, Hamilton et Russell dans cet ordre. C’est la 31e fois que Verstappen et Hamilton signent un doublé dans un Grand Prix, soit autant que… Hamilton et Nico Rosberg.

Grâce aux 28 tours menés par Russell et Hamilton, Mercedes F1 a été plus en tête pendant cette course que pendant les 12 précédentes réunies depuis le début de saison.

Carlos Sainz franchit la ligne d’arrivée en quatrième place pour la deuxième année consécutive en Hongrie, mais il avait été promu sur le podium sur tapis vert l’année dernière.

Pour Charles Leclerc, c’est le 11e Grand Prix sur 13 cette année où il mène des tours, mais c’est la huitième fois de l’année qu’il ne termine pas parmi les trois premiers. Il continue une triste série, puisqu’il n’est jamais monté sur le podium en Hongrie, quelle que soit la discipline.

Lando Norris a terminé dans les points pour la dixième fois de la saison, et c’est sa troisième arrivée en septième place consécutive.

Chez Alpine F1, c’est la huitième entrée dans les points consécutive pour Fernando Alonso, qui a terminé dans le top 10 pour la 11e fois consécutive sur le Hungaroring. Il faut remonter à 2009, lorsqu’il avait abandonné, pour voir l’Espagnol rater les points en Hongrie.

C’est la septième fois que les deux pilotes Alpine terminent dans les points cette année, et la troisième course consécutive où cela se produit.

Contrairement à Esteban Ocon, Pierre Gasly n’a pas trouvé le chemin des points, et sa 12e place en Hongrie est sa cinquième arrivée consécutive hors du top 10.

Ils étaient 19 à franchir l’arrivée, Valtteri Bottas ayant connu un problème mécanique, mais les 20 pilotes ont été classés. C’est seulement la 13e fois que cela se produit dans l’histoire de la F1, en 1070 Grands Prix.


#Les #statistiques #après #Grand #Prix #Hongrie

Leave a Comment

Your email address will not be published.