Nîmes Olympique : les notes des Crocos après la défaite face à Caen (0-1)

Nîmes Olympique : les notes des Crocos après la défaite face à Caen (0-1)

Ligue 2. Au terme d’un match plutôt plaisant pour une 1re journée de championnat, Nîmes Olympique s’est incliné sur le fil face à Caen, samedi 30 juillet, puni dans le temps additionnel par un but de Kyeremeh (90e +3).

Dias (5) : le gardien croco n’a pas eu à s’employer une seule fois lors de la première demi-heure. Détourne du poing un centre de Vandermesch que le gardien nîmois aurait, semble-t-il, pu capter (49e). Ferme bien son premier poteau sur une reprise d’Essende (52e) avant d’être sauvé par son poteau, sur le corner qui suit, sur une tête de Mendy. S’impose, avec autorité, sur un centre au cordeau de Vandermesch (62e) avant d’en faire de même en sortant avec promptitude sur un coup franc plongeant du gaucher Court. Impuissant sur le but caennais de l’entrant Kyremeh, fusillé à bout portant pas l’attaquant qui évoluait à Annecy la saison dernière (90e +3).

Durand de Gevigney (6) : pour la première de sa carrière en professionnel et en Ligue 2, l’ancien Versaillais avait un sacré client en la personne de l’imposant Essende. Un début de rencontre compliquée dans la relance avec cinq approximations dans le premier quart d’heure. Il s’est bien repris par la suite, incisif dans ses interventions défensives. Averti pour un tacle trop enlevé sur Court (67e). 

Poulain (5) : du haut de ses 35 ans, le défenseur central l’a joué à l’expérience dans la défense à 3 croco, coupant intelligemment les trajectoires adverses. Dévie, de la tête, un centre dangereux de Court à destination de Mendy (43e). Pris de vitesse, dès la reprise du second acte, par Essende, dont la tentative terminera en corner (47e). Match sérieux.

Guessoum (5) : vigilant au marquage sur l’ensemble du match. Averti par l’arbitre pour un tacle trop appuyé sur Essende à l’angle de la surface (18e). Il a interrompu avec autorité la percée de Kyeremeh (81e).

Vargas (5) : concentré et sérieux défensivement, en plus d’être actif offensivement sur son côté droit. Il a sans cesse proposé des solutions même s’il ne fut pas toujours trouvé. Remplacé par Labonne (75e) poste pour poste.

Fomba (cap., 4) : il a tenté d’impulser le tempo dans son poste de sentinelle au milieu et a su se montrer présent, surtout lors de la première période. Le capitaine gardois s’est ensuite un peu éteint après la pause, comme la plupart de ses coéquipiers. Averti juste avant la mi-temps (44e) pour avoir laissé traîner le pied sur Daubin. 

Thomasen (3) : une frappe intéressante, bien que trop peu appuyée, qui finit dans les bras de Mandrea, le portier caennais (6e). Trop en dedans, toutefois, sur l’ensemble de la rencontre. Pas assez percutant et logiquement remplacé par N’Guessan (66e).

Sadzoute (5) : un bon centre depuis la gauche à destination de Koné (11e) que le Sénégalais n’a pu exploiter de la tête. Auteur d’un retour, in extremis, dans sa surface pour annihiler une action caennaise et mettre le ballon en corner (44e) suite à un ballon en profondeur de Mendy vers Vandermesch. Comme son pendant à droite, Vargas, il laissa sa place à Eliasson (75e), lequel, plutôt en jambes, s’est tout de suite illustré avec son pied gauche par deux centres dangereux. Il a également mal négocié un coup franc dangereux (86e) à l’angle de la surface, côté gauche, en envoyant le ballon… en touche, à l’opposé. 

Benrahou (4) : en première période, le meneur de jeu a plutôt bien été trouvé entre les lignes, sa technique faisant ensuite la différence, même s’il n’a pas été assez décisif. Tergiverse trop au moment d’armer sa frappe dans la surface caennaise, repris par la défense de Malherbe (45e +3). Trop peu de réactivité sur certaines situations, notamment dans la surface adverse. Il a cédé sa place à Benezet (84e) qui, dès son entrée en jeu, a récupéré le brassard de capitaine de Fomba.

Kone (4) : volontaire, généreux dans l’effort, l’attaquant sénégalais n’a pas ménagé sa peine mais a manqué de spontanéité sur un centre de Tchokounté (45e +3). Son duo, en attaque, avec Tchokounté demande encore logiquement quelques réglages. Le Sénégalais s’est procuré la plus grosse occasion croco mais a perdu son face-à-face avec Mandrea après avoir pris le meilleur sur le défenseur normand Cissé. Avant d’être remplacé par Omarsson (84e)

Tchokounté (4) : servant de point de fixation en attaque, l’avant-centre croco a abattu un gros travail sans compter ses efforts. Souvent prise en tenaille dans l’arrière-garde caennaise, la recrue nîmoise a fait ce qu’elle a pu. Une seule situation pour l’ancien Dunkerquois qui n’a pu cadrer sa tête sur un centre de la gauche d’Eliasson (90e +1).

#Nîmes #Olympique #les #notes #des #Crocos #après #défaite #face #Caen

Leave a Comment

Your email address will not be published.