La très grosse frayeur du Bayern, qui gagne sa 10e Supercoupe d'Allemagne en venant à bout de Leipzig

La très grosse frayeur du Bayern, qui gagne sa 10e Supercoupe d’Allemagne en venant à bout de Leipzig

Le Bayern a été sans pitié face au RB Leipzig et s’est imposé 5-3 en Supercoupe d’Allemagne, dans un match plein de suspense, grâce à des buts de Musiala, Pavard, Gnabry et… le premier de Sadio Mané en match officiel. Les hommes de Julian Nagelsmann démarrent donc la saison avec un premier trophée.

Premier match et premier trophée. Le Bayern s’est fait bousculer en fin de match et s’impose finalement 5-3 contre Leipzig ce samedi et s’offre ainsi sa 10e Supercoupe d’Allemagne.

Les Bavarois avaient cru sceller la rencontre lorsqu’ils rentraient aux vestiaires avec 3-0 au tableau d’affichage, mais c’était sans compter la remontée spectaculaire de Leipzig. Un premier match officiel pour les deux clubs, qui a vu aussi le premier but officiel de Sadio Mané avec le Bayern.

Une première période à sens unique

Le champion d’Allemagne avait enclenché le mode rouleau-compresseur très tôt dans le match et avait ouvert le score très vite par l’intermédiaire de Jamal Musiala. Le jeune milieu de terrain s’est chargé de conclure une action offensive qui stagnait dans la surface sans ne jamais trouver les filets. D’une frappe puissante à l’entrée de la surface, il ouvre le score et lance la machine (1-0, 14e).

Après un but annulé pour hors-jeu à Christopher Nkunku, les Bavarois font le break grâce à leur recrue estivale : Sadio Mané. Le Sénégalais s’est projeté en même temps que Gnabry, qui le sert dans sa course devant le but. Il n’a plus qu’à pousser pour signer sa première réalisation en match officiel sous la tunique bavaroise (2-0, 31e).

Les hommes de Julian Nagelsmann rentreront aux vestiaires avec une belle avance 3-0, grâce au but de Benjamin Pavard en toute fin de première période, qui frappe après une remise en retrait de Musiala au point de pénalty (3-0, 45e). Une première période à sens unique, où le Bayern a tiré six fois au but, pour quatre frappes cadrées et donc, trois buts.

L’entrée de Dani Olmo change la donne

Au retour des vestiaires, Dani Olmo et André Silva entrent et renversent la tendance. Sur corner, Marcel Halstenberg saute plus haut que tout le monde et réussit à concrétiser le bon début de seconde période du RB Leipzig avec une bonne tête (3-1, 60e). Un répis de courte durée puisque sur un contre bavarois, Müller se projette et bute sur Gulacsi, mais Gnabry a suivi et signe le quatrième but (4-1, 66e).

Sadio Mané a même cru alourdir le score sur un très beau ballon piqué sur le gardien hongrois. Mais il est finalement signalé hors-jeu (71e). Après un tacle les deux pieds décollés dans la surface sur Dani Olmo, Benjamin Pavard offre un pénalty à Leipzig, qui recolle à 4-2 après la très belle transformation de la part de Christopher Nkunku (4-2, 77e).

Leipzig aura entretenu l’espoir

Un contre-temps qui ne changera rien au score, puisque Sadio Mané est de nouveau proche du doublé à la 80e minute. Un doublé dont le Sénégalais est de nouveau proche en toute fin de match lorsqu’il est servi par Kingsley Coman, mais il est (encore) signalé hors-jeu (85e).

On croyait la partie terminée mais André Silva a jailli et a servi Szoboszlai à l’entrée de la surface. Le Hongrois décale pour Dani Olmo sur sa gauche et conclut d’une sublime frappe croisée qui relance la partie (4-3, 89e). Leipzig pousse de nouveau et est proche de l’exploit sur un centre fuyant de Dani Olmo que personne ne parvient à couper (90+2e).

Leroy Sané pour crucifier Leipzig

Les hommes de Telasco s’offriront une toute dernière occasion grâce à une main de Lucas Hernandez, qui croyait jouer une touche mais s’est emparé du ballon avant même que celui-ci n’est franchi la ligne (90+5e). Leipzig viendra finalement se faire crucifier sur un contre en solitaire de Leroy Sané, qui récupère une très longue relance d’Alphonso Davies avant d’enchaîner les crochets devant le jeune espagnol Novoa-Ramos. Il finit par tromper Gulacsi, qui était resté debout malgré ses dribbles (90+8e).

Le FC Bayern remporte donc la Super Coupe d’Allemagne pour la 10e fois, étendant encore son propre record. Le Bayern a remporté le trophée au cours de chacune des trois dernières saisons, comme auparavant seul le Bayern lui-même avait réussi à le faire de 2016 à 2018.

#très #grosse #frayeur #Bayern #qui #gagne #10e #Supercoupe #dAllemagne #venant #bout #Leipzig

Leave a Comment

Your email address will not be published.