PSG: à seulement 16 ans, Zaïre-Emery impressionne déjà tout le monde

PSG: à seulement 16 ans, Zaïre-Emery impressionne déjà tout le monde

Warren Zaïre-Emery s’est fait particulièrement remarquer lors de la tournée de préparation du PSG au Japon. Le milieu de terrain de 16 ans, considéré comme le plus bel espoir du centre de formation parisien, a ébloui l’assistance par sa maturité, sa qualité technique et sa sérénité sur le terrain. Christophe Galtier ne tarit pas d’éloges sur le surdoué de Montreuil, qui a récemment signé son premier contrat pro.

Le visage perlé de sueur, il passe d’un demi-terrain à l’autre avec sa chasuble rouge. Sous l’œil vigilant de Christophe Galtier et de ses adjoints, Warren Zaïre-Emery participe en alternance aux deux mini-oppositions organisées sur la pelouse du Rugby Stadium Chichibunomiya. Dans un rôle de joker. Ce lundi 18 juillet, plus de 13.000 spectateurs euphoriques ont pris place dans les gradins du quartier d’Aoyama, au cœur de Tokyo. L’occasion pour eux d’applaudir les stars du PSG venues effectuer leur tournée de préparation au Japon. Et de découvrir ce jeune milieu de terrain, qui se balade durant l’entraînement ouvert au public.  

Dans la chaleur humide de l’été asiatique, Zaïre-Emery impressionne tout le monde. Les fans nippons le montrent du doigt. Les journalistes l’observent bouche bée. Du haut de ses 16 ans, le natif de Montreuil déroule son football avec une aisance assez sidérante dans l’entrejeu. Aux côtés de Lionel Messi, Kylian Mbappé ou Sergio Ramos, il se fait remarquer par sa justesse technique, sa sérénité, sa vista, son endurance et l’intensité qu’il met dans ses interventions. En le regardant évoluer à un tel niveau, difficile d’imaginer qu’il ne sera majeur que dans deux ans. 

“Le plus grand talent du centre de formation” 

En coulisses, sa séance est également commentée avec des mots élogieux. Mais personne ne tombe réellement des nues. Depuis plusieurs années, Warren Zaïre-Emery (déjà apparu lors du premier test estival contre Quevilly-Rouen Métropole) est considéré comme un véritable phénomène au Camp des Loges.

“Pour moi, c’est le plus grand talent du centre de formation du PSG à l’heure actuelle, expliquait au printemps notre consultant Mathieu Bodmer. Il n’a pas beaucoup de défauts. Il joue avec de la maturité et de la personnalité. A son âge, il y a peu de joueurs qui y arrivent.”

Le diamant d’origine martiniquaise a récemment signé son premier contrat professionnel avec le PSG (le 15 juillet dernier). Jusqu’en 2025. Un soulagement pour le club de la capitale, qui en avait fait l’un de ses dossiers prioritaires. Il faut dire que Zaïre-Emery était courtisé par tous les plus grands d’Europe. Après avoir pris le temps de la réflexion, il a choisi de s’engager avec son club de cœur, auquel il est très attaché. Dans la foulée, Christophe Galtier l’a convoqué pour la tournée japonaise. Et son investissement a été récompensé par deux apparitions lors des matchs amicaux face à des clubs locaux.  

Galtier bluffé par sa “maturité”  

Le petit surdoué est d’abord entré à une demi-heure de la fin face au Kawasaki Frontale (2-1). Avant d’être titularisé contre les Urawa Red Diamonds aux côtés de Marco Verratti (3-0). Le temps de confirmer son énorme potentiel et d’enflammer les supporters parisiens sur les réseaux. Toujours en mouvement, précis dans ses transmissions, Zaïre-Emery s’est fondu dans le décor avec un naturel désarmant. Sans jamais donner l’impression de paniquer. Avec son gabarit déjà très développé (1,78m), il ressemble à un joueur expérimenté sur le pré. Il est pourtant né un an après les débuts professionnels de Leo Messi au Barça… 

“Warren est surprenant de maturité et de clairvoyance, a résumé Galtier après le succès contre les Urawa Reds. Il a le privilège énorme d’être au contact de tous ces grands joueurs.” Des grands joueurs qui, eux aussi, sont sous le charme du gamin de Seine-Saint-Denis. “Il a beaucoup de qualités, confie Nuno Mendes à RMC Sport. J’avais déjà vu certains de ses matchs avec les jeunes. Il est très appliqué. Je pense qu’il a ce qu’il faut pour continuer avec l’équipe première, il doit tout donner car c’est le plus jeune du vestiaire.”

Couvé par son père, ancien joueur du Red Star

Un statut que Warren connaît bien. Depuis ses débuts en crampons, il a toujours évolué avec des plus âgés que lui, pour ne pas freiner sa progression et parfois éviter que ses partenaires se relâchent en comptant sur son talent hors-normes. C’est d’abord au FCM Aubervilliers (au nord de Paris) qu’il a signé sa première licence à 4 ans et demi. Sous l’œil protecteur de son père Franck, ancien joueur du Red Star, alors entraîneur au sein du club basé dans le 93. Et il a tout de suite ébloui l’assistance.

“Lors d’un tournoi seniors à Trappes (Yvelines), j’avais ramené Warren avec moi, raconte son paternel dans le podcast “Scouting” produit par RMC Sport. Il jouait avec son ballon sur le côté. A un moment, je lui fais une passe de 30m bien appuyée et il nous sort un amorti de la poitrine comme s’il l’avait travaillé tous les jours. On s’est regardés avec mon cousin et on s’est dit: ‘C’est pas mal du tout ça’.”

Warren Zaïre-Emery
Warren Zaïre-Emery © Icon

“Il a impressionné tous les éducateurs du PSG”

Quelques années plus tard, Warren intègre la section U8 du PSG. Et là encore, il se fait rapidement remarquer. “Lorsqu’on a des joueurs à fort potentiel, ils ne savent pas tout le temps se servir de leurs qualités intrinsèques et ne font pas les bons choix. Ils n’ont pas cette maturité, témoigne le formateur Abdou Fall, qui a eu Zaïre-Emery en U11 au Camp des Loges. Lui avait une lecture de jeu et une analyse incroyables pour son âge. Il jouait tout le temps très juste. Ça a impressionné tous les éducateurs du club.”

Doublement surclassé chaque année, Warren est décrit comme un jeune à l’état d’esprit irréprochable (qui conteste rarement les décisions arbitrales), un peu réservé mais tout de même chambreur. Mordu de foot, il joue dès que possible avec ses potes, en plus de ses entraînements. Mais il regarde en revanche peu de rencontres à la télévision. La saison passée, il a intégré le groupe U19 coaché par Zoumana Camara, avec lequel il a disputé la Youth League (défaite en quarts de finale contre Leipzig). En débutant quasiment tous les matchs et en inscrivant un but contre Bruges (lors de sa seule entrée en jeu). 

Champion d’Europe U17 au printemps

Mauricio Pochettino et son staff l’ont en parallèle convié à certaines séances d’entraînement avec les pros. Sous contrat avec Polaris Sport, il est représenté par la structure de Jorge Mendes. Le célèbre agent portugais, qui gère notamment les intérêts de Cristiano Ronaldo, s’est d’ailleurs déplacé en personne (alors qu’il envoie souvent des intermédiaires) pour convaincre la famille Zaïre-Emery de le rejoindre. 

En juin dernier, Warren a remporté l’Euro U17 en Israël avec l’équipe de France. Aux côtés de son partenaire de club El Chadaille Bitshiabu (d’un an son aîné) et de Mathys Tel, qui vient d’être transféré du Stade Rennais au Bayern Munich (pour près de 30 millions d’euros). Un premier titre majeur qui en appelle d’autres. Après son été prometteur, le milieu de terrain de 16 ans attend désormais de voir si Galtier va lui offrir ses grands débuts professionnels cette saison.    

Lancé en pro dès cette saison?

Avec la Coupe du monde 2022 programmée en fin d’année au Qatar (du 21 novembre au 18 décembre), la fenêtre pourrait s’ouvrir dans un futur proche, lorsqu’il faudra faire souffler les internationaux. Cela dépendra aussi sans doute de la fin du mercato et des éventuels renforts qui pourraient arriver dans son secteur. “Je souhaite intégrer nos meilleurs jeunes à nos côtés, c’est aussi la volonté de la direction sportive et de la présidence, afin qu’ils puissent s’épanouir au sein de leur club formateur”, a récemment expliqué Galtier.

Reste à savoir si Zaïre-Emery sera dans le groupe dès dimanche pour affronter Nantes lors du Trophée des champions à Tel-Aviv (20h). C’est une possibilité, même s’il n’a pas participé au dernier match de la tournée au Japon contre le Gamba Osaka (6-2). A moins d’un souci majeur, son heure arrivera de toute façon, tôt ou tard. Il en est persuadé. Comme tous ceux qui l’ont vu avec un ballon entre les pieds.

Alexandre Jaquin (avec Arthur Perrot)

#PSG #seulement #ans #ZaïreEmery #impressionne #déjà #tout #monde

Leave a Comment

Your email address will not be published.