BILLET : Mathys Tel, l’appel difficile à manquer

BILLET : Mathys Tel, l’appel difficile à manquer

À 17 ans, Mathys Tel s’apprête à rejoindre le Bayern Munich pour un transfert record. Un appel auquel il était difficile de ne pas répondre, tant pour lui que pour Rennes.

Le feuilleton aura été plus court que celui des défenseurs centraux. Voilà trois semaines que Mathys Tela pour la première fois été annoncé au Bayern Munich. Après plusieurs offres repoussées, le Stade rennais a finalement dû laisser partir son jeune talent, qui à 17 ans rejoint donc déjà un grand club d’Europe. Depuis les premières rumeurs, les avis sont partagés quant à ce mouvement, mais force est de constater qu’il était compliqué de laisser sans réponse l’appel du Bayern.

Toujours plus vite

Pour Mathys Tel, le choix a très vite été fait. Logique. Désireux depuis toujours de rejoindre un très grand club, l’opportunité de rejoindre le multiple champion d’Allemagne ne se refuse pas à 17 ans, et ce peu importe le challenge proposé. Ce challenge, quel est-il ? Il ne s’agira pas de « remplacer » Robert Lewandowski. Le Polonais parti au FC Barcelone, Tel comblera effectivement numériquement ce départ. En revanche, il faudra du chemin pour peser autant que le grand Robert, et ses 344 buts en 375 matchs avec le Bayern, dont 50 la saison dernière.

Le désormais ex-Rennais devra se faire une place dans la hiérarchie, ce qui l’attendait également à Rennes. En Bretagne, Gaëtan Laborde, Serhou Guirassy et Matthis Abline évoluaient dans son secteur de jeu, Bruno Genesio ayant confié vouloir fixer le polyvalent attaquant en numéro 9. À Munich, Tel fréquentera du beau monde également : Sadio Mané, Leroy Sané, Serge Gnabry, Kingsley Coman, Thomas Müller ou Eric Choupo-Moting. Beaucoup d’offensifs, peu de vrais attaquants de pointe. Entre Rennes et le Bayern donc, la concurrence reste fournie, et la place de départ de Tel la même. Du point de vue du joueur, partir du même point dans la hiérarchie, mais au Bayern plutôt qu’à Rennes, peut sembler plus attrayant. Jouer dans un des plus grands clubs européens dès maintenant, son objectif in fine, également. En attendant de savoir si Tel a effectivement le niveau requis pour tenir une certaine place chez le champion de Bundesliga, Rennes boucle une sacrée affaire.

L’idée au Stade rennais n’a jamais été de laisser partir Mathys Tel, encore moins en prêt, option jamais envisagée par le club pour un joueur sur qui autant d’espoirs étaient fondés. Mais lorsqu’un club de la stature du Bayern Munich se présente, les choses se gâtent. Le feuilleton Kim Min-Jae a rappelé que Rennes pouvait désormais durablement batailler avec un club comme Naples aujourd’hui. Mais la marche est encore trop haute pour tenir tête à une écurie de la trempe du Bayern.

79 minutes

La direction a donc très vite dû se rendre à l’évidence, et valoriser ce transfert. Tel restait sous contrat jusqu’en 2024, et un an après avoir laissé partir Eduardo Camavinga au Real Madrid pour plus de 30 millions d’euros, le Stade rennais s’apprête à encaisser presque autant pour un joueur certes champion d’Europe U17 cet été, ayant brillé en Gambardella cette saison, mais n’ayant quasiment jamais joué au plus haut niveau. Lorsqu’il part au Real l’année dernière, « Cama » comptabilise 88 apparitions avec le SRFC, soit un peu plus de 6000 minutes de Ligue 1, Coupe de France, et Ligue des Champions réunies. Un peu plus jeune au moment de rejoindre le Bayern, Mathys Tel compte avec les pros 10 apparitions, pour 79 minutes de jeu cette saison (49 en Ligue 1, 30 en coupe d’Europe).

L’opération réalisée par Rennes est donc conséquente, pour un joueur étiqueté « formé au club », ce qui valorise toujours l’image du centre de formation, qui n’aura finalement pas passé tant de temps que ça à la Piverdière. Si un accord de non-sollicitation a vite été signé, Tel n’a intégré le centre de formation, et donc rejoint Rennes, qu’à 15 ans. L’attaquant n’aura donc au final passé que deux années à Rennes, où il signait le 18 août 2021 son premier contrat pro.

Ce matin, Mathys Tel est arrivé à Munich pour débuter un nouveau chapitre de sa carrière. Ce sera avec le poids d’un montant de transfert ahurissant, et une certaine amertume pour une partie des supporters rennais. À l’heure où la professionnalisation du football commence toujours plus tôt, trop tôt, et où la valorisation des jeunes joueurs n’en finit plus de d’interloquer, force est de constater que l’appel du Bayern ne pouvait être laissé en absence, pour Tel, comme pour Rennes.


#BILLET #Mathys #Tel #lappel #difficile #manquer

Leave a Comment

Your email address will not be published.