Mondiaux d'athlétisme 2022 : le relais bleu disqualifié, Kévin Mayer bien lancé, le retour d'Allyson Felix... Ce que vous avez peut-être manqué cette nuit

Mondiaux d’athlétisme 2022 : le relais bleu disqualifié, Kévin Mayer bien lancé, le retour d’Allyson Felix… Ce que vous avez peut-être manqué cette nuit

Dans les dernières minutes de la neuvième journée des championnats du monde d’Eugene (Etats-Unis), les relais américains ont connu des destins contraires. La victoire pour les femmes, et une frustrante deuxième place pour les garçons, sur 4×100 m. Les décathloniens ont quant à eux continué leurs travaux dans la nuit de samedi 23 à dimanche 24 juillet, à l’instar de Kévin Mayer, lancé sur de bonnes bases. Dans les autres finales où des Français étaient engagés, la déception prime.

Kevin Mayer sur le bon rythme

Le vice-champion olympique de Rio et Tokyo a réalisé une première journée correcte au décathlon. Gêné par des blessures ces derniers mois, le Français de 30 ans a alterné entre les résultats convaincants (10″62 au 100 m, 2,05 m à la hauteur), d’autres passables (7,54 m à la longueur, 49″40 sur 400 m) et un vraiment en deça de son niveau (14,98 m au poids). 


A l’issue des cinq premières épreuves, Kevin Mayer se situe à la 6e place du classement général. Un positionnement loin d’être rédhibitoire pour le combinard, habituellement plus performant en seconde journée. A noter qu’au cours du 400 m, le champion olympique canadien Damian Warner s’est blessé, ouvrant un peu plus la place à Kevin Mayer sur le podium, voire tout en haut. Le Français a d’ailleurs confié qu’il était “confiant” pour le titre.

Le relais tricolore du 4×100 disqualifié…

Alors que le relais bleu pouvait, à la faveur d’une course parfaite, espérer tutoyer le podium du 4×100 m, les Français ont été disqualifiés après l’arrivée. Lancé en tête, Méba Mickaël Zézé a raté sa transmission avec Pablo Matéo. Si les sprinteurs ont pu aller au bout de leur effort, terminant 8e et derniers de leur finale, les Bleus ont ensuite été disqualifiés pour cause de passage de témoin hors de la zone.

Les relayeurs canadiens ont créé la surprise en s'adjugeant le titre mondial dans cette finale du 4x100 mètres. Le quatuor composé d'Aaron Brown, Jerome Blake, Brendon Rodney et Andre De Grasse s'est imposé en 37 secondes et 48 centièmes, la meilleure performance mondiale de l'année. Les États-Unis, favoris de la course, prennent la deuxième place devant les Britanniques. De leur côté, les Français ont été disqualifiés après un mauvais passage de témoin.

La finale a été remportée par le Canada, devant les favoris Américains, grâce à un superbe finish d’Andre de Grasse. En revanche, chez les femmes, ce sont les Américaines qui ont créé la surprise en s’imposant d’un souffle devant les immenses favorites jamaïquaines. 

… ceux du 4×400 m filent en finale

Côté tricolore, satisfaction en revanche pour les collectifs du 4×400 m qui ont chacun décroché leur place en finale. Les Françaises (Sokhna Lacoste, Shana Grebo, Sounkamba Sylla et Amandine Brossier) ont ouvert la voie en décrochant la 3e place de leur série, synonyme de qualification directe, bénéficiant de la disqualification des Néerlandaises. En finale, leur objectif sera d’abord d’améliorer leur chrono.

Les relayeuses tricolores du 4x400 mètres se sont qualifiées pour la finale de la discipline lors de ces Championnats du monde d'Eugeue. Le quatuor composé de Sokhna Lacoste, Shana Grebo, Sounkamba Sylla et Amandine Brossier a pris la quatrième place de sa série. Les Françaises ont bénéficié de la disqualification des Néerlandaises pour une mauvaise transmission de témoin et accèdent directement à la finale.

Chez les hommes (Thomas Jordier, Loïc Prévot, Simon Boypa, Téo Andant), le relais bleu a passé la ligne en quatrième position de sa série. Les relayeurs ont bien fait de jeter toutes leurs forces dans la bataille. Ils ont arraché la dernière place en finale pour un centième !

Les relayeurs tricolores sont parvenus à passer en finale du 4x400 mètres de ces Mondiaux d'Eugene. Le quatuor composé de Thomas Jordier, Loïc Prevot, Simon Boypa et Téo Andant a terminé sa série en quatrième position. Avec un chrono de 3 minutes, 3 secondes et 13 centièmes, les Français se qualifient au temps en devançant les Néerlandais d'un petit centième.

Gabriel Tual coince

Septième en finale olympique à Tokyo, sixième en finale mondiale à Eugene. Si Gabriel Tual était déçu de sa course, le Français continue de se placer dans le gratin mondial du 800 m. Dans une course remportée par le champion olympique kényan Emmanuel Korir, Gabriel Tual a coincé dans la dernière ligne droite et franchi la ligne en 1’45″49. 

Gabriel Tual est revenu sur la finale du 800 mètres de ces Championnats du monde d'Eugene dans laquelle il a pris la sixième place avec un chrono d'une minute 45 secondes et 49 centièmes. Le Français est déçu mais se tourne déjà vers la saison prochaine.

Jean-Marc Pontvianne loin de ses marques

Qualifié en finale du triple saut grâce à un bond à 16,95 m, le Français Jean-Marc Pontvianne n’a pas réussi à ajuster sa course d’élan. Mordant la planche sur ses deux premiers essais, le triple sauteur n’a réussi à valider qu’un seul saut à 16,86 m. 

Jean-Marc Pontvianne a terminé huitième de cette finale du saut en longueur des Mondiaux d'Eugene. Après deux premiers essais mordus, le Français a réalisé un saut à 16 mètres et 86 centimètres pour s'offrir une place dans les huit et trois essais supplémentaires. L'athlète de 27 ans n'est pas parvenu à améliorer sa marque par la suite.

Il a terminé huitième d’un concours remporté par le champion olympique portugais Pedro Pichardo (17,95 m), devant Hugues Fabrice Zango (17,55 m) et Yaming Zhu (17,31 m).

Le retour inattendu d’Allyson Felix

Sa retraite n’aura duré que quelques jours. Alors que la légende américaine des 200 et 400 m avait annoncé se retirer des stades après avoir remporté le bronze sur le relais 4×400 m mixte, Allyson Felix a fait son retour sur la piste d’Hayward Field dans la nuit de samedi à dimanche. Auteure d’un relais convaincant dans cette finale (50″15), l’Américaine a été rappelée par ses entraîneurs pour participer aux séries du relais 4×400 m femmes. Sélection qu’elle a acceptée, montant dans le premier avion pour rejoindre l’Oregon.

Positionnée en deuxième relayeuse, Allyson Felix a réalisé le temps le plus rapide (50″61) du collectif américain. Reste à savoir si elle participera à la finale. Quoi qu’il en soit, si l’équipe américaine monte sur le podium, Allyson Felix décrochera alors sa 20e médaille aux championnats du monde. 


#Mondiaux #dathlétisme #relais #bleu #disqualifié #Kévin #Mayer #bien #lancé #retour #dAllyson #Felix #vous #avez #peutêtre #manqué #cette #nuit

Leave a Comment

Your email address will not be published.