PSG: la méthode Galtier, le système, la concurrence avec Bernat… l'intégrale de l'interview de Nuno Mendes

PSG: la méthode Galtier, le système, la concurrence avec Bernat… l’intégrale de l’interview de Nuno Mendes

Bonne pioche du recrutement du PSG en 2021, Nuno Mendes (20 ans) a accordé un entretien à RMC Sport, ce vendredi au Japon, dans lequel il confie son ambition de tout gagner et valide la méthode Galtier, notamment le nouveau schéma tactique qu’il apprécie.

Nuno Mendes, comment se passe le quotidien avec Christophe Galtier depuis son arrivée?

C’est un bon début, je pense que l’entraîneur est arrivé et s’est imposé. On est sur le bon chemin, on a beaucoup de temps pour travailler. Pour l’instant, on est au Japon, on va ensuite partir en Israël (pour disputer le Trophée des champions face à Nantes, le 31 juillet à Tel-Aviv, ndlr) et on va devoir donner le maximum pour être en pleine forme.

Que pensez-vous des nouvelles règles instaurées par le staff?

C’est normal. Chaque entraîneur a sa manière de manager une équipe et l’entraîneur à sa façon à lui de manager l’équipe. Il sait ce qui est le mieux pour l’équipe et nous on a qu’à exécuter. C’est important d’avoir des règles car sans règles, ça peut être le désordre.

La volonté du staff de mettre plus de discipline dans le groupe a-t-elle été acceptée par les joueurs?

On accepte bien. C’est le début, on est en train de s’adapter à ce que demande l’entraîneur. On a des joueurs jeunes, il faut que tout le monde s’intègre avec le maximum de concentration pour pouvoir être prêt pour les matchs qui arrivent.

L’entraîneur a insisté sur la notion de plaisir lors de son arrivée. Comment jugez-vous les nouvelles séances d’entraînements?

Il y a une très bonne dynamique, avec des bons entraînements, de l’intensité, avec la plus grande concentration de tous les joueurs. Ça va être important durant toute la saison. On va être dans toutes les compétitions, on va donc en avoir besoin pour bien représenter le PSG.

“On aime les entraînements, on rit”

Le groupe diffuse une impression de bonne humeur lors des séances d’entraînement…

Oui c’est normal, on aime tous le ballon. Rire, ça en fait partie, on aime ce que l’on fait. C’est important. Oui on aime les entraînements, on rit mais parfois il y a aussi des joueurs qui s’agacent à lorsqu’ils perdent à l’entraînement mais c’est normal, ça fait partie du jeu!

Juan Bernat s’entraîne bien et semble en forme après une saison gâchée par les blessures. Vous sentez-vous comme titulaire à part entière comme arrière gauche?

Non, je m’entraîne tous les jours. Je pense qu’il y a peu de joueurs qui peuvent dire qu’ils ont un statut de titulaire indiscutable au PSG. Car c’est une équipe pleine de qualités, ceux qui jouent dès le départ comme ceux qui rentrent. Il y a beaucoup de qualités et moi je fais mon travail. Juan est un grand joueur. On fait tous notre travail et c’est à l’entraîneur de choisir qui joue. Si ce n’est pas un, c’est l’autre qui peut jouer et on doit être préparé pour rentrer.

Quelles sont vos ambitions personnelles cette saison?

L’objectif est de continuer d’évoluer. Je suis jeune, je n’ai que 20 ans. Je dois continuer d’apprendre, il y a beaucoup de joueurs d’expérience ici qui peuvent m’aider tous les jours et moi j’aime apprendre. J’aime être attentif et profiter au maximum des moments que j’ai ici avec mes collègues et les entraîneurs. L’objectif est d’aider le PSG au maximum dans son objectif. Je pense que c’est mon objectif mais c’est aussi celui de mes collègues et le reste vient naturellement.

Au niveau collectif, la Ligue des champions sera-t-elle la priorité au détriment du championnat cette saison?

Non, notre l’objectif c’est d’aller le plus loin possible dans les compétitions. En Ligue 1, je pense que l’équipe doit prendre match après match et jouer tous les matchs comme si c’était le dernier. Je pense qu’on va avoir une bonne progression et on prétend à arriver loin dans toutes les compétitions. Arriver loin, ce n’est pas qu’on veut mais on ambitionne de gagner des titres et on va tout faire pour y arriver.

“J’avais presque la certitude que Mbappé allait rester”

Comment avez-vous vécu le long feuilleton sur l’avenir de Kylian Mbappé, qui a finalement prolongé au PSG?

On est content, on sait que Kylian aime beaucoup le PSG. Ça fait beaucoup d’années qu’il est là et je pense qu’il ne savait pas ce qu’il allait décider. Mais j’avais presque la certitude qu’il allait rester, il aime beaucoup le Paris Saint-Germain. C’est un grand joueur, il veut jouer avec les grands aussi. On était très content quand on a su qu’il allait rester, on l’a félicité.

Comment vous sentez-vous dans le nouveau système en 3-4-1-2 mis en place par Christophe Galtier où vous évoluez dans un milieu à quatre?

J’ai déjà joué un an avec cette tactique au Sporting. J’étais très habitué et, quand je suis venu ici, on a changé de système. Maintenant, on va rejouer avec trois défenseurs mais on n’est pas encore vraiment habitué. Comme on a pu le voir dans le match (face à Kawazaki), on n’est pas encore bien situé dans ce système mais on a le temps pour travailler. Moi ça m’aide beaucoup dans le match, je suis un joueur offensif et je pense que ça va être une belle saison et qu’on va encore progresser.

Comment sentez-vous le trophée des champions face à Nantes?

Ça approche, il reste quelques jours pour travailler jusqu’à ce match. On va bien travailler, se concentrer. Ça va être un match important, très difficile. C’est une finale et les finales, ça se gagne. On va débuter ce match comme une finale. Je pense qu’on est prêts, on va se préparer au maximum pour arriver au meilleur niveau.

Propos recueillis par Arthur Perrot, à Tokyo

#PSG #méthode #Galtier #système #concurrence #avec #Bernat #lintégrale #linterview #Nuno #Mendes

Leave a Comment

Your email address will not be published.