Mondiaux d’athlétisme : surprise chinoise au lancer du disque et sacre attendu au 3 000 m steeple

Mondiaux d’athlétisme : surprise chinoise au lancer du disque et sacre attendu au 3 000 m steeple

Après deux soirées excitantes au stade Hayward Field, la sixième session des Mondiaux a été plus calme mercredi 20 juillet à Eugene. La Chinoise Feng Bin a créé la sensation en remportant le concours du lancer du disque. Dans l’épreuve du 3 000 m steeple, la favorite kazakhe, Norah Jeruto, s’est imposée en dominant de bout en bout la course.

Sacre chinois au disque

A 28 ans, Feng Bin a battu son record personnel de plus de trois mètres pour gagner l’or mondial. C’est un jet mesuré à 69,12 mètres qui lui permet de dominer les deux grandes dames du lancer du disque : la Croate Sandra Perkovic (2e avec 68,45 mètres), double championne du monde et double championne olympique, et l’Américaine Valarie Allman (3e avec 68,30 mètres), championne olympique en 2021 à Tokyo. Cette dernière avait dominé les bilans cette année, améliorant son record personnel avec un jet à 71,46 mètres.

La Française Mélina Robert-Michon, 43 ans, avait réussi à se hisser en finale mais n’a lancé que trois fois, ne parvenant pas à se classer dans les huit premières. Elle termine 10e avec un jet à 60,36 mètres.

Confirmation kazakhe dans le 3 000 m steeple

En série, elle avait levé les bras en s’imposant comme si elle savait qu’elle serait championne du monde quelques jours plus tard. Norah Jeruto a peut-être des dons divinatoires ou alors elle possède une énorme confiance en son potentiel.

La Kazakhe, d’origine kényane et autorisée à représenter son nouveau pays depuis cette année, a mené quasi de bout en bout la course, courant avec un temps ultrarapide de 8 minutes 53 secondes et 2 centièmes, le troisième meilleur de l’histoire. Jeruto a devancé les deux Ethiopiennes Werkuha Getachew et Mekides Abebe. Elle ouvre son palmarès international avec ce succès en Oregon.

La Française Alice Finot, 31 ans, a pris la dixième place (9 min 21 s 40) d’une course qu’elle aurait pu finir dans les premières places si elle n’avait pas chuté sur le dernier obstacle, tombant dans la piscine.

Depuis un meeting en Espagne au début de saison, elle avait battu par trois fois le record de France, dont la dernière fois en série lors de ses débuts dans ses Mondiaux : 9 min 14 s 34.

Norah Jeruto a remporté le titre du 3 000 mètres steeple.

Deux Français en demi-finales du 800 mètres

Gabriel Tual, facile, et Benjamin Robert, au temps, sont parvenus à se hisser en finale du double tour de piste. Le premier a terminé deuxième de sa série en 1 minute 46 secondes et 34 centièmes. Le deuxième avait pris la quatrième place de la sienne en 1 minute 45 secondes et 94 centièmes. Il a été repêché au temps. Les trois premiers de chaque série et les six meilleurs temps suivants étaient qualifiés pour les demi-finales.

Benjamin Robert a connu des sensations fortes. Au départ, seulement septième temps des non-qualifiés au temps des six séries, il a finalement bénéficié de la disqualification d’un concurrent américain pour gagner son ticket pour la suite de la compétition.

« C’est de la “chatte”, a-t-il lâché. Je n’ai pas été bon et il va falloir montrer un autre état d’esprit. Il va falloir profiter de cette chance. Je pense qu’il n’y aura rien à perdre. » Les demi-finales sont programmées jeudi soir. La finale aura lieu samedi soir.

Retour en finale pour Wayde van Niekerk

Le recordman du monde du 400 mètres (depuis les Jeux de Rio en 2016) a réussi un come-back sur la piste américaine des Mondiaux. Il s’est qualifié en terminant 2e de sa demi-finale, avec le cinquième temps des huit finalistes, pour sa première finale internationale depuis 2017.

Wayde van Niekerk est de retour dans une finale internationale.

Le Sud-Africain avait vu son ascension stoppée brusquement et longuement par une grave blessure au genou il y a cinq ans. En finale vendredi, il ne partira pas favori face à l’Américain Michael Norman et au Grenadien Kirani James, triple médaillé olympique sur le tour de piste.

Chez les femmes, la double championne olympique, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, a réussi le meilleur temps des demi-finales en 49 secondes et 55 centièmes. Elle est la grande favorite de la finale.

#Mondiaux #dathlétisme #surprise #chinoise #aulancer #dudisque #etsacre #attendu #au3000m #steeple

Leave a Comment

Your email address will not be published.