Mondiaux d'athlétisme 2022 : la déception Robert-Michon, le retour de van Niekerk, le sacre de Jeruto... Ce que vous avez peut-être manqué cette nuit

Mondiaux d’athlétisme 2022 : la déception Robert-Michon, le retour de van Niekerk, le sacre de Jeruto… Ce que vous avez peut-être manqué cette nuit

Encore une journée sans médaille pour la délégation française à Eugene (Oregon), jeudi 21 juillet. Mélina Robert-Michon est toujours à la poursuite de son meilleur niveau et a terminé loin de la Chinoise Feng, médaillée d’or au lancer du disque. Alice Finot, comme sa compatriote, a également décroché la 10e place, cette fois sur 3000 m steeple. Enfin, des motifs d’espoir demeurent avec les qualifications de Gabriel Tual et de Benjamin Robert en demi-finales du 800 m.

Robert-Michon encore loin du compte

Elle aurait sans doute rêvé d’un autre cadeau d’anniversaire. Mélina Robert-Michon, en difficulté depuis deux saisons, s’est classée dixième du lancer du disque, deux jours après avoir fêté ses 43 ans. Son meilleur jet a été mesuré à 60,36 m sur la pelouse du Hayward Field. Lucide, la Tricolore était consciente du parcours qui lui restait à effectuer pour viser plus haut.


C’est la Chinoise Feng Bin qui a été sacrée en surprenant les favorites, la Croate Sandra Perkovic et l’Américaine Valarie Allman, finalement deuxième et troisième. Feng (28 ans) s’est imposée grâce à un meilleur jet – le premier – expédié à 69,12 m, record personnel amélioré de plus de trois mètres (66 m jusque-là). Perkovic (68,45 m), double championne olympique (2012 et 2016) et double championne du monde (2013 et 2017), et Allman (68,30 m) ne sont elles séparées que par quinze centimètres.

Van Niekerk, le retour du roi déchu

Les médailles, la blessure, puis enfin le bout du tunnel ? Solide en demi-finale du 400 m, Wayde van Niekerk disputera pour la première fois depuis cinq ans une finale mondiale vendredi sur le tour de piste. Une presque résurrection pour le Sud-Africain, qui avait éclaté à la face du monde lors des JO de Rio en effaçant le record du légendaire Michael Johnson sur 400 m (43”03).

Sacré champion du monde l’année suivante à Londres, van Niekerk avait depuis disparu des tartans, ligaments croisés du genou rompus lors d’un match de rugby entre amis en octobre 2017. Le retour vers la lumière a été long et progressif, même si le Sud-Africain est encore loin de développer la même foulée que lors de ses années dorées. 

Avec le 5e temps des engagés, il aura fort à faire notamment face à l’Américain Michael Norman, meilleur temps des demies (44”30), et face au Grenadien Kirani James, triple médaillé olympique sur le tour de piste. Le champion olympique en titre, le Bahaméen Steven Gardiner, est absent à cause d’une blessure.

Tual facile, Robert par un trou de souris

Les demi-fondeurs français Gabriel Tual et Benjamin Robert se sont qualifiés pour les demi-finales du 800 m. Si le premier a assuré sans trembler, le second a arraché sa place dans la douleur. Tual s’est en effet qualifié en se classant deuxième de sa série en 1’46”34 tandis que Robert, 4e de la sienne en 1’45”94, a lui obtenu un billet pour le tour suivant comme sixième et dernier repêché au temps après la disqualification d’un concurrent plus rapide dans une autre série.

Entrée en lice réussie pour Gabriel Tual sur ce 800 mètres des Championnats du monde d'Eugene. Le Français a pris la deuxième place de sa série derrière le Marocain Moad Zahafi en signant un chrono d'une minute 46 secondes et 34 centièmes. L'athlète de 24 ans sera bien au rendez-vous des demi-finales.

Finot, une chute et des espoirs

Le dernier franchissement a été celui de trop pour Alice Finot. Victime d’une chute juste avant la ligne droite finale du 3000 m steeple, la Française s’est classée 10e, loin derrière la Kazakhe Norah Jeruto, magnifique médaille d’or.

La finale du 3 000 m steeple féminin a abouti à un dénouement spectaculaire lors des championnats du monde d'Eugene. Alice Finot, 10e à l'arrivée, s'est manquée sur la dernière rivière pour ponctuer "une course de sauvage".

Pourtant, la satisfaction demeure pour Alice Finot, dont c’était la première finale internationale et qui a approché, malgré sa chute, son record personnel. 

La Française Alice Finot est revenue sur cette finale du 3 000 mètres steeple de ces Championnats du monde d'Eugene. L'athlète de 31 ans, qui a pris la dixième place, a notamment évoqué sa chute lors du franchissement de la dernière rivière.

Semenya trop juste et éliminée

La Sud-Africaine Caster Semenya, ex-championne olympique et mondiale du 800 m, a été éliminée en séries du 5000 m. Qualifiée in extremis pour la compétition, Semenya (31 ans) a terminé 13e de sa course en 15’46”12, et ne verra pas la finale.

Triple championne du monde (2009, 2011 et 2017) et double championne olympique du 800 m (2012 et 2016), Semenya est concernée par le règlement sur les athlètes hyperandrogènes (qui présentent un excès naturel d’hormones sexuelles mâles). Depuis 2018, ces athlètes doivent faire baisser leur taux de testostérone par un traitement hormonal afin de s’aligner sur les épreuves féminines allant du 400 m au mile, ce qu’elle refuse.

Semenya, qui conteste la règle qu’elle juge “discriminatoire”, mais a perdu ses recours en justice, a renoncé à sa distance favorite pour se lancer sur 5000 m, sans connaître la même réussite.

Kerley stoppé net

L’Américain Fred Kerley, tout frais champion du monde du 100 m, souffre d’une “légère blessure à un quadriceps” et ne participera pas au relais 4×100 m aux Mondiaux d’athlétisme à Eugene, a indiqué l’équipe américaine mercredi.

“Fred a subi une légère blessure à un quadriceps pendant sa demi-finale du 200 m hier. Il ne pourra pas courir le relais 4×100 m plus tard dans la semaine”, a confirmé à l’AFP une représentante de Team USA rapportant des propos de l’agent de Kerley.

Après son élimination en demi-finales du 200 m la veille, le sprinteur américain de 27 ans avait seulement évoqué “une crampe”.”J’ai ressenti une crampe, ça arrive, ça fait partie du jeu”, avait-il alors rassuré, sans se douter de l’ampleur des dégats. Le 4×100 m hommes est programmé vendredi (séries) et samedi (finale).


#Mondiaux #dathlétisme #déception #RobertMichon #retour #van #Niekerk #sacre #Jeruto #vous #avez #peutêtre #manqué #cette #nuit

Leave a Comment

Your email address will not be published.