EN DIRECT - Tour de France: Houle grand vainqueur à Foix, Bardet grand perdant parmi les favoris

EN DIRECT – Tour de France: Houle grand vainqueur à Foix, Bardet grand perdant parmi les favoris

Un jour terrible et un “calvaire” pour Bardet

Grand perdant du jour à Foix, Romain Bardet a accusé le coup.

“J’étais vraiment super fébrile. J’ai eu des maux de tête. C’était une des pires journées que j’ai connu depuis un petit moment, a lancé le Français de la DSM à l’arrivée de la 16e étape. C’était un calvaire et je tire un grand coup de chapeau à mes équipiers qui ont été là au début et à la fin. Sans eux je pense que je ne finissais pas l’étape. Je ne sais pas (si c’est à cause de la chaleur). Je ne me sentais vraiment pas bien, j’ai eu des frissons mes tempes qui tapaient. C’était un jour terrible et je ne l’ai pas vu venir. J’espère rebondir, l’envie sera là. Ce n’était même pas les jambes. Simplement, j’étais complètement perdu. Je n’avais rien. Ma tête tapait et j’étais vraiment à côté de la plaque.”

L’émotion d’Hugo Houle qui dédie sa victoire à son frère décédé

“Je n’avais jamais gagné de course, c’est le bon endroit pour gagner. Michael Woods m’a dit d’y aller à fond. J’ai basculé avec 30 secondes d’avances et j’ai tout donné. J’y suis allé à fond, a lancé le vainqueur de la 16e étape après l’arrivée. […] J’ai même été un peu apeuré de tomber dans les cinq derniers kilomètres, j’avais peur d’avoir des crampes. J’avais le rêve de gagner pour mon frère qui est mort quand je suis passé pro. Toutes ces années j’ai pensé à lui et aujourd’hui je gagne pour lui. Cela fait dix ans qu’il est mort, je suis tellement content pour lui aujourd’hui.”

Gaudu “n’avait pas les jambes”

David Gaudu a réussi à rester au contact des favoris même s’il a bien failli craquer ce mardi. Le Français de la Groupama-FDJ est désormais 5e du classement général.

“C’est toujours difficile à gérer une journée de repos. Je n’avais pas des super jambes aujourd’hui mais cela passe, a estimé le Breton au micro de RMC après l’arrivée de cette 16e étape. […] Il faudra une part de chance pour monter sur le podium car Geraint Thomas il va falloir aller le chercher sur le chrono. Il faut lui reprendre près de quatre minute sur les deux étapes de montagne pour espérer.”

Gaudu 5e du général

Parvenu à rester au contact du peloton maillot jaune, David Gaudu gagne trois places au général. Premier français du classement, le leader de la Groupama-FDJ est 5e à 4’24” de Jonas Vingegaard.

Les favoris terminent avec plus de trois minutes d’avance sur Bardet

Grand perdant de cette étape, Romain Bardet va perdre plus de trois minutes sur les autres favoris. Le leader de l’équipe DSM ne sera plus quatrième du général et en termine à 9 minutes 30 de Hugo Houle.

Belle image entre Woods et Houle

Hugo Houle et Michael Woods se congratulent à l’arrivée.

Le Top 5 de l’étape

Voici les cinq premiers à l’arrivée de cette 16e étape du Tour de France 2022:

1. Hugo Houle

2. Valentin Madouas

3. Michael Woods

4. Matteo Jorgenson

5. Michael Storer

Madouas deuxième

Revenu sur le duo Woods-Jorgenson dans la decente, Valentin Madouas est parvenu à prendre la deuxième place au sprint devant ses deux rivaux. Encore un podium pour la FDJ.

Victoire de Hugo Houle

24 ans après Steve Bauer, Hugo Houle devient le deuxième Canadien vainqueur d’étape sur le Tour de France. Le coureur de l’équipe Israel Premier Tech s’imposer en solitaire à Foix.

Gaudu est bien dans le groupe maillot jaune

David Gaudu est parvenu à revenir sur le groupe des favoris où Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar n’ont pas bataillé dans la descente.

5 km – Houle intouchable

Hugo Houle va s’imposer. Sauf mauvaise surprise, le Canadien va l’emporter à Foix.

Le duo Jorgenson-Woods est à une minute.

24 ans de disette vont s’achever pour le Canada

24 ans après Steve Bauer sur le Tour 1988, un Canadien va remporter une étape sur la Grande Boucle. Encore mieux, Hugo Houle et Michael Woods vont peut-être signer un doublé.

Chute de Jorgenson

Lancé à la poursuite de Hugo Houle, Jorgenson chute dans la descente. Le Canadien file tranquillement vers la victoire et l’équipe Israel Premier Tech va signer un doublé puisque son compatriote Michael Woods va finir deuxième.

Bardet grand perdant du jour

Romain Bardet est aidé par deux coéquipiers mais le leader de l’équipe DSM accuse trois minutes de retard sur le groupe maillot. Le Français va reculer au classement général au terme de cette 16e étape.

17 km – Houle bien lancé vers la victoire

Encore 31 secondes d’avance pour Hugo Houle sur Woods et Jorgenson. Le coureur de l’équipe Israel Premier Tech va probablement devenir le deuxième Canadien à gagner une étape sur le Tour de France.

Quatre hommes dans le groupe maillot jaune

Outre Jonas Vingegaard, Sepp Kuss est toujours là. Comme Nairo Quintana et Tadej Pogacar. A noter que McNulty est encore devant pour le Slovène alors que le Danois va bientôt pouvoir compter sur le renfort de Van Aert.

Derrière, David Gaudu coince encore et n’arrive plus à suivre Geraint Thomas.

Bardet dans le dur dans le mur de Péguère

Le Français de l’équipe DSM accuse déjà 1’50” sur le groupe maillot jaune. Il va perdre sa quatrième du classement général.

27 km – Houle passe en tête au Mur de Péguère

Hugo Houle bascule sur la descente avec près 23 secondes d’avance sur Jorgenson et Woods. Le Canadien doit bien gérer les 27 km de descente avant l’arrivée à Foix. L’exploit semble possible pour le Nord-Américain.

Majka casse sa chaîne et met pied à terre, Jumbo accélère

Rafal Majka a voulu relancer mais a cassé sa chaîne et a bien failli faire chuter les favoris. Dans la foulée Sepp Kuss accélère pour l’équipe Jumbo-Visma et cela fait mal à Gaudu, Yates et Geraint Thomas.

Gaudu s’accroche sur le groupe maillot jaune

Bien aidé par Yates et Thomas, David Gaudu parvient à revenir sur le groupe maillot jaune. Romain Bardet, lui accuse 49 secondes sur le peloton où se trouvent les autres favoris du général.

28 km – Houle avec 38 secondes d’avance sur Jorgenson et Woods

Storer craque alors que la montée du Mur de Péguère continuer. Hugo Houle reste en tête devant Jorgenson et Michael Woods. La bascule est à 900m. Ensuite il faudra bien gérer les 20km de descente.

Bardet distancé dans le groupe maillot jaune

Rafal Majka relance en tête alors que Romain Bardet et David Gaudu coincent un peu. Geraint Thomas est tracté par Adam Yates alors que le duo Pogacar-Vingegaard ne se quitte pas.

30 km – Madouas lâché, Storer et Woods en jambes

Valentin Madouas craque à presque 3km du Mur de Péguère. Son coéquipier Storer relance mais fait face à Michaels Woods et Jorgenson. Devant eux, Hugo Houle garde 37 secondes d’avance.

31 km – Houle avec 40 secondes d’avance sur ses poursuivants

Hugo Houle creuse l’écart alors que le Mur de Péguère n’est plus qu’à 3km. Derrière le Canadien, Tony Gallopin a été repris par le groupe Madouas et Storer. La victoire va se jouer entre ses hommes présents à l’avant. Caruso est lâché.

Dans le peloton maillot jaune, Romain Bardet a réussi à revenir mais la dernière difficulté de la journée pourrait faire mal.

32 km – Houle toujours en solo devant

Le Canadien creuse l’écart sur Tony Gallopin. Le Français est en chasse patate et garde 20” d’avance sur le groupe de chasse où se trouvent Vlasov, Madouas et Storer.

34 km – Houle devant Gallopin et le groupe de chasse

Hugo Houle possède 20 secondes d’avance sur Tony Gallopin. Derrière, le groupe Vlasov est à 45 secondes. Le groupe avec Van Aert et Geschke est à une minute du Canadien.

Plus loin, le peloton maillot jaune est à 8 minutes de la tête de course.

35 km – Houle s’échappe en solitaire dans le Mur de Péguère

Teuns, Vlasov, Madouas, Gallopin et Houle ont profité de la descente pour revenir sur la tête de course.

Hugo Houle relance pour tenter d’y aller en solitaire dès les premiers kilomètres du Mur de Péguère alors que Tony Gallopin s’est lancé à la chasse.

30 secondes de retard sur les favoris pour Bardet

C’est dur pour le Français de la DSM. Romain Bardet accuse environ 30 secondes de retard sur le groupe maillot jaune où se trouve Pogacar ou encore Gaudu et Geraint Thomas.

41 km – Vlasov profite de la descente pour se rapprocher de la tête de course

Pendant que les favoris s’expliquent, sept coureurs continuent de faire la course en tête. Peut-être bientôt huit alors que Vlasov n’accuse plus qu’une dizaine de seconde de retard sur eux.

On va bientôt attaquer la montée du Mur de Péguère.

Pogacar attaque dans la descente

Le Slovène attaque dès le début de la descente du Port de Lers. Et sans surprise, Jonas Vingegaard le talonne. Les deux hommes prennent quelques dizaines de mètres d’avance sur le reste des favoris.

Nouvelle attaque de Pogacar, Gaudu relance

Tadej Pogacar place une autre attaque mais c’est finalement David Gaudu qui place une banderille et relance. Jonas Vingegaard est de plus en plus en difficulté. Romain Bardet, lui, semble coincer un peu.

Attaque de Pogacar, Vingegaard résiste

Tadej Pogacar lance l’assaut. Jonas Vingegaard reste dans la roue du Slovène alors que le reste du groupe maillot jaune accuse un peu le coup.

51 km – Geschke premier au Port de Lers

Simon Geschke passe en tête au Port de Lers et conforte son maillot à pois alors que personne n’a lutté contre l’Allemand.

Voici les 7 hommes de tête lancés dans la descente. Ensuite on remontera vers le Mur de Péguère:

Jorgenson (Movistar), Storer (Groupama-FDJ), Van Aert (Jumbo Visma), Geschke (Cofidis), Woods (Israel Premier Tech), McNulty (UAE Emirates) et Caruso (Bahreïn Victorious).

54 km – le trio de tête repris par le groupe Van Aert

Ils sont désormais 7 coureurs l’avant. Wout Van Aert est toujours là à l’avant alors que dans le groupe maillot jaune, il ne reste plus que Sepp Kuss pour épauler Jonas Vingegaard.

55 km – plus que 15” d’avance pour le trio de tête

Caruso, Storer et Woods sont toujours devant mais le groupe avec Van Aert et Geschke se rapproche avec 15 secondes de retard. La jonction semble proche alors que le Port de Lers n’est plus qu’à 1,7km.

La Movistar attaque le peloton maillot jaune

Trois coureurs de la Movistar accélèrent dans le peloton maillot jaune. On roule pour Enric Mas qui possède aussi des coéquipiers à l’avant. 10e du général, l’Espagnol espère se rapprocher du podium.

Vlasov distancé dans le groupe maillot vert

Pendant que Van Aert résiste bien à Geschke, McNulty et Jorgenson, Aleksander Vlasov est lâché.

56 km – le trio de tête perd du temps sur le groupe Vlasov

Le trio de tête se rapproche du Port de Lers. On arrive ans les pourcentages les plus durs de l’ascension. Vlasov et Geschke imposent un gros rythme parmi les poursuivants et ce groupe revien tà 41” du trio de tête (Caruso, Storer, Woods).

Wout Van Aert tient bon face à de gros grimpeurs, s’il résiste jusqu’au bout dans ce groupe avec Vlasov, le Belge sera en bonne position pour la victoire d’étape. Valentin Madouas n’arrive plus à suivre et perd du terrain sur les autres poursuivants.

58,5 km – Caruso repris par Storer et Woods

Ils sont désormais trois à l’avant. Derrière eux, le reste de l’échappée continue de perdre du temps sauf peut-être Valentin Madouas s’est lancé dans un effort en solo pour revenir sur le trio de tête.

On est à 4,7km de l’arrivée au Port de Lers.

59,5 km – Caruso toujours en solo, cela réagit derrière

Damiano Caruso possède 10” d’avance sur le duo Storer-Woods. Le reste de l’échappée est déjà à une minute alors que plusieurs coureurs tentent de relancer pour revenir sur le trio à l’avant.

Dans le peloton maillot jaune, pointé à 8’28” de Caruso, plusieurs sprinteurs comme Christophe Laporte accusent le coup et son distancés dans l’ascension vers le Port de Lers.

Beaucoup plus loin, Marc Soler accuse 24’34” de retard sur la tête de course.

Vlasov relance dans l’échappée

Le leader de la Bora relance et voit le duo Jorgenson-Madouas embrayé et tenter de sortir du gros de l’échappée.

Ewan largué par le peloton

Caleb Ewan est le premier à lâcher dans le peloton maillot jaune. Encore une journée galère à venir pour le sprinteur australien de l’équipe Lotto-Soudal.

61,5 km – Caruso en tête, Woods et Storer en chasse

Si Damiano Caruso est seul en tête, l’Italien ne possède que quelques dizaines de mètre sur Michael Woods et Marc Storer.

Parmi les autres coureurs de l’échappée toujours présent à 30 secondes de Caruso, c’est Wout Van Aert qui dicte le tempo.

Ineos dicte le rythme dans le peloton

La formation britannique prend les rênes dans le peloton. Derrière, Arkea se prépare à rispoter pour aider Nairo Quintana. Pour l’instant, Tadej Pogacar et Jons Vingegaard semblent assez tranquilles. Idem pour les Français Romain Bardet et David Gaudu, toujours présents avec les autres favoris.

63 km – Caruso seul en tête

Les membres de l’échappée explosent les uns après les autres dans cette ascension vers le Port de Lers. En tête de course, Damiano Caruso parvient à distance Olivier Le Gac qui cale un peu. Le sommet est à 9,7 km.

Le peloton maillot jaune est à 8’07 et Marc Soler est à 19’48”.

63 km – Caruso et Le Gac sortent de l’échappée

Damiano Caruso et Le Gac accélèrent dès le début de la montée vers le Port de Lers. A l’arrière de cette échappée, plusieurs coureusr sont déjà lâchés. Le duo de tête prend déjà 20 secondes d’avance.

Le joli coup de Vlasov

11e du classement général avant cette 16e étape, le leader de l’équipe Bora fait partie des 29 coureurs de l’échappée.

Le Russe (sous banière neutre) est à 10’32” de Jonas Vingegaard mais pourrait signer un très gros rapproché si le groupe de tête parvient à conserver son avance sur le peloton maillot jaune lors de l’arrivée à Foix.

Marc Soler encouragé par le public

Totalement largué, l’Espagnol est à 17’12 des échappés et accuse 10′ de retard sur le peloton maillot jaune. Mais Marc Soler continue de se battre et reçoit un chaleureux accueil de la part du public présent sur le bord de la route.

Il fait encore chaud sur les routes du Tour

En attendant l’explication finale dans les Pyrénées, les favoris se ravitaillent pour préparer la fin de cette étape. On le rappelle mais la chaleur va encore mettre à mal les organismes ce mardi.

Le peloton à 7 minutes, Soler à 15 minutes de l’échappée

Les 29 coureurs présents dans l’échappée grimpent vers le Port de Lers. Derrière, le peloton maillot jaune accuse déjà 7’15” de retard sur la tête de course.

Encore plus loin, Marc Soler est en perdition à 15’10” des échappés.

L’échappée à l’assaut du premier col dans les Pyrénées

Les 29 coureurs présents dans l’échappée ne sont plus qu’à 75km de l’arrivée à Foix. Dans quelques minutes ils vont entamer la montée vers le Port de Lers, col de première catégorie.

Avec 11,4 à 7% de moyenne, cela va grimper sec pour les 29 de devant.

Marc Soler au bord de l’effondrement

Difficile de voir comment l’Espagnol va pouvoir faire pour terminer cette 16e étape du Tour de France. Le coéquipier de Tadej Pogacar accuse déjà 5 minutes de retard sur le peloton maillot jaune et cela ne semble pas aller mieux pour le coureur de l’équipe UAE-Emirates.

Plus de trois minutes de retard désormais pour Marc Soler

L’Espagnol est complètement distancé par le peloton. On voit mal comment il pourrait revenir et surtout terminer l’étape dans cet état-là.

Pogacar va-t-il devoir terminer ce Tour de France avec seulement quatre coéquipiers au sein de la UAE Team Emirates?

Vlasov grappille du temps au général

Aleksandr Vlasov, le coureur de la Bora-Hansgrohe, est le coureur le mieux placé au général parmi les 29 présents dans l’échappée.

Avec les 7’40” d’avance de l’échappée sur le peloton, Vlasov, qui est actuellement 11e à 10’32” de Jonas Vingegaard, remonterait à la 4e place, entre Geraint Thomas et Romain Bardet.

Marc Soler un kilomètre et demi derrière le peloton

L’Espagnol est au niveau de la voiture-balai, à 1,5 kilomètre, soit à 1’50” du peloton. Marc Soler continue de pédaler mais semble à bout de force. La fin d’étape risque d’être très compliquée pour lui s’il décide de persister.

Marc Soler est en discussion avec la médecin du Tour de France

Toujours en difficulté, à plus de cent kilomètres de la ligne d’arrivée, Marc Soler discute tant bien que mal avec Florence Pommerie, la médecin du Tour de France, pour essayer de trouver une solution. Soler est en danseuse sur son vélo pour tenter de repartir de l’avant.

Sept minutes d’avance pour l’échappée

A 97 kilomètres de la ligne d’arrivée, l’échappée compte désormais plus de sept minutes d’avance sur le peloton.

Marc Soler pris de vomissements

C’est de plus en plus dur pour l’Espagnol qui a fait appel à la voiture médicale il y a quelques kilomètres. Reste à savoir s’il parviendra à rallier la ligne d’arrivée dans les temps, lui qui est lâché par le peloton.

Marc Soler en difficulté

L’Espagnol de la UAE Team Emirates a manifestement un problème puisqu’il est lâché par le peloton et a le plus grand mal à revenir sur le reste des coureurs. Un coup dur de plus pour Tadej Pogacar, lui qui voit son coéquipier en difficulté?

Nils Eekhoff va chercher les 20 points devant Van Aert

Le Belge a été surpris par Nils Eekhoff (DSM), qui empoche les 20 points. Wout van Aert se console avec les 17 points du deuxième. Pour rappel, le Belge de la Jumbo-Visma compte désormais 395 points au classement du maillot vert, très loin devant son premier poursuivant, Tadej Pogacar.

C’est parti pour le sprint de Lavelanet

Wout van Aert se bat pour aller chercher les points.

Plus de 6 minutes d’avance pour l’échappée

Wout van Aert est en tête de l’échappée, en prévision du sprint intermédiaire de Lavelanet, alors que l’échappée compte désormais 6’14” d’avance sur le peloton.

Moins de 10 kilomètres avant le sprint intermédiaire

Le sprint intermédiaire de Lavelanet va arriver très rapidement. Après avoir perdu un peu de temps sur le peloton, l’échappée reprend quelques secondes, avec 5’40” d’avance à 117 kilomètres de l’arrivée.

Caleb Ewan a des soucis techniques

Le sprinteur australien prend le temps avec son équipe Lotto-Soudal de replacer sa selle. Le signe que Caleb Ewan n’est pas au mieux, lui qui va devoir remonter pour retrouver l’arrière du peloton.

Les Jumbo-Visma et Ineos-Grenadiers mènent la chasse

Tiesj Benoot et Christophe Laporte assurent l’allure en tête du peloton juste devant la formation Ineos-Grenadiers de Geraint Thomas, actuellement 3e du classement général.

Gougeard repris, 29 hommes en tête

L’aventure d’Alexis Gougeard seul en tête de course est terminée. Le Français vient d’être repris par le groupe de 27. Ils sont désormais 29 devant et comptent 5’40” d’avance sur le peloton.

Madouas (Groupama-FDJ)
Storer (Groupama-FDJ)  
Le Gac (Groupama-FDJ)

Grossschartner (Bora Hansgrohe)
Vlasov (Bora-Hansgrohe)

Powless (EF Education First)
Bissegger  (EF Education First)

Caruso (Bahreïn Victorious)
Teuns  (Bahreïn Victorious)

Houle (Israel Premier Tech)
Woods  (Israel Premier Tech)

Izagirre (Movistar)
Jorgenson (Movistar)

Gilbert (Lotto-Soudal)
Wellens (Lotto-Soudal)

Van Aert (Jumbo Visma)
Van Hooydonck  (Jumbo Visma)

Barthe (B&B Hotels-KTM)
Gougeard (B&B Hotels-KTM)

McNulty (UAE Emirates) 

Velasco (Astana)

Gallopin (Trek-Segafredo)

Martinez (Ineos Grenadiers)

Owsian (Arkéa Samsic)

Geschke (Cofidis)

Bouet (Arkéa Samsic)

Honoré (Quisk Step Alpha Vinyl)

Eekhoff (Team DSM)

Burgaudeau (TotalEnergies)

Grossschartner de retour dans l’échappée

Le champion d’Autriche Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe) fait son retour dans l’échappée après sa chute.

L’avance de Gougeard fond

Le temps d’Alexis Gougeard (B&B Hotels-KTM) en tête de course est compté. Le Français ne comte plus que 15 secondes d’avances sur l’échappée qui devrait prochainement le rattraper.

Grossschartner a chuté dans l’échapée

Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe) a chuté dans l’échappée. L’Autrichien compte une vingtaine de secondes et devrait pouvoir prochainement faire la jonction.

Groupama-FDJ, équipe la mieux représentée à l’avant

Parmi les 28 coureurs de l’échappée derrière le leader Alexis Gougeard (B&B Hotels-KTM), la formation Groupama-FDJ est la mieux représentée avec trous coureurs (Madouas, Storer et Le Gac). Sept autres équipes comptent deux coureurs, dont la Jumba-Visma de Jonas Vingegaard avec celle le maillot vert Wout van Aert et Van Hooydonck.

La composition de l’échappée par équipes

Madouas (Groupama-FDJ)
Storer (Groupama-FDJ)
Le Gac (Groupama-FDJ)

Großschartner (Bora Hansgrohe)
Vlasov (Bora-Hansgrohe)

Powless (EF Education First)
Bissegger (EF Education First)

Caruso (Bahreïn Victorious)
Teuns (Bahreïn Victorious)

Houle (Israel Premier Tech)
Woods (Israel Premier Tech)

Izagirre (Movistar)
Jorgenson (Movistar)

Gilbert (Lotto-Soudal)
Wellens (Lotto-Soudal)

Van Aert (Jumbo Visma)
Van Hooydonck (Jumbo Visma)

McNulty (UAE Emirates)

Velasco (Astana)

Gallopin (Trek-Segafredo)

Martinez (Ineos Grenadiers)

Owsian (Arkéa Samsic)

Geschke (Cofidis)

Bouet (Arkéa Samsic)

Barthe (B&B Hotels-KTM)

Honoré (Quisk Step Alpha Vinyl)

Eekhoff (Team DSM)

Burgaudeau (TotalEnergies)

Simmons et Matthews repris le peloton

Partis en chasse-patate derrière l’échappée, Quinn Simmons (Trek-Segafredo) et Michael Matthews (BikeExchange) ont été repris par le peloton mené par les deux coureurs de la Jumbo-Visma, Tiesj Benoot et Christophe Laporte.

Gougeard seul en tête au sommet du col de l’Espinas

Alexis Gougeard (B&B Hotels-KTM) a franchi en tête (2 points) le col de l’Espinas avec 37 secondes d’avance sur l’échappée. Stefan Bisseger (Education First) a pris la deuxième place pour engranger un point.

Burgaudeau se fait sermonner par son directeur sportif, Gougeard seul en tête!

Alexis Gougeard est désormais seul en tête. Son ancien compagnon d’échappée, Mathieu Burgaudeau, a été rappelé à l’ordre par son directeur sportif qui lui reprochait son attaque trop précoce durant l’étape. “C’est beaucoup trop tôt, tu fais quoi?”, lui a lancé le dirigeant de l’équipe vendéenne.

Le chanteur Didier Wampas dans la voiture TotalEnergies

Petite anecdote révélée par Eurosport: le chanteur Didier Wampas a pris place à bord de la voiture de l’équipe TotalEnergies en compagnie de Jean-René Bernaudeau, manager général. Amateur de cyclisme, l’artiste français a notamment écrit et interprété la chanson “Rimini” en hommage à Marco Pantani.

Jorgenson se relève, deux Français en tête

L’Américain Matteo Jorgenson (Movistar) a coupé son effort en tête de course. Ils ne sont désormais plus que deux devant: les Français Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) et Alexis Gougeard (B&B Hotels-KTM).

Vlasov, 11e du général, est dans l’échappée

Le Russe Aleksandr Vlasov (Bora Hansgrohe) a réussi à quitter le peloton pour figurer parmi les hommes de tête. Il présente une potentielle menace pour le Danois Jonas Vingegaard (Jumba Vismos) puisqu’il figurait à la 11e place du général avant le départ à 10’32” du leader.

Trois coureurs prennent les devants

Trois coureurs ont quitté la grosse échappée pour partir en tête. Les deux Français Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) et Alexis Gougeard (B&B Hotels-KTM) sont accompagnés de l’Américain Matteo Jorgenson (Movistar). Ils comptent une minute d’avance sur les premiers poursuivants et 5’41” sur le peloton.

163 km – 28 coureurs en tête

Déjà 4’13” d’avance pour l’échappée du jour. Le coureur le mieux classé est Vlasov, qui pointe à 10’13” de Vingegaard.

L’échappée du jour: Vlasov, Powless, Madouas, Caruso, Teuns, Mcnulty, van Aert, Houle, Velasco, Gallopin, Martinez, Storer, Owsian, Woods, Geschke, Izagirre, Bouet, Großschartner, Gilbert, Bissegger, Barthe, Le Gac, Honoré, Eekhoff, Wellens, Jorgenson, Gougeard, Burgaudeau

173 km – un gros groupe part en échappée, avec plusieurs Français

27 coureurs sont à l’avant et creusent l’écart avec le peloton. Dans ce groupe, on retrouve notamment Vlasov, Powless, Mcnulty ou encore van Aert. Ils comptent déjà 1’30” d’avance.

Côté français, Gallopin, Bouet, Gougeard, Barthe, Le Gac et Burgaudeau sont présents.

Max Walscheid, positif au Covid-19, non partant

Le coureur allemand de Cofidis n’a pas pris le départ de cette 16e étape après un test positif au Covid-19 réalisé lundi soir.

C’est parti pour cette 16e étape entre Carcassonne et Foix !

Le départ réel vient d’être donné. Deux difficultés de première catégorie sont notamment au programme en fin d’étape, ce qui devrait nous offrir une explication entre Pogacar et Vingegaard.

Aurélien Paret-Peintre et Mickaël Cherel quittent aussi le Tour

Coup dur pour AG2R-Citroën Team. La formation française a annoncé ce mardi qu’Aurélien Paret-Peintre et Mickaël Cherel ne prendraient pas le départ de la 16e étape en raison de tests positifs au Covid. Il ne reste donc que trois coureurs en course pour AG2R-Citroën.

Lennard Kamna ne sera pas au départ de la 16e étape

Le coureur de BORA-hansgrohe Lennard Kamna ne prendra pas le départ de la 16e étape du Tour de France tout à l’heure entre Carcassonne et Foix. Son équipe a annoncé que le coureur allemand n’était pas en état physique de continuer la grande boucle, en précisant que tous les tests covid effectués sont négatifs. C’est donc à l’Aube de la 16e étape que la course se termine pour lui. En 2020, il avait levé les bras à Villard de Lans, lors de la 16e étape.

Madiot défend l’arrosage des routes sur le Tour

Le manager de la Groupama-FDJ a défendu l’arrosage des routes du Tour de France en pleine canicule, alors que cette pratique utilisée depuis des décennies a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux. Marc Madiot a également considéré qu’une réflexion plus globale devait être entamée sur l’organisation de la course en temps de canicule.

“Je trouve décevant qu’on prête si peu d’intérêt au bien-être des coureurs, ils méritent un peu plus de considération et de respect”, a réagi lundi Marc Madiot, le manager général de la Groupama-FDJ, aux quelques critiques parues sur les réseaux sociaux à propos de l’arrosage des routes, une technique utilisée depuis des décennies pour éviter les plaques de goudron fondu dangereuses pour la course.

“Je ne comprends même pas qu’on pose la question. Si on avait affaire à des animaux, on ne se poserait pas la question pour les mettre dans de bonnes conditions”, a ajouté Marc Madiot en rappelant que l’arrosage des routes mobilise une quantité d’eau limitée.

>> Plus d’infos ici

Pogacar promet l’enfer à Vingegaard dans la dernière semaine

Deuxième du classement général, le Slovène d’UAE Emirates a promis ce lundi qu’il allait attaquer dès que possible pour essayer de renverser l’actuel leader de la course et lui faire perdre son maillot jaune. “Je dois saisir chaque opportunité. Je dois essayer d’attaquer dans chaque montée, a indiqué l’actuel deuxième du classement général ce lundi lors de l’ultime journée de repos. Je dois essayer d’aller le plus vite possible dans chaque montée pour reprendre du temps chaque jour.”

>> Lire l’article complet

Le profil de l’étape du jour

Quatre difficultés répertoriées sont au programme aujourd’hui. La côte de Saint-Hilaire (cat 4), le col de l’Espinas (cat 3), le Port de Lers (cat 1) et le Mur de Péguère (cat 1).

Bonjour à tous

Après une dernière journée de repos, les coureurs du Tour de France entament la dernière ligne droite avec l’arrivée dans les Pyrénées. Ce mardi, une étape entre Carcassonne et Foix (178,5 km), avec deux cols de première catégorie. Le départ fictif sera donné à 12h30.

#DIRECT #Tour #France #Houle #grand #vainqueur #Foix #Bardet #grand #perdant #parmi #les #favoris

Leave a Comment

Your email address will not be published.