Ariège : grâce au Tour de France, Katherine et Michelle, originaires de Californie, se sont installées à Foix

Ariège : grâce au Tour de France, Katherine et Michelle, originaires de Californie, se sont installées à Foix

l’essentiel
En 2017, la Californienne Katherine Hamilton achetait une maison à Foix, en Ariège, commune qu’elle a découverte grâce au Tour de France. Depuis, une amie à elle s’est installée et les projets fusent, notamment autour du tourisme… et du cyclisme. Welcome in Foix !

« I litterally fell in love with Foix ». Autrement dit : « Je suis littéralement tombée amoureuse de Foix ». Depuis l’achat de sa maison, dans la cité comtale en 2017, la Californienne Catherine Hamilton est devenue, avec succès, l’une des ambassadrices de Foix, la ville préfecture de l’Ariège, auprès de ses compatriotes. Il faut dire que son installation dans la cité comtale fut à la fois épique et… onirique.

« Oh my god, il y a un château ! »

Cette femme de 61 ans se souvient : « Je voulais prévoir ma retraite en Europe et j’adore les grands tours cyclistes européens. En plus, les gens disent que le Tour de France ne commence pas avant les Pyrénées. Donc j’ai passé plusieurs vacances à visiter plein de villes du Sud-Ouest. Je venais notamment en hiver pour voir les villes en dehors de l’été ». Ça a débuté par Quillan puis « une petite commune à côté de Mirepoix » qui ne lui correspondaient pas. « Et puis j’ai vu  Foix, je le prononçais “Fox” (“renard” en anglais, NDLR). Je me souviens que je suis arrivée de nuit le 24 décembre au soir. Et j’ai vu le château ». Les yeux brillants, elle répète : « Oh my god, il y a un château ! »

L’hospitalité à la fuxéenne

Elle loue une chambre chez Jean-Philippe Slami, fils du bien connu Patrick. « Je devais y rester trois jours, témoigne-t-elle. Mais je suis tombée malade, vraiment sérieusement. J’ai dû aller à l’hôpital ; les Slami m’ont nourrie, ont appelé le docteur, se sont si gentiment occupés de moi. Je leur ai expliqué pourquoi j’étais là. »

À un quart d’heure de son départ vers les « States », Patrick Slami tente un coup de génie : lui proposer la maison de famille. « Elle était fermée depuis 15 ans, souligne Catherine Hamilton. C’était la maison de leurs parents, où ils ont grandi », témoigne-t-elle, émue aux larmes. En quelques minutes, l’accord est passé.

Depuis les États-Unis, elle explique à Patrick les travaux qu’elle souhaite pour sa maison de la rue du Four d’Amont, lui s’occupe des artisans. Si ce n’est pas de l’hospitalité à la fuxéenne, on ne s’y connaît pas ! Ce d’autant plus que, quand elle revient pour signer la vente chez le notaire, les Slami lui ont installé tables, chaises, four, lit…

Un projet touristique à venir

Cela dit, le conte de fées a ses limites : pour financer les travaux, Katherine a dû sortir de sa (première) retraite, redevenir infirmière aux Etats-Unis et vivre pendant trois ans dans un tout petit appartement. Aujourd’hui, elle a trouvé un poste en Allemagne. Plus facile, donc, pour faire des allers-retours vers Foix. Mais aussi pour accueillir, très souvent, famille et amis et devenir l’une des porte-parole de l’Ariège en Californie.

Mardi 19 juillet, sept de ses amis sont d’ailleurs à Foix. Elle assure : « En Californie, je promeus le cyclotourisme dans les Pyrénées. À Foix, il y a un vélodrome, les Pyrénées, des routes sécurisées, des thermes… Tout professionnel du vélo devrait venir ici ! » Elle envisage, après avoir pris sa retraite dans un an, de « créer une structure dans ce domaine à Foix. » Pourquoi pas un café vélo ?

Elle pense d’ailleurs pouvoir s’appuyer sur un ami à elle, l’ancien cycliste professionnel américain Marty Jemison. À Gérone – « une ville où vont beaucoup de cyclistes pros », il propose des tours d’entraînement. « Il est venu à Foix et compte proposer de faire Gérone-Foix via l’Andorre, assure Katherine Hamilton. Les cyclistes pourraient faire étape à Foix, manger, dormir, faire les cols, avant de repartir à Gérone… »

Et, dans un sourire, parlant d’elle à la troisième personne, elle conclut : « Avant que Catherine arrive, le Tour était arrivé deux fois à Foix. Depuis qu’elle est à Foix, ça sera la troisième arrivée. Pensez-y ! »

« Plein d’amis veulent s’installer ici »

Katherine Hamilton l’assure : « Plein d’autres amis californiens veulent s’installer à Foix ». Une a déjà passé le cap, Michelle Diaz. Les deux Américaines étaient dans la même équipe féminine de vélo. Michelle indique : « J’ai acheté une maison cours Bouychères. Elle a plus de 200 ans. Pour nous, Américains, les maisons qui ont plus de 100 ans sont des antiquités… » En quelques mois, elle a totalement réaménagé cet immeuble où, dit-elle, « on a la plus belle vue de Foix ».

Cette infirmière aimerait créer une chambre d’hôtes et un séjour à destination des infirmiers et docteurs américains alliant tourisme et formation en massage cardiaque. Pourquoi avoir voulu quitter les Etats-Unis ? « La situation là-bas est terrible, assure-t-elle, avec les armes qui sont partout, le système de santé qui est terrible… Et puis, là-bas, dès que je mange quelque chose, je suis allergique. Ici, je peux manger de tout ! Et il y a la bonne humeur, des bons hôpitaux… »

#Ariège #grâce #Tour #France #Katherine #Michelle #originaires #Californie #sont #installées #Foix

Leave a Comment

Your email address will not be published.