EN DIRECT - Tour de France (15e étape): la victoire au sprint pour Philipsen devant van Aert

EN DIRECT – Tour de France (15e étape): la victoire au sprint pour Philipsen devant van Aert

Pas de changement au général

Jonas Vingegaard, tombé ce dimanche, conserve son maillot jaune devant Tadej Pogacar et Geraint Thomas. Premier Français, Bardet est 4e. Gaudu reste 8e.

Le top 5 de la 15e étape

1. Jasper Philipsen
2. Wout van Aert
3. Mads Pedersen
4. Peter Sagan
5. Danny van Poppel

VICTOIRE DE PHILIPSEN !

Le sprinteur belge de la formation Alpecin-Deuceuninck s’impose au sprint devant van Aert et Pedersen! Dénouement cruel pour Benjamin Thomas, repris par le peloton à 500 mètres de la ligne.

1 km – Flamme rouge !

Thomas n’a plus que quelques mètres d’avance sur la meute au moment d’entamer le dernier kilomètre!

2 km – Thomas encore en tête

12 secondes d’avance pour le Français sur le peloton!

4 km – Thomas y va seul

Le coureur Cofidis poursuit seul son raid et distance Gougeard. Le peloton est tout proche et devrait revenir dans les derniers hectomètres.

7 km – Le peloton revient très fort

Les Ineos-Grenadier roulent à vive allure dans une longue ligne droite et ont les deux hommes de tête dans leur viseur. L’avance est de 14 secondes.

9 km – L’écart remonte

Les équipes se sprinteurs se sont fait piéger sur un changement de direction. Conséquence: ce sont les équipes de leaders qui mènent le peloton, laissant un peu plus de champ libre au duo de tête. 23 secondes d’écart.

10 km – Ça devrait le faire pour Morkov

Distancé depuis le début d’étape, le poisson-pilote de Jakobsen est toujours à l’arrière et pointé à plus de 44 minutes de la tête de course. Il devrait parvenir à terminer dans les délais.

12 km – L’échappée ne tient qu’à un fil

Moins de 15 secondes d’avance pour Gougeard et Thomas en tête de course sur un peloton qui roule très fort.

Vingegaard a hâte de terminer cette étape

Le maillot jaune vient de vivre une journée particulièrement éprouvante, entre une chute et la perte de deux coéquipiers: Roglic et Kruijswijk.

>> Plus d’informations ici

16 km – Dernier répit

L’écart avec la tête de course se stabilise pour le peloton, qui va bientôt lancer les grandes opérations pour préparer un sprint massif.

20 km – Gougeard et Thomas plafonnent

Les deux coureurs français passent l’arche des 20 derniers kilomètres avec 25 secondes d’avance sur le peloton, ce qui semble nettement insuffisant pour espérer jouer la victoire d’étape.

24 km – Encore du mouvement dans le peloton

Burgaudeau place un gros relais en tête de peloton et s’échappe. van Aert répond, alors que Pogacar y va et force encore Vingegaard à réagir. Tout rentre rapidement dans l’ordre.

25 km – Kristoff dans le dur

Dans la dernière bosse du jour, non répertoriée pour le classement de la montagne, le sprinteur norvégien n’accroche tant bien que mal.

26 km – Le groupe Groenewegen rentre

Les coureurs lâchés dans la dernière ascension du jour font enfin leur retour dans le peloton. Un sprint final est attendu dans les rues de Carcasonne.

28 km – La tête de course ne perd rien

Gougeard et Thomas conservent 35 secondes d’avance sur le peloton, qui laisse le groupe Groenewegen à distance.

34 km – 30 secondes pour le duo français

Les hommes de tête regagnent un peu de terrain sur le peloton. Derrière, le groupe Groenewegen est à moins de 40 secondes du groupe maillot jaune.

36 km – Le groupe Groenewegen se rapproche

Moins d’une minute de retard pour le groupe de sprinteurs sur le peloton. Outre Groenewegen et Matthews, Sagan fait partie de ce groupe d’une vingtaine de coureurs.

40 km – L’écart se réduit

Gougeard et Thomas n’ont plus que 15 secondes d’avance sur le peloton, qui roule fort pour empêcher le retour des sprinteurs distancés.

45 km – Plus de 20 secondes d’avance pour le duo de tête

Les deux Français ont creusé en tête de course. Le peloton est désormais à 22 secondes. Groenewegen et Matthews sont à 1″21, Ewan est beaucoup plus loin.

47 km – Deux Français prennent la tête de la course

Gougeard et Thomas sont passés la Côte des Cammazes en tête et font la descente. Ils ont pris un peu d’avance sur le peloton.

51 km – Le peloton agité, les sprinteurs distancés

Au tour d’Ewan ou encore Groenewegen de perdre le contact avec le peloton. La formation Trek-Segrafredo accélère violemment en tête de ce groupe, qui perd des unités.

52 km – Un nouvel homme en tête

Jonas Rutsch a pris quelques longueurs d’avance sur le peloton et entame en tête de la course la Côte des Cammazes (3e catégorie, 5,1km à 4,1%), dernière ascension du jour.

53 km – Échappée terminée

Le peloton a accéléré après ces chutes et est très revenu sur Politt et Honoré. Plusieurs coureurs sont distancés, comme Jakobsen.

55 km – La tête de la course au sprint intermédiaire

Honoré et Politt franchisssent la ligne avec 30 secondes d’avance sur le peloton. van Aert passe en tête et marque de nouveaux points pour le classement du maillot vert.

56 km – Vingegaard ramené par son équipe

Le maillot jaune retrouve le peloton grâce au travail de deux équipiers. Benoot est toujours plus loin. L’écart a fondu et n’est plus que de 36 secondes pour le duo de tête.

57 km – Vingegaard à terre !

Au tour du maillot jaune de se retrouver au sol! Son coéquipier Tiesj Benoot est également tombé et a fait chuter son leader. Journée noire pour la Jumbo-Visma.

61 km – Kruijswijk abandonne

Le coureur néerlandais n’est pas reparti et quitte le Tour de France en ambulance, évacué sur civière. Il était ce matin 13e du classement général à 17″16 de Jonas Vingegaard, qui perd un nouveau coéquipier quelques heures après Priomz Roglic.

64 km – Kruijswijk au sol

Le coureur de la Jumbo-Visma semble touché et reste à terre. Il se tient l’épaule droite, ce qui n’est pas bon signe. van Aert a également été arrêté. Fuglsang et Tusveld sont aussi tombés.

64 km – Une manifestation sur la voie publique

Selon les informations de FranceTV, une nouvelle manifestation est intervenue sur la route du Tour, avec deux individus impliqués. L’étape peut néanmoins se poursuivre sans conséquence.

68 km – Le peloton contrôle l’écart

Politt et Honoré compte 1″39 d’avance sur le peloton, qui n’a pas intérêt à revenir trop vite sur l’échappée. La tête de la course approche du sprint intermédiaire.

74 km – Doull tombe à l’arrière du peloton

Owain Doull (EF Education-Easypost) a roulé sur un bidon pendant qu’il était en train de se rafraîchir et chute violemment. Il est marqué au genou et au coude. La gauche de son cuissard est déchirée.

75 km – Des nouvelles de Morkov

Toujours seul à l’arrière de la course, Michael Morkov, poisson-pilote de Fabio Jakobsen pour la Quick-Step Alpha Vinyl, est annoncé à 30 minutes de la tête de la course. Son objectif est de terminer l’étape dans les délais, qui ont été allongées en raison des fortes chaleurs.

77 km – On approche de la minute d’écart

Le peloton n’est désormais pointé qu’à 1″10 du duo de tête. Le maillot jaune, distancé après avoir satisfait un besoin naturel, va rentrer dans les prochains hectomètres.

La Jumbo-Visma justifie l’abandon de Roglic

Insuffisamment remis de sa chute lors de la 5e étape, le Slovène Primoz Roglic a abandonné ce dimanche avant le départ de la 15e étape du Tour de France. Le directeur sportif de la Jumbo Visma, Frans Maassen, a justifié cet abandon.

“Il souffrait tous les jours depuis sa chute sur les pavés. On espérait qu’il irait mieux. Hier, il y a eu un gros départ et il a été décroché rapidement, c’était difficile à voir. A un moment donné on devait prendre une décision. Il ne se sentait pas mieux”, a-t-il expliqué.

90 km – Le peloton en contrôle

Tout en gestion, le peloton n’est plus qu’à 1’30” du duo de tête. Nils Politt et Mikkel Honoré poursuivent tout de même leurs efforts à l’avant.

96 km – Le calvaire de Morkov

Considéré comme le meilleur “poisson-pilote” au monde, le Danois Michael Morkov vit un dimanche galère. Si les délais pour finir l’étape ont été allongés, il pointe déjà à plus de 25 minutes de la tête de course. Pas une bonne nouvelle pour Fabio Jakobsen, le sprinteur de l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl, qui compte habituellement sur Morkov pour l’emmener en cas d’emballage final.

102 km – Le peloton revient fort

Plus que 1’25” d’avance pour Nils Politt et Mikkel Honoré, qui voient le peloton revenir fort. Ces deux-là sont pourtant de gros rouleurs. Le premier a remporté une étape du Tour l’an dernier et avait terminé deuxième de Paris-Roubaix en 2019. Le Danois, lui, a notamment levé les bras sur le Pays Basque en 2021.

108 km – L’écart stagne

Soyons honnête, ça s’annonce compliqué pour Nils Politt et Mikkel Honoré. L’échappée ne compte que 2’10” sur un peloton tout en maîtrise. Plusieurs équipes de sprinteurs visent la victoire aujourd’hui et ne veulent surtout pas laisser trop de marge au duo de tête.

De l’eau pour arroser les routes en pleine canicule, la mise au point des organisateurs

Face à la vague de chaleur qui s’est installée sur la France, les organisateurs du Tour arrosent certaines portions de routes pour ne pas mettre en danger les coureurs. André Bancala, coordinateur des départements de France, met toutefois les choses au point sur la quantité d’eau utilisée.

“On comprend la polémique, elle est légitime si on regarde ce chiffre de 10.000 litres d’eau alors même qu’il y a des forêts qui brûlent et des endroits où il fait très chaud, resitue André Bancala. Mais nous on le fait pour la sécurité de la course. N’oublions pas quand même que le Tour de France est une fête, en bord de route. Si on ne faisait rien pour la sécurité, on n’utiliserait pas d’eau, pas de barrières… C’est normal d’avoir une polémique dans la mesure où le sujet n’a pas été creusé. On n’utilise pas 10.000 litres.”

>> Toutes les explications ici

112 km – Vilaine chute pour Bonnamour

Franck Bonnamour (B&B Hotels) a chuté, le coureur breton a son maillot bien arraché à certains endroits. Il est reparti mais il va devoir batailler pour revenir sur le peloton.

133 km – Nils Politt passe en tête

Le chammion allemand prend deux points, alors que Honoré prend un point. Le maillot à pois de Simon Geschke ne sera pas menacé aujourd’hui.

1. Politt, 2 pts
2. Honoré, 1 pt

L’écart avec le peloton est de 3 minutes.

137 km – La tête de course dans la première difficulté du jour

Les deux hommes de tête aborde la Côte de l’Ambialet, classée en 3e catégorie et longue de 4,4 km à une pente moyenne de 4,6 %. Deux points seront à prendre au sommet.

138 km – Le calvaire de Morkov

Le Danois, considéré comme le meilleur poisson-pilote du peloton, connaît un calvaire sur la route du Tour. Il est bon dernier de l’étape, devant la voiture balai, à 13 minutes de la tête.

145 km – Bagioli change de vélo

Le coéquipier de Fabio Jakobsen et Florian Senechal (Quick-Step Alpha Vinyl) a un problème de chaîne et doit s’arrêter deux fois en bord de route pour changer de vélo.

153 km – Politt et Honoré toujours en tête

Les deux hommes se relaient parfaitement et voient leur avance stagner autour de 2’45. Les deux hommes de tête ont parcouru 47,5 kilomètres dans la première heure de course.

160 km – Van Aert se relève !

Le travail est terminé pour Wout Van Aert, qui lève le pied et laisse filer Nils Politt et Mikkel Honoré. Le maillot vert va désormais rejoindre le peloton.

161 km – Deux équipes à l’avant du peloton

Les formations Trek-Segafredo et Bike Exchange sont à l’avant du peloton et contrôle la course, pour ne pas laisser trop d’avance au trio de tête. On travaille évidemment pour les sprinteurs, notamment Mads Pedersen et Dylan Groenewegen.

167 km – Le rythme se calme

Après un début d’étape animé, le rythme est descendu. Les trois hommes de tête comptent deux minutes d’avance sur le peloton.

178 km – Le peloton coupé en deux

Le groupe des attardés se rapproche mais n’a pas encore effectué la jonction. Le poisson-pilote de la Quick Step Alpha Vinyl, Michael Morkov, pointe à une minute du peloton.

180 km – Le protocole chaleur est mis en place

Les commissaires de course et l’organisation du Tour ont pris les décisions suivantes, tenant compte des conditions particulièrement difficiles aujourd’hui :
. Ravitaillement autorisé dès le kilomètre zéro et jusqu’à l’entrée dans les dix derniers kilomètres.
. Délais d’élimination fixés à 20 % du temps du vainqueur, quelle que soit la moyenne réalisée à l’arrivée.
. Les coureurs sont autorisés à donner leurs bidons aux spectateurs dans le respect des règles de sécurité, afin de leur éviter les allers et retours à leurs voitures.

182 km – Pogacar doit faire un petit effort

Le maillot blanc doit produire un effort pour recoller au peloton et à Jonas Vingegaard, alors que les relances sont de plus en plus nombreuses.

186 km – Gougeard en contre

Alexis Gougeard (B&B Hotels) part en contre derrière les trois hommes de têtes, qui comptent 1’45 d’avance sur le peloton. Les équipes de sprinteurs relancent pour contrôler l’échappée et le peloton est désorganisé.

197 km – Van Aert et Politt à l’avant

Nils Politt accélère et est suivi par deux cours, dont le maillot vert Wout Van Aert et Mikkel Honoré. Ce groupe compte une dizaine de seconde d’avance sur le peloton.

199 km – Premières attaques

Tim Wellens (Lotto Soudal) lance une offensive, mais aucune échappée ne se dégage, malgré de nombreuses attaques.

202 km – Le départ réel du Tour est donné

Les 154 coureurs encore en lice prennent la route direction Carcassonne, pour 202,5 km d’effort, avant la dernière journée de repos. Le départ réel est légèrement différé, pour attendre le retour de Pierre-Luc Périchon, victime d’une crevaison.

La formation Intermarché-Wanty Gobert se place à l’avant, tandis que le maillot jaune est à l’avant du peloton.

Deux vainqueurs d’étapes positifs au Covid

Testés positifs au coronavirus, l’Australien Simon Clarke (Israel – Premier Tech) et le Danois Magnus Cort Nielsen (EF Education-EasyPost) quittent le Tour. Ils ne prendront pas le départ ce dimanche de la 15e étape.

Simon Clarke s’était imposé le 6 juillet à Arenberg sur la folle étape des pavés. Magnus Cort Nielsen, lui, a levé les bras à Megève le 12 juillet. Il a aussi porté le maillot à pois de meilleur grimpeur en début de Tour.

Coup dur pour Vingegaard, Roglic abandonne

Insuffisamment remis de sa chute lors de la 5eme étape, le Slovène Primoz Roglic a abandonné dimanche avant le départ de la 5e étape du Tour de France. Un coup dur pour celui qui était l’un des favoris pour la victoire finale avant le départ. Et bien sûr pour la Jumbo-Visma et son maillot jaune Jonas Vingegaard.

>> L’article est par ici

Bonjour à tous

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre en direct commenté la 15e étape du Tour de France. Au programme de ce dimanche un peu plus de 202 kilomètres entre Rodez et Carcassonne. Une course sans grandes difficultés (deux cols de 3e catégorie) qui pourrait convenir aux sprinteurs et à Jonas Vingegaard. Le maillot jaune espère rester “au chaud” et conserver sa première place au classement général à la veille de la journée de repos et avant d’attaquer les Pyrénées. Départ fictif à 13h05, arrivée prévisionnelle 17h39.

#DIRECT #Tour #France #15e #étape #victoire #sprint #pour #Philipsen #devant #van #Aert

Leave a Comment

Your email address will not be published.