PSG : Neymar, Mbappé, les indésirables, les doutes, ses ambitions... les mises au point de Galtier

PSG : Neymar, Mbappé, les indésirables, les doutes, ses ambitions… les mises au point de Galtier

Les attentes étaient grandes. Pour sa première sur le banc du PSG face à Quevilly-Rouen vendredi en amical, Christophe Galtier a connu sa première victoire parisienne (2-0) grâce à des buts de Sergio Ramos et du jeune Djeidi Gassama. Un succès anecdotique mais symbolique avant de s’envoler ce samedi pour une Tournée au Japon avec un groupe qu’il découvre. Après quinze jours de travail, le technicien français de 55 ans, qui a entraîné Saint-Étienne, Lille et Nice, a donné une interview à l’Équipe dans laquelle il évoque tous les dossiers chauds d’une saison très, très attendue pour le PSG. En voici un florilège.

Neymar et les questions, Mbappé et la pression

Christophe Galtier a évidemment été interrogé sur le cas Neymar. Alors que le Brésilien est annoncé proche d’un départ, l’ancien entraîneur du Losc a insisté sur le fait qu’il voulait le garder dans ses rangs la saison prochaine. « Je vais m’adapter à l’effectif que j’ai, je le veux le plus fort possible. On doit le réduire, mais je le veux le plus fort possible. Une équipe est toujours plus forte avec des grands joueurs. Et Neymar en est un », a clamé Christophe Galtier.

Le natif de Marseille a également envoyé un message au trio Messi-Mbappé-Neymar, pour expliquer qu’ils ne joueront pas tous les matchs : « Il va y avoir besoin de rotation. Ce que je souhaite, en ayant un onze évidemment très fort, c’est que ce onze soit au moins aussi fort avec les cinq changements possibles. Dans le domaine offensif, il y aura du temps de jeu pour tout le monde. Je sais où Neymar peut être à l’aise, que ce soit un peu plus haut décroché ou devant deux milieux de terrain, a estimé Galtier. Neymar, à l’image de Leo Messi, ce sont des animateurs, des joueurs qui ont cette capacité à être trouvés entre les lignes et être décisifs. »

Concernant Kylian Mbappé, qui a prolongé jusqu’en 2025 avant son arrivée, Christophe Galtier ajoute : « on ne va pas lui faire porter toute la responsabilité, c’est un garçon de 23 ans qui a une certaine maîtrise des événements. Il sait ce que les gens vont attendre de lui mais il y a aussi d’autres joueurs autour. (…) Je ne cherche pas à lui enlever une certaine pression. Kylian sait ce qu’il veut, sait où il veut aller, ce qu’il veut faire de sa carrière, donc cette pression il l’a ».

Vers un PSG en 3-5-2

Contre Quevilly-Rouen vendredi, le nouvel entraîneur du club de la capitale a entamé le premier match amical en 3-5-2. Et visiblement ce test s’est avéré concluant : « Cette animation correspond aux caractéristiques des joueurs. Pour être présent, pressant sur l’adversaire, très haut. De ce que j’ai pu analyser, on a des joueurs qui sont très percutants, très bons offensivement. Et pour les libérer là-dessus, il faut un juste équilibre. »

Galtier a annoncé que Marquinhos serait « son capitaine » et qu’il y aurait « des vices capitaines, qui ne le savent pas encore » dans l’effectif.

Lui, les doutes et l’ambition

Dans cet entretien accordé à l’Équipe, Christophe Galtier a également évoqué les critiques dont il fait l’objet et les doutes qui ont escorté son arrivée. Accusé de ne pas être l’homme de la situation par certains supporters, ou du moins de ne pas avoir les épaules pour remporter la fameuse Ligue des champions, l’ancien coach des Verts a botté en touche : « Je suis très ambitieux. Avec beaucoup d’humilité. Je suis venu à Paris pour gagner. Il y a déjà trois titres nationaux : il faut les gagner. Il faut battre des records. Et en toute modestie, je vous le dis : je suis venu à Paris pour tout gagner. »

Il a ensuite fait un parallèle surprenant avec Roberto Di Matteo : « Vous savez qui a gagné la première Ligue des champions avec Chelsea ? C’est (Roberto) Di Matteo (en 2012). Qui aurait mis un centime sur lui ? »

Les indésirables

Un grand ménage serait prévu au PSG cet été. Selon nos informations, les dirigeants voudraient se séparer de plusieurs joueurs dont Wijnaldum, Icardi, Draxler ou Diallo notamment, devenus des poids pour le club. Et pour Christophe Galtier, l’effectif doit bien être dégraissé.

« Ce ne sont pas des indésirables, c’est péjoratif. On a 26 ou 27 joueurs en dehors des gardiens, c’est énorme. Il y a des joueurs pour qui les espaces d’expression vont se réduire. Nous nous sommes entretenus avec eux. Ce fut un exercice pas facile. Ce sont des joueurs qu’on doit respecter. On partira cette saison avec 21 joueurs de champ, et quelques jeunes. Les grands clubs qui performent au très haut niveau sont ceux qui parviennent à intégrer les meilleurs jeunes dans un effectif d’expérience et de qualité », affirme-t-il. Le message est passé.

#PSG #Neymar #Mbappé #les #indésirables #les #doutes #ses #ambitions #les #mises #point #Galtier

Leave a Comment

Your email address will not be published.