Six choses à savoir sur Komnen Andric, le nouvel attaquant du Clermont Foot

Football – Six choses à savoir sur Komnen Andric, le nouvel attaquant du Clermont Foot

Entre Andric et le Clermont Foot, les contacts ont été établis dès l’hiver dernier, comme l’avait révélé Le 10 Sport. Mais l’affaire n’avait pas pu se conclure, et le CF63 avait opté pour Grejohn Kyei.

Sauf que la situation de Komnen Andric ne s’est pas améliorée au Dinamo Zagreb, lors de la deuxième moitié de saison. Auteur d’un seul but au mois d’avril, il a aussi vu la concurrence se densifier en attaque, cet été, avec notamment l’arrivée d’un nouveau joueur. Non retenu dans le groupe de la Supercoupe de Croatie, il y a une semaine, il devait trouver un nouveau challenge.

Au Dinamo, il aura disputé 53 matchs, pour 16 buts (dont un en Ligue Europa la saison dernière) et 7 passes décisives. La meilleure saison de sa carrière date de 2018-2019, au cours de laquelle il inscrit 14 buts sous le maillot de l’Inter Zapresic, un autre club croate.

Il a commencé le football comme arrière droit

À 15 ans, Komnen Andric était déjà costaud. Il ne faisait pas encore 1,89 m pour 84 kg, mais le jeune Serbe était “plus fort physiquement” que ses coéquipiers. Voilà pourquoi l’entraîneur de l’école de foot de Kragujevac, après l’avoir fait débuter au poste d’arrière droit, l’a vite installé en pointe. “Et c’est resté comme ça. Aujourd’hui, je lui en suis reconnaissant”, rigole le joueur.

Le match de préparation Clermont Foot – RC Lens sera à suivre en direct vidéo sur notre site

NL {“path”:”mini-inscription”,”id”:”MT_Sports_Clermont_Foot”,”accessCode”:”14160931″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”1|10|11|18|19|17123″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4160931″,”idArticlesList”:”4160931″,”idDepartement”:”282″,”idZone”:”30603″,”motsCles”:”1|10|11|18|19|17123″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute|article”,”site”:”MT”,”sousDomaine”:”www”,”tagsArticle”:”#mercatoCF63ete2022″,”urlTitle”:”six-choses-a-savoir-sur-komnen-andric-le-nouvel-attaquant-du-clermont-foot”}

La France est son 6e pays

L’attaquant serbe n’a pas peur de voyager. Après avoir débuté sa carrière en Serbie, à Kragujevac et Belgrade, il a opté pour le Portugal, et le club de Belenenses en 2016, à l’âge de 21 ans. Une expérience ratée pour lui :

“Je l’avais imaginé différemment. Dans ce club, il n’y avait pas un seul Balkanique, et je parlais peu anglais à l’époque. Je n’étais pas moi-même là-bas, je suis très attaché à ma famille et la séparation a été difficile pour moi. Au bout d’un mois, l’entraîneur a changé, je n’ai plus eu de temps de jeu”

Andric a cependant vite cherché à rebondir, via un prêt en Lituanie lors de la deuxième moitié de saison. Mais après avoir marqué deux buts en préparation, il s’est blessé à la cheville et en a été quitte pour trois mois d’absence. Il a ensuite opté pour la Croatie où, hormis un passage en Russie, en 2020-2021, il a joué six saisons, entre l’Inter Zapresic et le Dinamo Zagreb.L’attaquant serbe de 27 ans s’est engagé pour trois ans (+ une en option) avec le Clermont Foot.

C’est un homme de défis

Il aurait pu rejouer en Serbie, mais en optant pour la Croatie et l’Inter Zapresic en 2017, Komnen Andric n’a pas choisi la facilité, en devenant “le premier Serbe à jouer en Croatie depuis longtemps”.

“J’ai toujours aimé les défis, a-t-il expliqué. A cette époque, il n’y avait pas de joueurs serbes en Croatie, mais je n’avais pas peur. Et après moi, beaucoup d’autres sont venus ici. J’ai ouvert la voie, et ça marche aussi dans l’autre sens. Je dis en plaisantant que tous ces joueurs me doivent 5 % de leur transfert.”
Une expérience dont il a retiré beaucoup de fierté, soulignant le “magnifique accueil” qu’il a connu : “Ça permet de lutter contre les préjugés et de créer des ponts entre les peuples. C’est ce à quoi sert le sport, entre autres”.

premium Le Clermont Foot déjà tourné vers la succession de Mohamed Bayo

Il aime pêcher

Parmi ses hobbies, Komnen Andric aime aller à la pêche. Il la pratique depuis tout jeune, “Aussi loin que je me souvienne, mon père m’a emmené pêcher avec mon frère. Je trouve ma paix au bord de la rivière et j’aime me reposer comme ça, en contact avec la nature”.

Un point commun dont il pourra parler avec Maxime Gonalons, autre recrue clermontoise qui aime taquiner le goujon. Proche de la nature, Komnen Andric est aussi amoureux des chiens. Au point d’avoir commencé à élever des bergers suisses en Serbie. Il en avait d’ailleurs offert un à son ancien entraîneur de l’Inter Zapresic, Samir Toplak.

Il aurait pu être champion du monde

Sélectionné avec les U20 de l’équipe nationale de Serbie, Kemnen Andric n’a pourtant pas été de l’aventure qui a mené les Serbes au titre mondial, en 2015, en Nouvelle-Zélande. En raison d’une blessure, il a dû déclarer forfait, contraint de regarder Pedrag Rajkovic, l’actuel gardien de Reims, et ses partenaires battre le Brésil de Gabriel Jesus en finale. Depuis, il n’a jamais été appelé chez les A, mais en fait toujours un objectif.

Laurent Calmut

#Football #choses #savoir #sur #Komnen #Andric #nouvel #attaquant #Clermont #Foot

Leave a Comment

Your email address will not be published.