Portrait : Mohamed Bayo a tout d’un futur grand

Portrait : Mohamed Bayo a tout d’un futur grand

Cinquième recrue du mercato lillois, Mohamed Bayo, du haut de ses 24 ans, a déjà une carrière bien remplie. Zoom sur le futur buteur de l’attaque des Dogues.

Un replacement ô combien important 

Né à Clermont, le 4 juin 1998 de parents d’origine guinéenne, Mohamed Bayo démarre le football au club de sa ville, à ses six ans. Il ne le quittera qu’à l’issue de 18 années passées en pré-formation, en formation puis avec les pros. 

Durant une bonne partie de sa formation, le franco-guinéen adopte un rôle d’ailier percutant. Jusqu’en U17 National, son passage en pro n’est pas nécessairement une évidence pour ses entraîneurs. Mais à ses 16 ans, Mohamed Bayo se révèle. Il signe pro trois ans plus tard, en novembre 2017, après avoir fait ses premiers pas chez les professionnels en Coupe de France. Peu utilisé par le coach clermontois Pascal Gastien, l’ailier de formation part en janvier 2019 en prêt à Dunkerque. Pendant 6 mois, il marque 2 buts et délivre une passe décisive en National. Intéressé par le profil du clermontois, l’USLD se décide de garder Bayo une saison de plus en prêt.

Dans le Nord, Mohamed Bayo passe de l’aile au poste d’avant-centre, d’abord en duo avec un autre attaquant, puis soutenu par un 10, ce qu’il favorisait. Durant la préparation estivale en 2019, Mohamed Bayo passe au Domaine de Luchin pour un amical avec son équipe, avant d’entamer une saison où il sera sacré meilleur buteur de l’USLD. Avec ses 12 buts et 5 passes décisives distillées en 24 matchs de National, Mohamed Bayo est un acteur majeur de la montée du club en Ligue 2.

Grand artisan de la période dorée clermontoise

Une fois revenu de son prêt dans le Nord, Mohamed Bayo est en concurrence avec Jordan Tell pour occuper la place de titulaire dans l’équipe de Pascal Gastien. Mais la méforme de l’ancien attaquant rennais va bénéficier à Mohamed Bayo, qui va tout de suite saisir sa chance. « C’est un avant centre plutôt complet, un renard des surfaces. Il n’a pas un style défini, il est capable de prendre la profondeur même s’il n’est pas le plus rapide. Sa justesse technique et ses dribbles sont, pour son gabarit, nettement au dessus de la moyenne, lui permettant de marquer dans des situations compliquées » affirme Clermont Newsblog, compte Twitter traitant de l’actualité du club auvergnat. « Son principal atout pour moi est son placement, il a un certain talent pour se positionner là où il faut. Ne dit-on pas que le ballon revient dans les pieds des meilleurs ? » ajoute-t-il sur l’attaquant clermontois.

Résultat : 22 buts et 7 passes décisives plus tard, l’attaquant est sacré meilleur scoreur de Ligue 2 BKT et monte dans l’élite avec le Clermont Foot, pour la première fois de l’histoire du club. Sa belle saison lui permet de connaître ses premières sélections en mai 2021 avec la Guinée.

A l’été, Mohamed Bayo est suivi par plusieurs écuries de Ligue 1. Son avenir est incertain, d’autant plus que son début de championnat est un exemple du genre. Pour ses deux premiers matchs dans l’élite, l’attaquant auvergnat marque à 3 reprises, inscrivant au passage le premier but de l’histoire de son club dans l’élite. Rien que ça. Malgré un passage à vide à l’hiver, en même temps que le collectif clermontois, Bayo enchaîne. Seul point noir : une condamnation pour conduite en état d’ivresse en avril dernier : « J’espère qu’il saura davantage se canaliser à l’avenir ».

Malgré les avances de plusieurs grosses équipes en fin de mercato estival, l’avant-centre décide de prolonger avec Clermont jusqu’en 2024 et de rester une saison pour s’aguerrir en Ligue 1. Un choix gagnant, puisqu’une année encore – la troisième fois de suite – il est sacré meilleur buteur de son club. Au total, Bayo inscrit 14 buts et distille 5 passes décisives en Ligue 1. 

L’heure de la confirmation est passée. Désormais, Mohamed Bayo a rejoint le LOSC pour les cinq prochaines saisons, et pour une somme proche de 14 millions d’euros. « Pour moi il les vaut largement oui, c’est un prix logique et convenable pour les deux parties. Sa marge de progression paraît très bonne. Son principal axe de progression reste la finition, car même si il a de très bonne stats pour une première saison en Ligue 1, au vu du nombre d’occasions qu’il a eu, il aurait largement pu faire mieux. C’est donc encourageant ! » selon le Clermont Newsblog.

D’autres interrogations planent encore sur sa capacité à s’adapter au style de jeu de Paulo Fonseca. Mais le site de supporter auvergnat ne se montre pas inquiet : « Son jeu de conservation de balle fait beaucoup bien pour un jeu de possession. Il a aussi un jeu de remise en une touche dans les derniers mètres très bien senti, lui ayant permis de faire des belles balles décisives ». Pour la première fois de sa carrière, Mohamed Bayo quitte son cocon. Récemment, il confirmait à SoFoot qu’il vivait encore à La Gauthière, son quartier à Clermont, pour profiter des bons moments avec sa mère, qu’il n’a pas beaucoup vu étant enfant. Dans le Nord, un département qu’il connaît, il devra poursuivre sa progression dans un club aux ambitions européennes.

#Portrait #Mohamed #Bayo #tout #dun #futur #grand

Leave a Comment

Your email address will not be published.