Roland-Garros se rêve en place forte du padel mondial

Roland-Garros se rêve en place forte du padel mondial

Elle n’a pas l’regard qui tue, la chiquita. Mais ce coup peut faire très mal au padel, en plaçant la balle juste derrière le filet. La discipline a la cote en France, et il suffit de voir les terrains pousser comme des champignons pour s’en rendre compte. Fin 2019, la Fédération française de tennis, qui gère le padel depuis 2014, dénombrait 315 lieux de pratique affiliés ou habilités. En mars 2022, ils sont désormais 449.

Une croissance exponentielle, alimentée par des ambassadeurs comme Zinédine Zidane à Aix-en-Provence ou Anthony Lopes à Lyon, qui ont ouvert leur propre structure. Le vent souffle de dos, alors la Fédération française de tennis compte hisser la voile un peu plus haut pour profiter du climat favorable. Pendant la deuxième semaine de Roland-Garros, la FFT a organisé une exhibition sur le court n°5.

Parmi les participants, des joueurs de l’élite mondiale, à l’image de Fernando Belasteguín (160 titres sur le circuit), ainsi que des personnalités comme l’humoriste Cartman, l’ancien handballeur Thierry Omeyer ou l’ex-footballeur Robert Pirès. Une manière de préparer le terrain en vue d’un événement autrement plus important, le Greenweez Paris Premier Padel Major.

« On voulait l’équivalent d’un Grand Chelem »

Le plus grand tournoi de padel jamais organisé en France, comme aime à le souligner la fédé, se tiendra du 11 au 17 juillet. 56 équipes participeront au tableau final – 44 directement qualifiées, 8 issues des qualifications et 4 bénéficiant d’une wild-card. Ce Premier Padel Major est l’un des quatre tournois de la catégorie au calendrier cette année avec Doha (mars), Rome (mai) et Mexico (décembre).

« On ne voulait pas créer un simple tournoi, on voulait l’équivalent d’un Grand Chelem », affirme Arnaud Di Pasquale, directeur de la mission Padel au sein de la FFT. « Pour nous, l’écrin de Roland-Garros fait que ça doit être de la dimension d’un Major. On veut être la catégorie la plus haute. »

Une place forte dans le monde de la raquette, pour marquer les esprits et propulser le padel « dans d’autres sphères », dixit Di Pasquale : « Les autres Majors ont lieu au Qatar, en Italie et au Mexique et, sans leur manquer de respect, Roland-Garros est une référence, notamment pour les Sud-Américains et les Espagnols, qui dominent le padel mondial. C’est une vitrine exceptionnelle. Je pense que Roland-Garros peut mettre le padel dans une autre dimension. » Canal +, qui se veut « la maison du padel », aussi. Le groupe a annoncé l’acquisition du circuit Premier Padel jusqu’en 2026, avec pour point de départ le Greenweez Paris Premier Padel Major 2022, que les abonnés pourront suivre à partir des 8es de finale.

10 % des nouveaux terrains de sport sont pour le padel

Faire fructifier untel engouement surprend même les premiers intéressés. « On gère le padel depuis 2014 à la Fédération et jamais on n’aurait vu venir une telle explosion », admet Di Pasquale. « En PACA, en Occitanie ou même à Paris, il faut réserver 7 à 10 jours avant, voire parfois davantage, pour pouvoir à avoir une piste de padel. » La FFT ambitionne de doubler le nombre de terrains pour atteindre les 2.000 d’ici 2024, et a justement signé une convention cadre avec l’Agence Nationale du Sport dans cette optique.

« En accord avec l’État, 500 des 5.000 terrains de sport qui verront le jour d’ici 2024 seront des terrains de padel [soit 10 %]. Ça montre bien l’importance nouvelle de cette discipline et l’intérêt que lui porte la France », se félicite Di Pasquale. « Il y a encore cinq ans, si une personne sur quatre connaissait le padel, c’était déjà pas mal. Et encore, parmi celles-là, une sur deux pensait à la planche de surf (rires) ! » Profitons de la vanne pour rappeler que le mot se prononce « padèle », et non « padeule ». Et que, contrairement à Tchikita, deux mois après, on ne l’a pas quitté. Addictif, le padel.


#RolandGarros #rêve #place #forte #padel #mondial

Leave a Comment

Your email address will not be published.