Euro féminin 2022 : la France écrase l’Italie pour son entrée dans la compétition

Euro féminin 2022 : la France écrase l’Italie pour son entrée dans la compétition

Les Bleues n’avaient pas le temps. Dernière nation majeure à entrer en lice dans l’Euro féminin de football, les joueuses de Corinne Diacre commençaient à s’impatienter dans leur champêtre camp de base d’Ashby-de-la-Zouch, et avaient hâte d’en découdre, dimanche 10 juillet, sur le gazon impeccable du New York Stadium de Rotherham (Grande-Bretagne).

Et ça s’est senti, avec des Françaises qui ont joué le coup d’envoi trop tôt, avant la fin du compte à rebours protocolaire. Puis c’était au tour du tableau d’affichage de faire des siennes, en n’affichant pas le chronomètre de la partie. Qu’importe, il a fallu moins d’une mi-temps aux Tricolores pour plier l’affaire face à l’Italie (5-1) annoncée pourtant comme un potentiel épouvantail du groupe D.

Revivez la rencontre : Euro Féminin 2022 : les Bleues démarrent en fanfare face à l’Italie

Seize ans presque jour pour jour après le France-Italie du 9 juillet 2006 en finale de Coupe du monde masculine – perdue par les Bleus aux tirs au but –, les Françaises n’ont pas pris la peine de jouer avec les nerfs de leurs supporteurs. La lecture du match aurait été si différente si la gardienne Pauline Peyraud-Magnin n’avait pas réalisé l’arrêt de la rencontre, sortant du bout du pied droit à la manière d’une handballeuse le tir à bout portant de l’Italienne Barbara Bonansea (4e), alors que le score était encore vierge.

Touchées par la Grace

Après ce coup de chaud, est venue la tempête Grace Geyoro, autrice d’un triplé et désignée logiquement joueuse du match. Blessée durant la préparation, la pensionnaire du Paris-Saint-Germain est revenue juste à temps pour ce rendez-vous continental. Marie-Antoinette Katoto (12e) et Delphine Cascarino (38e) ont complété la table de marque.

Peu utilisée lors du Mondial 2019, la milieu de 25 ans confirme le poids qu’elle a pris dans jeu en club, à Paris, depuis plusieurs saisons. La numéro 8 a su accélérer quand le jeu l’exigeait. La native de Kolwezi (République démocratique du adverse) a profité d’une grande liberté dans l’entrejeu pour souvent se retrouver aux abords de la surface, comme sur l’ouverture du score (9e), ou sur le quatrième but (40e).

« J’ai réussi à me procurer pas mal d’occasions, j’ai aussi bien été servie par mes coéquipières, que ce soit dans les centres ou en déviation. J’ai essayé le plus possible d’accompagner les actions » a décrypté la joueuse en conférence de presse, trophée individuel posé sur le pupitre.

Très expressive dans sa zone technique sur chaque but de son équipe et souriante à l’issue du match, Corinne Diacre a manié le second degré au micro de TF1 à l’issue de la partie : « Il faudrait qu’elle soit blessée plus souvent », a plaisanté la technicienne.

Lire aussi : Euro de football 2022 : les Bleues en quête d’un premier trophée majeur

Un but et une passe décisive pour Katoto

Le trio des Parisiennes a été à son avantage, avec une Kadidiatou Diani qui s’est montrée très remuante sur son flanc droit, mettant au supplice la latérale Lisa Boattin à plusieurs reprises. Marie-Antoinette Katoto a également beaucoup pesé par son jeu en remise dos au but et ses appels tranchants. Pour son premier match en tournoi majeur, la numéro 9 – qui se sait très attendue –, a inscrit un but et délivré une passe décisive.

Après deux rencontres de préparation remportées haut la main face à des adversaires très faibles – le Cameroun et le Vietnam –, la France a pu compter avant la partie sur des retours majeurs, comme ceux de la capitaine Wendie Renard, de l’arrière Sakina Karchaoui et donc de Grace Geyoro. La grosse surprise est venue de la défense centrale, puisque Corinne Diacre s’est passée des services de Griedge Mbock au profit d’Aïssatou Tounkara.

Et si ces succès fleuve lors de l’avant-tournoi ont été considérés comme insignifiants au vu de la faiblesse des oppositions, cette victoire-là est un marqueur, face à une équipe qui se voyait avoir plus de chances de contrarier la France.

« On s’attendait à un résultat plus serré et une partie plus disputée » a reconnu l’entraîneuse italienne, Milena Bertolini. « La France a déjà beaucoup d’expérience avec ses jeunes joueuses qui sont déjà très fortes. L’Italie aura besoin de beaucoup de courage » prévenait pourtant l’ex-internationale Patrizia Panico pour Le Monde en marge de la partie.

Lire aussi : Euro de football 2022 : Bleues en lice, retour express et shorts en question

Un grand pas vers les quarts

La troisième nation au classement FIFA a brillé face à un pays porté par une philosophie de jeu ambitieuse. Les Transalpines ont ainsi toujours tenté de relancer le ballon proprement, à base de passes courtes, et auraient pu faire douter les troupes de Corinne Diacre en cas d’ouverture du score. Les « Azzurre » restaient sur un match nul prometteur face à l’Espagne le 1er juillet (1-1). Mais l’absence de Valentina Cernoia – positive au Covid –, véritable métronome du milieu italien, s’est fait sentir.

Si les supporteurs français étaient disséminés un peu partout parmi les 8 571 spectateurs dans les tribunes du New York Stadium, les Tricolores ne se sont pas éparpillées, malgré une fin de partie moins maîtrisée. Menées de cinq buts à la pause, les Italiennes ont eu le mérite de sauver l’honneur grâce à Martina Piemonte (76e) et auraient pu encore réduire l’écart en fin de partie, si Selma Bacha puis la portière Peyraud-Magnin n’avaient pas réalisé deux sauvetages. « Les joueuses sont humaines et fatalement la seconde période a été moins bonne » résume Corinne Diacre.

Avec une différence de buts confortable, (+4), une nouvelle victoire face à la Belgique le 14 juillet – tenue en échec contre l’Islande (1-1) –, assurerait le jour de la fête nationale une qualification aux Bleues pour les quarts de finale.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Euro féminin de football : Vivianne Miedema, buteuse prolifique sur le terrain, engagée en dehors


#Euro #féminin #France #écrase #lItalie #pour #son #entrée #dans #compétition

Leave a Comment

Your email address will not be published.