Covid-19. Faut-il faire une sérologie avant d’être vacciné ? Est-ce vraiment utile ?

Covid-19. Faut-il faire une sérologie avant d’être vacciné ? Est-ce vraiment utile ?

« Pourquoi ne fait-on pas de test sérologique pour mesurer le taux d’anticorps avant tout nouveau vaccin ? C’est le B-A-BA en médecine… » Pierre, qui nous pose cette question, semble ne pas comprendre ce choix.

Les tests sérologiques se sont développés dès la première vague de la pandémie, en mars 2020. Ils ont pour objectif d’identifier la production d’anticorps contre le virus SARS-CoV-2 par un patient. Alors, à quoi sert un test sérologique ? Pourquoi n’est-il pas systématisé ? Est-ce vraiment utile avant de se faire vacciner ? Ouest-France vous répond.

Quels sont les tests sérologiques existants ?

Les tests proposés lors de la vaccination sont des « tests rapides d’orientation diagnostique » (TROD). Grâce à une goutte de sang prélevée sur le bout du doigt, ils indiquent si le patient a déjà été en contact avec le virus, mais pas le taux d’anticorps.

Si le test rapide d’orientation diagnostique (TROD) se révèle positif, « le schéma de primo-vaccination du patient sera considéré complet à l’issue de la première injection ».

Il existe également des tests sérologiques quantitatifs qui se réalisent dans un laboratoire de biologie médicale par prélèvement sanguin. Ils permettent de donner un niveau d’anticorps, mais ne permettent pas de savoir si le patient est immunisé contre l’infection.

Lire aussi : Covid-19. Symptômes, contagiosité, dangerosité… Est-on plus malade avec le sous-variant BA.5 ?

Qui est concerné par les tests sérologiques ?

Ces TROD ne sont proposés que lors d’une primo-vaccination, dans « une logique d’économie de doses » et pour recueillir « des données épidémiologiques », écrit la Haute autorité de santé (HAS). Pour en bénéficier, il faut être âgé de 5 à 55 ans. Ne sont pas concernées les personnes possédant une preuve d’infection passée au Covid-19 (résultat positif de test PCR, antigénique, ou sérologie datant de plus de 2 mois). De même, la stratégie vaccinale pour les personnes immunodéprimées ne s’appuie pas sur les tests sérologiques.

Pour les personnes au-dessus de 55 ans, il est possible de réaliser un test sérologique « à leur demande et selon l’appréciation d’un médecin en centre de vaccination », précise le Ministère de la santé.

Les tests sérologiques ont été particulièrement conseillés lors de l’ouverture de la vaccination aux 5-11 ans. « L’utilisation des TROD permettra d’identifier les enfants préalablement infectés par le SARS-CoV-2 afin qu’ils ne reçoivent qu’une seule dose de vaccin », note le Ministère de la santé. Cependant, les TROD ne sont pas obligatoires et sont soumis à l’autorisation parentale.

En résumé, si les tests sérologiques avant vaccination ne sont pas obligatoires, ils peuvent être recommandés en fonction de son âge et de son parcours vaccinal. Dans un communiqué datant de mars 2022, le ministère de la santé indiquait qu’il souhaitait intégrer les tests sérologiques à ce parcours. Les tests sérologiques sont proposés « en centre de vaccination, en relais ambulatoire de vaccination ou chez un professionnel de ville habilité à prescrire la vaccination ».

Les limites de la sérologie

La sérologie possède tout de même des limites, nous rappelle la Haute Autorité de la Santé. « Il n’existe pas encore de données permettant de définir des corrélats de protection, c’est-à-dire l’existence d’un niveau de protection par rapport à un taux d’anticorps mesuré. Par ailleurs, les résultats des tests sérologiques ne permettent pas de statuer sur une protection conférée, que ce soit sur le niveau de la protection ou sur sa durée dans le temps. »

Un test sérologique positif n’est donc pas forcément un argument pour ne pas recevoir de dose de rappel du vaccin. Interrogé par nos confrères de Marianne , Stéphane Paul, immunologue au CHU de Saint-Etienne et membre du Comité vaccin Covid-19, explique que « quand on aura défini ce seuil d’anticorps pour qu’il y ait protection, la stratégie de dépistage sérologique aura du sens. »

Finalement, il n’est pas dangereux de recevoir un rappel alors qu’on possède déjà des anticorps. « On ne risque pas d’avoir trop d’anticorps », affirme le médecin.

Covid-19. Faut-il faire une sérologie avant d’être vacciné ? Est-ce vraiment utile ?

#Covid19 #Fautil #faire #une #sérologie #avant #dêtre #vacciné #Estce #vraiment #utile

Leave a Comment

Your email address will not be published.