Wimbledon : «Soulagé », après son sacre, Djokovic ne compte toujours pas se faire vacciner

Wimbledon : «Soulagé », après son sacre, Djokovic ne compte toujours pas se faire vacciner

Le septuple lauréat du Grand Chelem londonien est longuement revenu sur son début d’année difficile et ne se projette pas trop pour l’US Open, qu’il ne peut pas disputer pour l’heure puisque étant non vacciné.

À Wimbledon,

Sur le septième sacre

« J’ai le sentiment d’être sur la lune. Ce tournoi est très spécial pour moi car c’est le premier que j’ai regardé quand j’étais enfant et qui m’a donné envie de jouer. Je ne considère aucune victoire comme acquise, et surtout pas à Wimbledon.»

Sur l’importance de Wimbledon dans sa carrière

« Wimbledon a toujours été un moment important de ma vie et de ma carrière. En 2018, alors que j’avais commencé l’année avec une opération du coude et que je ne jouais pas bien. C’est le premier chelem que j’ai gagné qui m’a servi de tremplin pour gagner plus tard l’US Open et l’Open d’Australie 2019. Ce n’est pas une coïncidence si cet endroit a une telle importance dans ma vie et ma carrière. C’est aussi un soulagement, compte tenu de ce que j’ai traversé cette année. Cela ajoute plus de valeur, plus de signification et plus d’émotions, bien sûr. J’ai toujours aimé jouer sur l’herbe. J’ai l’impression que chaque année, j’ai amélioré mon tennis sur le gazon.»

Sur le soutien du public

« J’ai vraiment senti le soutien et l’amour du public aujourd’hui, et j’en suis très reconnaissant. Au bout du compte, cela peut faire une grande différence dans la façon dont vous vous sentez mentalement. »

Sur Nick Kyrgios

« C’est la finale de Wimbledon contre un joueur qui n’a jamais été là et qui n’a rien à perdre. Nous savons tous de quoi il est capable. De plus, j’ai perdu deux fois contre lui lorsque nous nous sommes affrontés. Toutes ces choses étaient en quelque sorte présentes. Mais je pense qu’en fin de compte, j’ai bien géré. »

Sur sa stratégie

« Depuis la ligne de fond, je n’ai pas raté grand-chose. Cela faisait partie de la stratégie. Nick a probablement le meilleur service. C’est tellement difficile de le lire. Il met une pression constante sur ses adversaires quand il fait ses jeux de service. Le retour m’a bien servi tout au long de ma carrière. Mais oui, c’était frustrant par moments. Mais je sentais vraiment bien la balle depuis le fond du court. Je pense que j’ai bien servi à ces moments-là. »

Sur le tournant du match

« À 4-4 dans le 3e set, il a commencé à commettre des fautes et a parlé à son clan. C’était un énorme changement de dynamique, je pense, parce que jusqu’à ce moment-là, nous étions à égalité. Deux sets à un, les choses ont évidemment changé. J’ai eu l’impression que dans le quatrième set, il ne se déplaçait pas aussi bien du fond du court qu’il le faisait dans les deux ou trois premiers sets.»

Sur l’expérience

« Il n’a jamais participé à une finale de Wimbledon. Nous savons aussi qu’il a des hauts et des bas dans le match. Mon expérience dans ce genre d’occasion a joué en ma faveur. »

Sur son année 2022

« Cette année n’a certainement pas été la même que les années précédentes. Cela a provoqué des turbulences en moi. J’avais juste besoin de temps pour affronter la tempête. Je ne me sentais pas très bien en général. Je veux dire, mentalement, émotionnellement. Je voulais jouer, mais en même temps, lorsque je suis entré sur le court à Dubaï, le premier tournoi de l’année, j’ai ressenti tellement de pression et d’émotions. Je ne me sentais pas moi-même sur le terrain. J’ai compris à ce moment-là que cela allait prendre du temps, que je devais être patient et que tôt ou tard, je me retrouverais dans l’état, l’état optimal, où je voudrais être. »

Sur la vaccination

« Je ne suis pas vacciné et je n’ai pas l’intention de me faire vacciner, donc la seule bonne nouvelle que je peux avoir, c’est qu’ils suppriment la carte verte obligatoire pour entrer aux États-Unis ou une exemption. Je ne sais pas. Je ne pense pas qu’une exemption soit réalistement possible. Si c’est possible, je ne sais pas à quoi servirait l’exemption.»

Sur la suite de son été

« J’espère de bonnes nouvelles des États-Unis, car j’aimerais vraiment y aller et disputer l’US Open. Si cela n’arrive pas, je dois voir à quoi ressemblera le calendrier. Pour être honnête, je doute que j’aille chercher des points. Je ne ressens pas vraiment de pression ou de nécessité de jouer un certain calendrier. Et les choses ont changé depuis un an, un an et demi pour moi. J’ai atteint ce record de longévité en tant que semaines numéro un mondial. Maintenant, je donne la priorité aux Grands Chelems. Il pourrait y avoir la Laver Cup, la Coupe Davis aussi. J’aime jouer pour mon pays.».

#Wimbledon #Soulagé #après #son #sacre #Djokovic #compte #toujours #pas #faire #vacciner

Leave a Comment

Your email address will not be published.