Que faut-il retenir du premier match amical face à Ajaccio ?

Que faut-il retenir du premier match amical face à Ajaccio ?

Fort de ses huit recrues du mois de juin, le SM Caen version 2022-2023 s’est offert une première victoire de prestige face à l’AC Ajaccio grâce à un penalty obtenu par Hugo Vandermersch et transformé par Alexandre Mendy (1-0, 15′). La rencontre n’était pas diffusée mais Malherbe inside était présent à Deauville et vous résume ce qu’il y avait à retenir de cette première sortie.

🙂 On a aimé…

  • L’état d’esprit de la première demi-heure

Les organismes ont vite tiré, et pour un premier match de préparation, c’était attendu. Mais avant cela, les Caennais ont montré des intentions conquérantes avec un pressing assez haut et de l’autorité dans les duels. Diani et Daubin agressifs à la récupération, Court utile par sa technique et sa qualité de passe, les pistons disponibles, les attaquants concernés… le SM Caen est allé de l’avant. S’il est trop tôt pour leur demander de maintenir un tel niveau d’intensité sur 90 minutes, y parvenir dès le mois d’août serait une excellente nouvelle pour les supporters… et pour le classement.

  • Les promesses de Godson Kyeremeh

Pendant cette première demi-heure, il a été l’offensif le plus en vue. Remuant, percutant, capable de décrocher dans le cœur du jeu comme de prendre la profondeur, où il a été plusieurs fois servi par Hugo Vandermersch, l’ancien d’Annecy a présenté un échantillon de la palette qui a enchanté le National l’an dernier. Ses responsabilités ne seront pas les mêmes selon que le club recrute ou non un nouvel attaquant pour remplacer Nuno Da Costa, mais le numéro 17 a marqué des points pour son retour en Normandie. Il semble disposer des qualités pour évoluer comme électron libre en soutien de l’attaquant.

  • La grinta de Quentin Daubin 

Avec ses larges épaules, sa barbe de viking et sa dégaine de bûcheron, l’ancien Palois est loin de la silhouette fluette de Johann Lepenant, qu’il vient remplacer numériquement devant la défense. Présent dans les duels, souvent bien placé et pas avare d’efforts lorsque le jeu exigeait de se projeter vers l’avant, le meilleur tacleur de Ligue 2 a offert un abattage conséquent pour sa première opposition en rouge et bleu. Le caractère dont il a fait preuve dans ses courses et ses interventions devrait également s’avérer intéressant pour la suite.

  • La vista de Bilal Brahimi

Bien qu’il soit dur de se mettre en avant avec seulement une demi-heure de jeu, Bilal Brahimi y est parvenu avec la manière. Disponible, omniprésent et inspiré balle au pied, le remplaçant désigné de Jessy Deminguet a survolé la fin de match et marqué des points. L’ancien Dunkerquois semble à l’aise avec le ballon et demande à être revu plus qu’une simple demi-heure face à un adversaire émoussé.

Mais aussi :

– la revue d’effectif complète réalisée par Stéphane Moulin, qui a utilisé ses 21 joueurs de champ

– la confirmation de Yoann Court en milieu relayeur, où il semble définitivement plus à l’aise et plus précieux que sur un côté

– le retour de Caleb Zady Sery sur un terrain, dont la saison s’était terminée sur blessure en février

– l’application de Djibril Diani et Johann Obiang

– le maillot domicile Kappa, encore plus beau porté qu’en photo

🙁 On a moins aimé…

  • Le schéma à trois centraux et deux récupérateurs

Avec une charnière à trois protégée par deux milieux défensifs de métier et un Yoann Court plus relayeur que 10, l’équipe concoctée par Stéphane Moulin a eu le mérite d’être bien en place. Toutefois, elle a pu paraître frileuse dès que les Corses ont mis le pied sur le ballon, face à un adversaire pourtant peu attiré par le but. Les entrées de Bilal Brahimi et Caleb Zady Sery, couverts par le seul Iyad Mohamed, ont permis de rééquilibrer un match que les Caennais subissaient de plus en plus. Avec un profil offensif supplémentaire dans le cœur du jeu, les Malherbistes ont remis le pied sur le ballon et sont rapidement redevenus dangereux. Mieux exploité et plus vertical, le ballon progressait grâce aux combinaisons entre Brahimi et Abdi et aux exploits individuels de Zady Sery.

  • Des phases de possession trop stériles

Mal récurrent depuis plusieurs saisons malgré les changements de techniciens, la difficulté des Caennais à faire fructifier leurs phases de possession s’est retrouvée hier. Le pénalty a été obtenu après un coup de pied arrêté, et les situations créées l’ont été sur des contres. Bien sûr, les automatismes ont encore le temps d’être travaillés et Stéphane Moulin a souligné lui-même le manque de liant entre la ligne d’attaque et le milieu, positionné assez bas. Attendu chaque année depuis sa descente par la majorité des pensionnaires de Ligue 2 qui le voient comme un gros du championnat, le SMC se retrouvera souvent dans cette configuration face à des blocs bas prêts à jaillir en contre. Alors autant s’y préparer dès maintenant.

  • Une mise en route compliquée pour Anthony Mandrea et Romain Thomas

Peu mis à contribution sur l’ensemble du match et suppléé par Johann Obiang sur sa ligne pour la seule vraie occasion des Corses, Anthony Mandrea n’a pas eu d’arrêt difficile à réaliser. Il en a profité pour beaucoup communiquer avec ses joueurs de champ. Mais avec un jeu au pied peu précis et plusieurs hésitations sur ses sorties, dont une mal négociée en-dehors de sa surface qui lui a valu un carton jaune, l’ancien Angevin doit encore peaufiner quelques réglages. Il en va de même pour Romain Thomas, son ancien partenaire au SCO. Impeccable dans les airs du haut de son mètre 93, le capitaine normand s’est parfois retrouvé en difficulté dans son dos et s’est montré fébrile au retour des vestiaires lors du temps fort ajaccien. Pas d’inquiétude, il reste trois semaines de préparation et quatre matchs amicaux pour retrouver le rythme et prendre les repères.

Mais aussi :

– le peu de situations dangereuses pour Alex Mendy

– les 15 petites minutes disputées par Norman Bassette et Mohamed Hafid

– les positionnements de Lamine Sy en axial droit et Noé Lebreton en piston droit

#fautil #retenir #premier #match #amical #face #Ajaccio

Leave a Comment

Your email address will not be published.