Coupe du Monde de Chamonix : découvrez les noms des finalistes ! · PlanetGrimpe - Toute l'actualité escalade

Coupe du Monde de Chamonix : découvrez les noms des finalistes ! · PlanetGrimpe – Toute l’actualité escalade

Laura Rogora a été la première grimpeuse à libérer la voie de demi-finale, au terme d’un combat acharné © Planetgrimpe

Les demi-finales de la Coupe du Monde de Chamonix s’achèvent à l’instant sur la Place du Mont Blanc. Les 26 meilleurs hommes et femmes se sont affrontés dans des voies qui ne laissaient pas de place à l’erreur ! Le classement est très serré et la finale s’est jouée dans les derniers mouvements de la voie. Mais la plupart des favoris ont répondu présent et nos Français ont puisé dans leurs retranchements. L’un d’eux a même réussi à se qualifier pour les finales, qui auront lieu ce soir !

Résumé complet des demi-finales de la Coupe du Monde de Chamonix 2022.

Quatre tops chez les hommes

Ils sont quatre grimpeurs à avoir vaincu la voie de demi-finale ce matin. Le Japonais Satone Yushida a été le premier athlète à libérer la voie. Déjà finaliste à Innsbruck et Villars, il participera à sa troisième finale consécutive ce soir à Chamonix.

Derrière lui, le Slovène Luka Potocar et l’Américain Sean Bailey ont eux aussi enchaîné la voie. Au moment de se présenter au pied du mur, Adam Ondra savait que le top avait été atteint à plusieurs reprises. Concentré, il s’élance dans la voie et tente d’assurer chacun de ses mouvements. Au sommet, on le sent moins confiant que les autres grimpeurs, mais le Tchèque évite de prendre des risques. Calmement, il atteint la dernière prise et clippe le relais à son tour, poussant un soupir de soulagement.

La voie était super aléatoire ! C’est toujours très difficile de grimper quand on sait qu’on doit monter très haut ou atteindre le top pour se qualifier. Je savais que je n’avais pas le droit à l’erreur, d’autant plus qu’il était très facile de se faire piéger sur ces prises avec leurs parties lisses. Mais je me sens plutôt en forme pour ce soir ! »

Adam Ondra

Adam Ondra a joué la sécurité dans cette demi-finale où la moindre erreur n’était pas permise © Planetgrimpe

Déception en revanche pour Alex Megos. L’Allemand réussira à enchaîner la voie, mais sera ensuite rétrogradé au classement par les juges. En effet, au moment de passer la corde dans l’une des premières dégaines, Alex a zippé du pied et son doigt se serait alors retenu au mousqueton d’après les officiels.

Une première finale en Coupe du Monde pour Sam Avezou !

Sam Avezou a fait vibrer le public chamoniard ce matin ! Notre jeune Français de 21 ans était l’un des premiers grimpeurs à s’élancer dans la voie. Alors que les autres compétiteurs avant lui avaient été fébriles à la sortie du dévers, Sam était encore étonnamment frais à cet endroit de la voie. Il gère avec une précision sans failles la section sur arquées et atteint les dernières prises, dépassant tous les autres grimpeurs. Rattrapé par la fatigue, il tente un mouvement dynamique pour attraper la prise finale et la frôle du bout des doigts, sans parvenir à s’y arrêter. Mais cette prestation sera largement suffisante pour se qualifier en finale.

Sam Avezou salue la foule après avoir réalisé une belle prestation dans la voie de demi-finale © Planetgrimpe

C’est donc devant le public chamoniard que Sam Avezou disputera la toute première finale en Coupe du Monde de sa carrière ce soir.

À la lecture, on pensait que le début de la voie allait être hyper dur, avec des prises vachement plates. On avait quelques doutes sur les arquées à la fin et le tout avait l’air super long. Mais finalement ça allait, les prises étaient assez bonnes et la voie ne m’a pas paru si longue.

Une fois lancé, je me sentais bien et agréablement surpris. Le début déroulait bien et il y avait un repos au milieu qui m’a permis de me remettre super bien. Après ça on arrivait dans les arquées qui étaient bonnes, suivie d’une section qui demandait un peu de souplesse en sortie du dévers et qui m’a beaucoup plu. Sur la fin j’étais fatigué et je ne réfléchissais plus, donc j’ai tenté de dynamiser alors que les autres gars qui arrivaient là étaient quand même plus frais. Ils ont donc pu prendre le temps de bien passer le mouv pour topper la voie. 

L’objectif, c’était d’aller en finale, donc il est déjà plus ou moins atteint. Maintenant, tout peut tout se passer. »

Sam Avezou

Nos quatre autres Français ne parviennent pas à se qualifier pour la suite de la compétition. Pourtant, Paul Jenft et Arsène Duval ont livré un beau combat, et chuté à seulement deux mouvements de la finale, terminant à la 14ème et 15ème place. C’est dire la densité de grimpeurs qui est tombé dans cette dernière partie du mur !

Romaric Geffroy et Jérémy Bonder, qui faisaient partie des premiers demi-finalistes à s’élancer dans la voie ce matin, terminent respectivement à la 21ème et 23ème place.

Les résultats complets de la demi-finale masculine

Quatre femmes au sommet de la voie

Comme chez les hommes, quatre grimpeuses ont atteint le top de la demi-finale. Et les derniers mouvements du tracé ont fait frissonner le public venu en nombre sur la Place du Mont Blanc. Pour en finir avec la voie, les ouvreurs avaient fait le choix de proposer un rétablissement précaire, qui nécessitait souplesse et équilibre.

Des qualités qui caractérisent parfaitement la jeune Laura Rogora, première compétitrice à libérer la voie. Alors que ses coudes se levaient déjà dans le dévers, l’Italienne se bat et reste lucide jusqu’à atteindre le top. La Japonaise Natsuki Tanii, finalistes lors des deux premières manches de la saison, enchaîne à son tour le tracé.

Après avoir avalé les premiers mouvements avec une grande facilité, Brooke Raboutou se bat de longues secondes dans le dernier pas de bloc. Si bien qu’elle se fait arrêter par le temps, juste avant d’attraper le bac final. Sa compatriote Natalia Grossman ne se fait pas piéger. Elle atteint le relais de la voie alors qu’il lui restait encore trente secondes au compteur.

Comme Adam Ondra, Janja Garnbret savait que la voie avait été enchaînée à plusieurs reprises. La Slovène n’avait donc pas le droit à l’erreur. Mais elle sera encore plus rapide que Natalia pour atteindre le top, se qualifiant à son tour pour les finales.

Grande favori de la compétition, Janja Garnbret ne commet aucune erreur © Planetgrimpe

Manon Hily et Hélène Janicot, premières non qualifiées

Nos deux Françaises ont frôlé les finales ! À l’aise dans le début du tracé, Hélène Janicot fait parler toute son expérience et sa technique, parvenant à réaliser un coincement de genou en lolotte à la sortie du dévers. Mais elle chute subitement quelques secondes plus tard, alors qu’il semblait lui en rester dans les bras. Elle termine 10ème, à seulement deux mouvements de la finale.

Pour Manon Hily, le résultat est encore plus serré. Elle chute une prise après Hélène et se retrouve en 8ème place, à égalité avec la Slovène Mia Krampl. Les deux femmes seront départagées suite aux résultats des qualifications, à l’avantage de la Slovène. Manon se classe donc 9ème, aux portes des finales.

Manon Hily loupe de peu la finale à Chamonix, mais reste concentrée pour la suite de sa saison © Planetgrimpe

J’étais un peu stressée, comme pour toutes les compétitions qui se déroulent en France. Mais juste avant moi, il y avait Camille et Paul qui passaient, j’ai donc entendu qu’il y avait une super ambiance et ça m’a vraiment donné envie de grimper. 

On savait que le début allait être assez facile et que tout allait se jouer dans la fin. Mais on a été surprises par un grand mouv pour aller chercher une prise assez loin à gauche et j’ai dû me réorganiser totalement. Heureusement, ça a plutôt bien fonctionné puisque j’ai réussi à passer le mouv. Mais je n’ai pas été assez efficace donc je suis arrivée assez fatiguée au mouvement où je tombe. Mais je me suis bien battue, donc pas de regrets !

Cette année j’ai fait une super saison où je suis tout le temps en demi-finale ou dans le top 10, donc je suis hyper contente. Je suis qualifiée pour toute la saison internationale donc j’ai encore plein de Coupes du Monde qui arrivent. L’objectif, c’est de faire des finales et se rapprocher du podium. »

Manon Hily

Camille Pouget, troisième Française engagée dans cette demi-finale chute sur un passage qui fera tomber la moitié des demi-finalistes. Elle termine 17ème de cette compétition.

Les résultats complets de la demi-finale féminine

La suite du programme

Dimanche 10 juillet :

20h30 – 21h30 : Finale difficulté femmes
21h30 – 22h30 : Finale difficulté hommes


Lire aussi

Coupe du Monde de Chamonix : résultats des qualifications


#Coupe #Monde #Chamonix #découvrez #les #noms #des #finalistes #PlanetGrimpe #Toute #lactualité #escalade

Leave a Comment

Your email address will not be published.