Le centre du Racing 92, Virimi Vakatawa, n

XV de France. Lucu et Vakatawa sans génie, l’énigme Macalou… Le bilan des arrières au Japon

Le centre du Racing 92, Virimi Vakatawa, n’a pas réussi à tirer son épingle du jeu lors de cette tournée d’été au Japon.

Du groupe de 42 joueurs retenus par l’encadrement du XV de France au Japon, seulement 25 ont eu la possibilité de fouler les pelouses d’Aichi et Tokyo. Cette tournée d’été, loin d’être inutile à un peu plus d’un an de la Coupe du monde 2023 et vue comme un bel « incubateur pour l’Elite du rugby français » selon Fabien Galthié, a permis à certains de gagner des points. Faisons le bilan joueur par joueur. Place aux arrières.

Charnière : Lucu n’a pas brillé, Couilloud montre qu’il est là

Avec l’absence de la charnière Dupont-Ntamack, le duo Lucu-Jalibert abattait une grosse carte. Bon, s’il sort une bonne prestation lors du premier test, ce ne fut pas le cas lors du second. Maxime Lucu est apparu emprunté dans l’animation, Matthieu Jalibert lui n’a que trop peu mis de folie dans son jeu. Ils n’ont pas bousculé la hiérarchie.

En 30 minutes lors du second test, Baptiste Couilloud a beaucoup montré, notamment du punch et de l’efficacité. Cantonné dans un rôle de n°3 à la mêlée, le Lyonnais aspire à autre chose, et ça s’est vu. Il va peut-être faire réfléchir le staff. Antoine Hastoy, lui, n’a eu que des miettes, n’entrant même pas en jeu à Tokyo. Dur pour lui.

  • Matthieu Jalibert : 149 minutes
  • Maxime Lucu : 110 minutes
  • Baptiste Couilloud : 50 minutes
  • Antoine Hastoy : 11 minutes

Centre : Vakatawa n’a pas retrouvé la flamme

Au centre, Yoram Moefana a bien tenu son rang, confirmant qu’il était une valeur sûre au sein de ce XV de France. Reste à voir si le Bordelais peut viser la place de titulaire avec les Fickou, Danty et le retour à venir de Vincent. 

Par contre, Virimi Vakatawa a déçu alors qu’il lui était offert une sacrée occasion de revenir dans le jeu. Le centre du Racing 92 a alterné le chaud et le froid, et n’a surtout pas retrouvé toute sa vista en attaque, où il était capable de faire des différences énormes, de faire jouer après lui et de signer des fulgurances hallucinantes. « On attend qu’il fasse plus et mieux », a dit Laurent Labit avant le second test. Cela veut tout dire…

  • Yoram Moefana : 160 minutes
  • Virimi Vakatawa : 143 minutes
  • Damian Penaud a disputé 17 minutes au centre lors du 1er test
L'ailier de Toulouse, Matthis Lebel, a été le meilleur joueur du XV de France face au Japon.
L’ailier de Toulouse, Matthis Lebel, a marqué deux essais dans cette tournée d’été au Japon. (©Icon Sport)

Ailier-Arrière : Lebel se réveille, l’énigme Macalou

Auteur d’un doublé lors du premier match, Damian Penaud a eu plus de mal lors du second. Mais rien d’inquiétant pour le Clermontois, indiscutable au poste. Celui qui s’est réveillé, c’est Matthis Lebel. Le Toulousain, qui a joué les deux matchs en intégralité, a marqué à chaque rencontre, et a surtout montré qu’il était revenu en jambes, étant très performant dans les duels offensifs. À un poste d’ailier où il n’y a pas 50 options derrière le duo Villière-Penaud, Lebel aura bien son mot à dire.

Vidéos : en ce moment sur Actu

À l’arrière, Melvyn Jaminet, qui a été titulaire à 12 reprises de suite, n’a pas été aligné lors du second test. Une manière de le piquer probablement, et dire au futur Toulousain que personne n’est installé et qu’il y aura bien de la concurrence. Très attendu, le Racingman Max Spring a démontré qu’il avait du talent en attaque, mais il a commis bien des erreurs pour sa première sélection. Même si Fabien Galthié l’a trouvé « très bon ».

Enfin, un mot sur l’énigme de cette tournée d’été : le positionnement du 3e ligne Sekou Macalou au poste d’ailier. On sait bien que le staff des Bleus souhaite parer à toute éventualité, ayant déjà pensé à faire glisser François Cros au centre si besoin. Mais là, Macalou est entré à 2 reprises à l’aile. Le Parisien n’a pas démérité, mais forcément il peut légitimement se poser des questions. Reste que son profil est ultra intéressant dans un banc 6 avants-2 arrières…

  • Matthis Lebel : 160 minutes
  • Damian Penaud : 144 minutes (dont 127 à l’aile)
  • Melvyn Jaminet : 80 minutes
  • Max Spring : 80 minutes
  • Sekou Macalou : 33 minutes

En ce qui concerne les avants, le bilan est à retrouver ici : XV de France. Flament sérieux, Tanga marque des points… 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.


#France #Lucu #Vakatawa #sans #génie #lénigme #Macalou #bilan #des #arrières #Japon

Leave a Comment

Your email address will not be published.