Le Toulousain Thibaud Flament fait partie des 2 seuls avant à avoir joué les deux tests au Japon en intégralité.

XV de France. Flament sérieux, Tanga marque des points… Le bilan des avants au Japon

Le Toulousain Thibaud Flament fait partie des 2 seuls avant à avoir joué les deux tests au Japon en intégralité. (©Icon Sport)

Si l’encadrement du XV de France a retenu un groupe de 42 joueurs pour cette tournée d’été au Japon, seulement 25 ont eu la chance/l’occasion de fouler les pelouses d’Aichi et Tokyo. Cette tournée d’été, vue comme un bel « incubateur pour l’Elite du rugby français » selon Galthié et ponctuée par deux victoires (23-42 et 15-20), a permis à certains de gagner des points. Faisons le bilan joueur par joueur. Place aux avants.

Première ligne : Mauvaka fait le travail, Bamba intermittent 

Si lors de la tournée d’été en Australie l’an dernier le Castrais Gaëtan Barlot avait été LA révélation au sein du pack tricolore, force est de constater que cela a été plutôt calme au Japon pour les joueurs de première ligne. Peato Mauvaka, n°2 dans la hiérarchie des talonneurs, a fait le boulot, mais sans plus, après une saison interminable. Le Rochelais Pierre Bourgarit, lui, a montré du gaz, marquant un essai. Il aura son mot à dire à l’avenir.

Au poste de pilier, le pilier Jean-Baptiste Gros, performant en mêlée et en défense, a bien tenu son rôle. Pour Demba Bamba, dont on attend toujours qu’il franchisse un palier en Bleu, il y a eu des hauts et des bas. En mêlée, il a plutôt été à son avantage, mais a eu bien du déchet qui a pollué son jeu. Dany Priso et Sipili Falatea ont apporté du pep’s quand ils sont entrés en jeu : ils sont dans les radars, mais ils n’ont pas bouleversé la hiérarchie.

  • Peato Mauvaka : 99 minutes
  • Jean-Baptiste Gros : 92 minutes
  • Demba Bamba : 92 minutes
  • Dany Priso : 68 minutes
  • Sipili Falatea : 68 minutes
  • Pierre Bourgarit : 61 minutes

Deuxième ligne : Le chaud et le froid pour Thomas Jolmes

Avec les absences de Paul Willemse et Romain Taofifenua, l’encadrement du XV de France voulait voir un nouveau profil au poste de deuxième ligne droit, plutôt pousseur. Pour le premier test, Thomas Jolmes avait su tirer son épingle du jeu, ayant droit aux louanges du sélectionneur. Mais pour le match à Tokyo, le Bordelais est passé totalement à côté, enchaînant les plaquages ratés et les pertes de balle.

Deux fois remplaçant, le Rochelais Thomas Lavault n’a pas forcément pesé sur les débats. En deuxième ligne, la bonne affaire est à mettre au crédit de Thibaud Flament. Le Toulousain a disputé l’intégralité des deux matchs (c’est dire !), a montré de belles choses grâce à sa mobilité, et ses qualités dans les airs. Un poil plus dans le dur dans le combat lors du second test, mais il a abattu du boulot. Il a confirmé qu’il était une belle solution au sein du groupe France.

  • Thibaud Flament : 160 minutes
  • Thomas Jolmes : 86 minutes
  • Thomas Lavault : 74 minutes
Après avoir honoré sa première sélection avec le XV de France, Yoan Tanga avoue faire de la Coupe du monde 2023
Le 3e ligne du Racing 92, Yoan Tanga, est probablement l’avant français qui a marqué le plus de points lors de cette tournée d’été. (©Icon Sport)

Troisième ligne : La belle tournée de Tanga

De retour d’une grave blessure à un genou, Charles Ollivon a retrouvé sa place et le capitanat. Le Toulonnais a disputé les deux matchs en entier, et s’est montré assez neutre dans le jeu, même s’il a été utile en défense et dans le secteur de la touche. S’il en est un qui a gagné des points, c’est Yoan Tanga. Le Racingman a excellé en défense, dépensé beaucoup d’énergie. Si on peut lui reprocher un manque de percussion en attaque, il finit par deux fois meilleur plaqueur du match. Une jolie alternative derrière les Alldritt, Jelonch, Cros et Ollivon.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Dylan Cretin, lui, après un premier match correct, s’est troué lors du second, étant bien invisible durant le temps qu’il a passé sur le terrain. Il devra faire attention à la concurrence. Le Racingman Ibrahim Diallo et le Toulousain Selevasio Tolofua n’ont pas eu assez de temps pour s’exprimer comme il faut.

  • Charles Ollivon : 160 minutes
  • Yoan Tanga : 143 minutes
  • Dylan Cretin : 122 minutes
  • Ibrahim Diallo : 38 minutes
  • Selevasio Tolofua : 17 minutes

Le bilan des trois-quarts sera à retrouver un peu plus tard sur Actu Rugby.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.


#France #Flament #sérieux #Tanga #marque #des #points #bilan #des #avants #Japon

Leave a Comment

Your email address will not be published.