Mathieu Lorée et ses coéquipiers ne disputeront pas la Coupe du monde 2023.

Rugby. L’Algérie n’ira pas à la Coupe du monde 2023 : “On pensait que c’était un cauchemar”

Mathieu Lorée et ses coéquipiers algériens ne verront pas la Coupe du monde 2023 en France. (©Icon Sport)

Abattus, déçus mais fiers, voici les sentiments ressentis par les joueurs et dirigeants algériens au lendemain de leur élimination en demi-finale de la Rugby Africa Cup face au Kenya (36-33). Pourtant, l’Algérie a fait mieux que résister face à la puissance kenyane. S’ils s’étaient qualifiés, les coéquipiers des frères Caminati, Julien et Benjamin, auraient pu se retrouver dans la poule A de la Coupe du Monde 2023 en France, aux côtés du XV de France, de la Nouvelle-Zélande, de l’Italie et de l’Uruguay.

Yassin Boutemmani, pilier gauche du XV aux deux Lions et joueur de Soyaux-Angoulême (promu en Pro D2), ainsi que Mathieu Lorée, demi d’ouverture de l’Algérie et de Nice (Nationale 1) reviennent pour Actu Rugby sur cette élimination et cette cruelle déception.

« Nous avons tout donné »

L’Algérie y a cru jusqu’au bout sur la pelouse du stade Pierre-Delort, à Marseille. Les hommes du sélectionneur Ousmane Mané avaient réussi à égaliser (21-21) et campaient dans les 20 derniers mètres kenyans en fin de match. Malgré tous leurs efforts, ils ne disputeront pas la finale de l’Africa Rugby Cup face à la Namibie et ne verront donc pas la Coupe du monde 2023 en France.

« Ce matin, le réveil a été très compliqué… Nous pensions que c’était un mauvais cauchemar, mais la réalité est bien là ! C’est comme ça, c’est la loi du sport », explique l’ouvreur Mathieu Lorée, avant de poursuivre :

On a échoué sur quelques points. C’est très frustrant et très difficile à décrire, surtout pour tous les sacrifices que les familles, joueurs, staff et fédération ont consenti durant ces années. Nous avons tout donné jusqu’à la dernière seconde, mais cela n’a malheureusement pas suffi. On est tous très déçus, mais nous espérons avoir donné une belle image du rugby algérien qui commence à se développer.

Mathieu LoréeDemi d’ouverture de l’Algérie

Grâce à un pack puissant emmené par des joueurs d’expérience bien connus du championnat de France, comme Johan Aliouat (Biarritz), Issam Hamel (Nevers) ou encore Yassin Boutemmani (Soyaux-Angoulême), les Algériens ont souvent secoué les solides Kenyans, mais ont été sanctionnés par les individualités des Simbas (le surnom des Kenyans) : « Je pense que ce match était à notre portée. On les a dominés devant, mais ils avaient de fortes individualités. Ils étaient très explosifs, du fait que la plupart de leurs joueurs viennent du rugby à 7, donc ils ont facilement cassé des plaquages et ont marqué des essais quasiment à 0 passe. Ils ont gagné, il faut les féliciter », ajoute Boutemanni. 

L'Algérie, battue par le Kenya, ne disputera pas la Coupe du monde de rugby 2023 en France.
L’Algérie, battue par le Kenya, ne disputera pas la Coupe du monde de rugby 2023 en France. (©Icon Sport)

Tournés vers l’avenir 

Il va tout de même rester un dernier match à l’Algérie dans cette Rugby Africa Cup. La sélection nord-africaine affrontera le Zimbabwe pour la petite finale, synonyme de troisième place. Ces derniers se sont inclinés face à la Namibie (34-19) mercredi. Si la frustration ronge les esprits, les Algériens se veulent optimistes pour l‘avenir :

Nous espérons que la sélection continuera de grandir de jour en jour ! Nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont soutenus, envoyés des messages durant ces dernières semaines, car cela nous a donné beaucoup de force. Nous allons tout faire pour aller chercher cette 3e place.

Mathieu LoréeDemi d’ouverture de l’Algérie

Le pilier Yassin Boutemmani, passé par le Stade Toulousain, l’UBB, Dax et Perpignan se montre lui aussi optimiste et appelle tous les joueurs susceptibles de jouer pour l’Algérie à les rejoindre : “Nous avons une jeune fédération, c’est vraiment extraordinaire. On grandit petit à petit. Il faut savoir qu’on était 90e au classement mondial avant ce tournoi et là nous sommes remontés pour faire partie du top 4 africain. J’invite tous les binationaux de Top 14, Pro D2 ou d’ailleurs, à venir dans cette sélection”. Un XV des deux Lions qui a fait un bond de 8 places au classement World Rugby et pointait au 82e rang mondial, lundi dernier, juste après sa qualification historique en demi-finale de la Rugby Africa Cup.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.


#Rugby #LAlgérie #nira #pas #Coupe #monde #pensait #cétait #cauchemar

Leave a Comment

Your email address will not be published.