Lacazette, Tolisso, Paqueta, Tagliafico : Peter Bosz lâche ses vérités sur le mercato

Lacazette, Tolisso, Paqueta, Tagliafico : Peter Bosz lâche ses vérités sur le mercato

La suite après cette publicité

J-29. Le 5 août prochain à 21 heures, l’Olympique Lyonnais va débuter sa saison 2022-23 face à l’AC Ajaccio au Groupama Stadium. Il s’agira du deuxième exercice des Gones sous les ordres de Peter Bosz, confirmé par Jean-Michel Aulas et le nouvel actionnaire majoritaire John Textor. Après une première année difficile, le technicien néerlandais se sait attendu, lui qui collabore étroitement avec Vincent Ponsot (Directeur du Football) et Bruno Cheyrou (Responsable du recrutement). Ces derniers lui ont d’ailleurs offert plusieurs renforts de choix.

Outre l’arrivée du jeune Johann Lepenant et le nouveau prêt de Tetê, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso sont revenus à la maison. Anthony Lopes et Maxence Caqueret, eux, ont prolongé. Le club attend désormais que Rayan Cherki en fasse de même. De bonnes nouvelles pour Peter Bosz, salué par les 1 400 supporters présents ce jeudi matin au centre d’entraînement pour assister à la séance du jour. Après cela, il s’est présenté face à la presse pour évoquer la saison à venir et le mercato, à commencer par les retours de Lacazette et Tolisso.

Bosz est ravi des retours de Lacazette et Tolisso

«Ce sont des joueurs bien connus ici. Ils ont beaucoup d’expérience. Elle est plus importante aujourd’hui après 5 ans loin de Lyon. Ils reviennent ici et c’est une très bonne chose pour nous et ceux qui aiment l’OL. J’attends beaucoup d’eux, qu’ils jouent à leur niveau et qu’ils aident l’équipe en apportant leur expérience. L’année dernière, on a parlé temps en temps de leaders. Ce sont deux joueurs qui connaissent bien le club et le haut niveau. Ils ont joué à l’étranger, ça donne un plus. J’espère qu’ils vont transmettre ça à l’équipe.»

Avec de telles recrues, Bosz est un peu plus sous pression. Pas forcément à l’écouter. «Dans un grand club comme Lyon, il y a toujours de la pression. Quand tu peux bosser avec deux joueurs de cette expérience, ce n’est pas de la pression, mais un challenge. Je ne vois que les côtés positifs». Le coach était également heureux de pouvoir compter sur l’intégralité de son groupe, ce qui va pouvoir lui permettre de préparer au mieux la nouvelle saison. En revanche, Peter Bosz a annoncé que son effectif serait prochainement réduit, d’autant que l’OL n’a pas de coupe d’Europe à jouer.

Un groupe qui va se réduire

«Certains vont partir. Il faut. J’étais avec 34 joueurs aujourd’hui, en comptant les gardiens. Il y a des jeunes qui sont là aussi. Mais on est trop, c’est certain. Peut-être que nous allons recruter sur un ou deux postes». Un latéral gauche est attendu. L’OL serait d’ailleurs d’accord avec l’Ajax Amsterdam pour Nicola Tagliafico selon L’Équipe. Questionné sur le sujet, Bosz a botté en touche. «Je n’ai pas de nouvelles là-dessus. On cherche un arrière-gauche. (…) Beaucoup de clubs cherchent à ce poste. Mais il n’y a pas beaucoup de monde. C’est une position importante et difficile».

Concernant les départs, le coach s’est montré plus bavard. «Oui, j’ai parlé avec certains joueurs (qui ont des envies de départ). Mais je vais parler avec tous. On a tous le même intérêt, c’est qu’ils s’entraînent bien et soient prêts quand arrive ensuite un club. Tous les joueurs travaillent bien à l’entraînement». Concernant Léo Dubois et Jérôme Boateng, candidats potentiels à un départ, il a confié : «c’est moi qui décide. On verra après cinq semaines et où ils jouent». Rien n’est donc encore décidé les concernant. Interrogé sur Lucas Paqueta, qui intéresse plusieurs clubs, Bosz a tenu un autre discours.

Le cas Paqueta n’est pas réglé

«Moi, je veux garder tous les bons joueurs. Mais il faut être réaliste. Il y a le joueur, dont le choix est important là-dessus, le club et les autres clubs. C’est un jeu entre différentes parties. Lucas est un très bon joueur. Mais ça dépend de ce qu’il veut aussi». En fin de contrat dans un an, Moussa Dembélé, lui, souhaite rester. Et l’arrivée d’Alexandre Lacazette ne le condamne pas forcément selon son coach. «On peut jouer avec un ou deux attaquants. Il y a plusieurs possibilités».

Peter Bosz aura donc le choix, lui qui a avoué qu’il y aurait du changement. «J’ai beaucoup parlé avec les dirigeants et le staff. Il y a des choses qui vont changer. Beaucoup de choses. On parle du terrain, mais aussi en dehors. Tactiquement aussi, il va y avoir du changement. Les joueurs qu’on a recrutés, on ne les avait pas l’an dernier. La philosophie reste la même. On veut gagner, jouer offensif, mais tactiquement, on va changer des choses». La saison 2 de Peter Bosz à l’OL promet.

#Lacazette #Tolisso #Paqueta #Tagliafico #Peter #Bosz #lâche #ses #vérités #sur #mercato

Leave a Comment

Your email address will not be published.