Condamnée par la maladie, cette femme guérit comme par miracle après un essai clinique

Condamnée par la maladie, cette femme guérit comme par miracle après un essai clinique

La santé d’une femme est passée d’un diagnostique extrême à un autre contre toute attente. En effet, en acceptant de se porter volontaire pour cet essai clinique, cette mère de famille n’avait aucun espoir de guérir de son cancer. Elle se savait condamnée et pensait simplement permettre à la recherche de progresser. Ce sacrifice désintéressé a pourtant eu raison de son cancer. Dans les médias, Objeko ne vous cache pas qu’il est question d’un miracle.

Cette femme souffrait d’un cancer particulièrement agressif. Il lui avait coûté une ablation de la poitrine et des séances de chimiothérapies très lourdes. Mais cela n’avait pas suffit. Le mal se propageait et il attaquait ensuite ses poumons, se développait aussi dans toute la cage thoracique et allait jusqu’aux ganglions lymphatiques. En effet, ce n’est pas peu dire que de rappeler qu’elle était condamnée. Elle n’espérait donc plus retrouver la santé du tout.

Pourtant, c’est ce qui s’est produit ! Un miracle, ou le progrès de la science, a voulu qu’elle retrouve la santé à la suite d’un essai clinique. Et son histoire est donc suffisamment surprenante pour qu’elle ait le mérite de faire le tour du monde.

Condamnée par un cancer très agressif, elle retrouve la santé

Cette femme est une citoyenne britannique âgée de 51 ans. C’est alors dans les colonnes du journal britannique The Indepedant que son histoire est relatée à un très large public. Mais Objeko vous le disait plus haut, les détails de la santé de cette femme vont faire le tour du monde. En effet, ce miracle pourrait redonner espoir à des milliers de personnes malades et à leurs proches. Et surtout, elle pourra encourager les uns et les autres à participer activement à la recherche contre le cancer.

Condamnée à cause de la maladie, ses médecins ne lui avait laissé aucune raison d’espérer guérir. Et pour cause, ils étaient certains qu’elle n’avait plus qu’une année à vivre. En mauvaise santé comme elle l’était, cette femme aurait pu décider d’attendre la mort chez elle. Mais plutôt que de se résigner, elle décidait de faire en sorte que sa maladie ait du sens. En effet, si elle acceptait de participer à cet essai clinique qui lui a finalement sauvé la vie, c’était dans l’espoir de faire avancer la recherche contre le cancer. Elle pensait aux générations futures et à apporter sa pierre à l’édifice.

Interviewée par le journal Manchester Evening News, elle déclarait donc que sa démarche était purement altruiste. « Je ne savais pas si ça marcherait pour moi. Mais je me suis dit qu’au moins, je pourrais faire quelque chose pour aider les autres et la prochaine génération. », disait-elle. Depuis 2017 qu’elle se bat contre le cancer, elle voyait sa santé se dégrader et elle avait sans doute fait la paix avec l’idée de quitter ce monde.

Un traitement miracle, des résultats qui vont faire le tour du monde

Après son premier traitement « ordinaire », en 2017, elle a obtenu deux ans de sursis. Ensuite, le cancer était revenu plus fort encore et il s’était répandu beaucoup plus vite. Nous étions donc en 2019 lorsqu’elle décidait de rejoindre cet essai clinique. Le traitement expérimental ne lui donnait donc aucun espoir d’amélioration sur sa santé. Mais le miracle a eu lieu. Puisque nous sommes en 2022 et que cette mère de famille est toujours en vie !

Mieux encore, elle se dit revivre. Toujours dans les colonnes de nos confrères britanniques, la quinquagénaire n’en revient toujours pas du succès du traitement expérimental. C’est non seulement un miracle pour elle, c’est aussi un merveilleux espoir pour tant d’autres malades. La recherche contre le cancer avance lentement et elle est pavée de drames. D’hommes et de femmes à la santé tragiquement déclinante, voire condamnés. Mais Objeko est heureux de vous dire qu’elle peut donc aussi, parfois, offrir de très belles histoires.

Nos confrères chez RTL précisent quant à eux quelques détails sur l’essai clinique de cette britannique miraculée. Indiquant notamment qu’elle rejoignait le traitement expérimental au « National Institute for Health and Care Research (NIHR) Clinical Research Facility (CRF) à l’hôpital The Christie de Manchester ». Un établissement de santé qui va sans aucun doute avoir la côte dans les prochains mois.

Depuis le mois de juin 2021, cette patiente n’a plus de cellules cancéreuses dans l’organisme. Elle doit cependant poursuivre son traitement jusqu’en 2023 et seulement alors nous pourrons dire qu’elle est totalement guérie sans doute. Retrouver la santé après tant d’années de lutte contre le cancer, nous ne pouvons que lui souhaiter que cela dure ! D’autant que tant d’autres histoires sont quant à elles vraiment dramatiques.


#Condamnée #par #maladie #cette #femme #guérit #comme #par #miracle #après #essai #clinique

Leave a Comment

Your email address will not be published.