"Addict à la fête", télé-réalité... enquête sur la personnalité de Benjamin Mendy, jugé pour viols fin juillet

“Addict à la fête”, télé-réalité… enquête sur la personnalité de Benjamin Mendy, jugé pour viols fin juillet

ENQUETE RMC SPORT – Le 25 juillet, Benjamin Mendy se présentera devant le tribunal de Chester, en Angleterre, pour l’ouverture de son procès qui devrait durer plusieurs semaines. L’ancien international français est accusé de huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle. Les dix chefs d’accusation portés à son encontre concernent des faits qui se seraient déroulés entre octobre 2018 et août 2021 à son domicile de Prestbury, dans le Cheshire. RMC Sport a essayé de mieux comprendre la personnalité de l’ancien défenseur.

En octobre 2018, Benjamin Mendy était à la Une du magazine spécialisé dans le football ‘Onze Mondial’. Dans cette revue, le champion du Monde 2018, distillait les bons conseils pour la gestion des carrières des jeunes footballeurs. “Pour l’éducation des jeunes, l’image qu’on renvoie est très importante. Beaucoup aiment faire la même chose que les footballeurs. Donc si on peut renvoyer une bonne image et transmettre des messages positifs et de l’espoir à travers notre comportement, c’est top”, avait décrit l’ancien de l’AS Monaco.

Quatre ans plus tard, à l’aube de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, le natif de Longjumeau est au cœur de l’actualité judiciaire en Angleterre. Un arrêt imprévu, dans un parcours hors du commun. Accusé de huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle, le joueur a toujours nié les faits et a plaidé non-coupable lors des audiences préparatoires à son procès.

L’affaire passionne l’Angleterre

Depuis plusieurs mois, RMC Sport a recueilli des témoignages pour essayer de comprendre la personnalité de Benjamin Mendy. “La vérité sortira quand il sera jugé”, nous répondent la plupart du temps les proches de l’ancien international français. D’autres personnes entrent plus dans le détail de leurs relations. Outre-manche, l’affaire passionne les tabloïds anglais. Des paparazzis sont très souvent présents devant sa maison, ultra-sécurisée, proche de Manchester.

“Le football est le sport numéro un au Royaume-Uni et cette affaire implique un footballeur de Premier League de premier plan, confie Pat Hurst qui couvre l’affaire pour PA Media. Il y a déjà un énorme intérêt public pour l’affaire et un énorme intérêt médiatique également. Lors de toutes les audiences préliminaires, des journalistes, tant anglais que français, étaient présents. Je m’attends à ce qu’il y ait à la fois un intérêt accru et continu des médias et du public lors de ce procès.”

“C’est un bon vivant”

Pour dresser le portrait et la personnalité de Benjamin Mendy, il faut souvent faire preuve de patience et de refus. Les proches ne veulent jamais apparaître dans les médias. “Comment veux-tu parler de ça publiquement ? C’est se griller pour la suite d’une vie, surtout s’il est condamné dans quelques mois”, confie un ancien ami proche de Benjamin Mendy, avec qui il a partagé de nombreuses soirées dans les boîtes de nuit de la capitale.

En gardant l’anonymat, certains sont quand même encore présents pour défendre le joueur. Les proches n’ont pas tous coupé les ponts avec le défenseur. “C’est une personne si humble, respectueuse, gentille que j’ai du mal à croire tout ce qui s’est dit, affirme une amie de Mendy. J’ai vraiment été choquée d’apprendre toutes les histoires qui se sont dites, car ce n’est pas du tout le Benjamin que j’ai pu connaître.” Pour prendre la défense du joueur, tous remettent en cause les versions données par les présumées victimes depuis le début de l’affaire. “La vérité, c’est que Ben n’est pas un violeur, loin de là. Ce sont des conneries tout ça”, confie une amie de l’ancien de Manchester City. Avant de poursuivre son raisonnement: “Je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui peuvent jouer sur ce genre de situation afin de toucher des indemnités et d’obtenir de la notoriété.”

Deschamps avait sonné l’alerte

La générosité du joueur est le premier trait de caractère qui ressort des échanges. “C’est une super personne, confie cette jeune femme qui connaît bien le joueur. C’est quelqu’un qui a le cœur sur la main, toujours souriant c’est une belle personne. Il aime son métier, sa famille, il est quelqu’un d’aimable, toujours là pour aider les autres.” A force d’interroger les proches du joueur, les mêmes compliments reviennent à chaque fois: “Humble, respectueux et gentil.” Très peu évoquent l’autre face du joueur, le spécialiste de la fête et le passionné de télé-réalité.

Juste après le Mondial en Russie, en octobre 2018, Didier Deschamps avait fait passer un premier message au joueur de Manchester City, rattrapé par son manque de sérieux pour un joueur international. Une alerte qui n’a pas fait évoluer le défenseur. “C’est quelqu’un qui a des qualités physiques au-dessus de la moyenne, mais les exigences du très haut niveau… Ça va venir, je ne désespère pas qu’il les fasse rentrer dans son cerveau, avait déploré Deschamps. À lui de prendre conscience qu’il doit prendre soin de son corps sur le terrain et en dehors. Il le sait, je lui ai dit, je lui ai redit et redit, je pense que quelqu’un lui redit aussi dans son quotidien.” Résultat, le joueur va connaître de nombreux soucis physiques qui l’écarteront des terrains pendant plusieurs semaines.

L’homme de télé-réalité

Depuis plusieurs années, on assiste à un rapprochement entre le monde du football et celui des participants des émissions de télé-réalité. “Mendy en est le parfait exemple”, confie un ancien de Ligue 1. Depuis plusieurs années, Benjamin Mendy a souvent tissé des relations (intimes ou amicales) avec des jeunes filles issues des émissions de télé-réalité. Le joueur n’a jamais caché cette volonté en privé. “Je le connais personnellement, confie une jeune femme, qui a participé à de nombreuses émissions de télé-réalité, à RMC Sport. J’ai déjà eu plusieurs relations sexuelles avec lui, trois au total, et il s’est toujours montré insistant. D’ailleurs, je n’ai jamais gardé aucun contact avec lui.”

“En quelques années, il est passé de grand espoir du football français, à paria du monde du football… il n’a pas su réaliser cette transition entre l’OM/Monaco et Manchester City”, décrit un ancien joueur de l’OM avec qui Mendy a évolué. Certains amis décrivent Mendy comme “addict à la fête” qui pouvait “se rendre à plusieurs soirées en jet privé”.  

Une autre proche du joueur confie à RMC Sport: “Peut-être que son problème est qu’il était trop accessible pour les gens. Il a une forte notoriété qui fait qu’il ne devrait pas se mélanger à tout le monde. Son histoire en est la preuve.” Dans son cercle rapproché, on affirme qu’il échangeait “quasi quotidiennement” avec des gens de la télé-réalité.

Que risque Mendy lors de son procès ?

“C’est difficile à dire sans en savoir plus sur les faits de l’affaire, confie l’avocat anglais, Richard Furlong. Je dirais que s’il était reconnu coupable de tout après un procès, il est probable d’envisager une peine de prison à deux chiffres (c’est-à-dire plus de 10 ans) mais c’est très spéculatif.” Cette décision sera prise lors du procès au mois de juillet. En Angleterre, les viols et agressions sexuelles sont sévèrement punis par la justice. L’Angleterre applique aussi une accumulation des peines. “La justice anglaise sanctionne sévèrement le viol et les agressions sexuelles, concède Maître Alain-Christian Monkam. Ce qui est important dans cette affaire concernant Benjamin Mendy c’est qu’il y a une multiplicité des victimes. Il est en grande difficulté, il faut le dire très franchement.”

“Les peines sont consécutives, le tribunal doit garder à l’esprit le principe de totalité. Cela signifie que la peine totale doit être proportionnée, affirme Richard Furlong. En d’autres termes, s’il est reconnu coupable de huit viols, dont chacun justifierait une peine de 10 ans, il n’obtiendra pas une peine totale de 80 ans. Le fait que quelqu’un ait commis huit infractions sera utilisé pour augmenter la peine totale de 10 ans dans la fourchette de l’infraction, et peut-être en dehors de la fourchette. Ainsi pour huit infractions, la peine peut être portée à 13 ou 14 ans. Ceci est un exemple pour mieux comprendre.”

Maître Karim Morand-Lahouazi termine: “Le système repose avant tout sur le principe fondamental selon lequel la peine totale doit être équitable et proportionnée. Dès lors, si tel n’est pas le cas après avoir appliqué les règles relatives au cumul ou à la confusion, le juge dispose d’un pouvoir d’appréciation qui doit normalement le conduire soit à réduire la peine totale issue d’un cumul (le plafond unique maximal étant alors en ces circonstances la somme des peines initiales), soit à augmenter celle issue d’une confusion.”

En juillet, Benjamin Mendy sera jugé aux côtés de Louis Saha Matturie (aucun rapport avec l’ancien footballeur). Les débats devraient surtout tourner autour du consentement des victimes. Contactés, les avocats anglais de Benjamin Mendy n’ont pas souhaité s’exprimer avant le procès et le défenseur est toujours présumé innocent.

#Addict #fête #téléréalité #enquête #sur #personnalité #Benjamin #Mendy #jugé #pour #viols #fin #juillet

Leave a Comment

Your email address will not be published.