Montpellier : apnée du sommeil, la chirurgie comme alternative au masque à oxygène

Montpellier : apnée du sommeil, la chirurgie comme alternative au masque à oxygène

L’institut mutualiste montpelliérain, clinique Beau Soleil, candidat pour des opérations chirurgicales concernant l’apnée du sommeil.

Tout le monde ou presque est sujet à l’apnée du sommeil, mais la répétition pendant la nuit dépend fortement d’une prise en charge médicale. Une journée d’information pour les chirurgiens ORL a été organisée récemment à la clinique Beau Soleil. Le but, présenter  les solutions possibles offertes aux patients ne supportant pas le masque à oxygène ou l’orthèse mandibulaire la nuit. Notamment la possibilité d’interventions chirurgicales. 

“La chirurgie arrive toujours en deuxième intention, précise le docteur Vincent Trevillot, ORL à la clinique Beau Soleil et spécialiste du syndrome de l’apnée du sommeil sévère. Le traitement de référence reste la ventilation continue (PPC) par masque porté la nuit ou l’orthèse mandibulaire”. Des solutions qui ont fait leurs preuves mais que certains patients n’acceptent pas “en fonction des mouvements la nuit qui peuvent perturber le bon port, masque ou prothèse”. 

Détecter l’apnée du sommeil

Les interventions chirurgicales sont de plusieurs sortes : “Des interventions au niveau du palais où l’on retend les tissus. La neurostimulation de l’hypoglosse, un nerf qui fait avancer la langue, est aussi en plein développement”, détaille le spécialiste. Mais cette dernière évolution n’est pas encore pratiquée en France. 

Pour évaluer la propension à l’apnée du sommeil, un relevé est nécessaire : “Nous appareillons le patient pour mesurer la respiration, la fréquence cardiaque, la saturation en oxygène pendant une nuit”. L’appareil enregistre le nombre d’apnées par heure pendant la phase de sommeil (voir encart). Retour le lendemain à la clinique pour analyser les données : “Nous pouvons ainsi interpréter”. Pour le spécialiste ORL, le risque principal des personnes souffrant d’apnée du sommeil est la somnolence. Mais aussi des risques cardiovasculaires : “C’est un peu plus controversé”, souligne-t-il. 

Les degrés de l’apnée du sommeil

Le syndrome de l’apnée du sommeil se calcule en fréquence de blocage respiratoire par heure au cours d’une nuit de sommeil. Au dessus de 30, l’indice est sévère. Entre 15 et 30, il est modéré. Dans le dernier cas, en cas de comorbidité, le traitement peut être pris en charge. Quelques apnées nocturnes restent normales “jusqu’à 5 par heure”. Huit patients ont été opérés à Beau Soleil, dans le cadre de la recherche. Le mois dernier, ce principe thérapeutique a été accepté par la haute autorité de santé. Une prise en charge devrait en découler.

D’où l’intérêt d’un suivi médical précis, car suivant l’âge, les protocoles ne seront pas les mêmes : “On ne peut pas traiter quelqu’un de 86 ans comme quelqu’un de 40 ans. Mais nous indiquerons un protocole dans tous les cas”. Premier signe sonore d’un possible syndrome de l’apnée du sommeil, le ronflement. 

Chez les enfants, détecter les premierstroubles

Santé respiratoire France s’est engagée aux côtés de Sommeil de Marmotte, outil ludique et pédagogique, pour sensibiliser sur les troubles du sommeil de l’enfant, notamment ceux dus aux apnées du sommeil.” Les problèmes respiratoires de l’enfant durant leur sommeil sont peu connus et largement sous-estimés, explique le docteur Frédéric le Guillou, président de Santé respiratoire France. Le parcours de diagnostic est souvent un parcours du combattant pour les parents”. Selon l’association, entre 2 et 5 % des enfants sont concernés par des syndromes d’apnées du sommeil, 30 % sont touchés par une allergie respiratoire, en partie responsable de certains troubles du sommeil. Pour aider parents et enfants, l’application gratuite Sommeil de marmotte existe (également sous forme de livre) avec des jeux, des quiz, des animations interactives, un FAQ, des conseils aux parents, afin d’accompagner les enfants dans leur maladie. Un outil imaginé par le docteur Madiha Ellaffi, pneumologue et allergologue.
Renseignements sante-respiratoire.com

 

 

 

 

 

#Montpellier #apnée #sommeil #chirurgie #comme #alternative #masque #oxygène

Leave a Comment

Your email address will not be published.