Tour de France 2022 : maillot jaune, vainqueur d'étape, échappées... le montant des primes que peuvent gagner les coureurs

Tour de France 2022 : maillot jaune, vainqueur d’étape, échappées… le montant des primes que peuvent gagner les coureurs

Combien gagne le vainqueur du Tour de France ? Victoire d’étape, port d’un maillot distinctif, passage en tête au sommet d’un col, victoire lors d’un sprint intermédiaire ou prix du combatif du jour, la Grande boucle regorge de primes à empocher pour les coureurs cyclistes. Le point sur les sommes qu’ils peuvent remporter sur les trois semaines d’une course qui débute ce vendredi 1er juillet.  

Grande fête populaire pour le public, course de l’année pour les cyclistes, le Tour de France est aussi un enjeu financier important pour les différentes équipes du peloton. L’objectif de visibilité est majeur pour les sponsors qui accompagnent les formations tout au long de l’année. Mais tout au long de la course, les occasions d’empocher des primes individuelles sont aussi très nombreuses pour les coureurs. 

Les primes distribuées sur les Champs-Élysées

Comme le révèle CNEWS, le vainqueur du classement général de la Grande Boucle empochera 500 000 euros. Le montant diminue ensuite en fonction de la place des coureurs au classement général : 200 000 euros pour le dauphin, 100 000 euros pour le 3e, 70 000 euros pour le 4e, 50 000 pour le 5e… À noter qu’arriver sur les Champs-Élysées rapportera à tous les coureurs qui termineront l’épreuve 1 000 euros. 

Pour ceux qui misent sur les maillots distinctifs, des primes intéressantes seront également distribuées. Pour le maillot vert du classement par points et le maillot à pois du classement de la montagne, les huit premiers à l’arrivée toucheront entre 25 000 et 2 000 euros. 

Concernant le maillot blanc du meilleur jeune, 20 000 euros attendent le vainqueur, tandis que 15 000, 10 000 et 5 000 euros seront distribués aux 2e, 3e et 4e. 

Les formations qui arriveront aux cinq premières places du classement par équipe remporteront respectivement 50 000, 30 000, 20 000, 12 000 et 8 000 euros. Enfin, désigné par un jury de spécialiste, le coureur désigné comme “le plus combatif du tour” empochera 20 000 euros. 

Des gains à chaque à étape 

Mais d’autres primes peuvent être glanées bien avant l’arrivée sur les Champs-Élysées. Les 20 premiers du classement de chaque étape remporteront ainsi entre 11 000 euros, pour le vainqueur, et 300 euros, pour les coureurs classés entre 15 et 20. 2 800 euros sont à gagner pour la meilleure équipe de chaque étape. 

En plus de l’honneur qu’il confère, le port des différents maillots distinctifs rapporte une rente quotidienne de 500 pour le maillot jaune, et de 300 euros pour les tuniques verte, blanche et à pois. 

Enfin, se glisser dans les échappées peut aussi rapporter gros. Il y a d’abord le prix du combatif du jour décerné par un jury et qui rapporte 2 000 euros au lauréat désigné chaque jour.

Lors des sprints intermédiaires situés en cours d’étape, 1 500, 1 000 et 500 euros sont distribués aux trois premiers. Des primes sont aussi à remporter pour ceux qui franchiront en tête les sommets des côtes et cols : 200 euros pour les 4e catégorie, 300 euros pour les 3e catégorie, 500 et 250 euros pour les deux premiers des 2nde catégorie, 650, 400 et 150 euros pour le podium au sommet des 1ere catégorie, et 800, 450 et 300 euros pour les trois premiers des hors catégorie.

Et, comme il est de coutume depuis 1952, le coureur qui franchira en tête le sommet du col du Galibier lors de la 11e étape remportera le “souvenir Henri-Desgrange” et une prime exceptionnelle de 5 000 euros. 

Et le Tour féminin ? 

Au total, comme le confirme Eurosport, le “prize money” de l’épreuve s’élève à 2 282 000 euros. À titre de comparaison, celui du Tour de France féminin s’élève à 250 000 euros. 

Un écart important que sa directrice, Marion Rousse, a justifié a micro de franceinfo à l’automne dernier. “Il faut savoir aussi que le Tour de France (masculin) dure trois semaines et là, ce sera huit étapes, donc on peut comparer avec des courses comme Paris-Nice ou le Critérium du Dauphiné, et je peux vous dire que c’est plus que sur le Dauphiné”, a-t-elle indiqué. Elle a aussi précisé avoir la “volonté de payer les femmes au même prix que les hommes le plus tôt possible.”

#Tour #France #maillot #jaune #vainqueur #détape #échappées #montant #des #primes #peuvent #gagner #les #coureurs

Leave a Comment

Your email address will not be published.