Tour de France 2022 : à un jour du départ, l’équipe Bahrain Victorious à nouveau perquisitionnée

Tour de France 2022 : à un jour du départ, l’équipe Bahrain Victorious à nouveau perquisitionnée

Les coureurs du Tour de France s’apprêtent à voir leur quotidien rythmé par les kilomètres avalés le long de la Grande Boucle, mais l’équipe cycliste Bahrain Victorious s’accoutume – contre son gré – à une autre forme de répétition. A la veille du départ de la 109e édition du Tour de France, la formation bahreïnie a annoncé avoir fait l’objet d’une nouvelle perquisition, jeudi 30 juin, à son hôtel de la banlieue de Copenhague (Danemark), d’où partira la course. Cela quelques jours après que les domiciles de plusieurs membres de l’équipe ont fait l’objet de perquisitions, en début de semaine.

Lire aussi : Dopage : à quelques jours du Tour de France, l’équipe Bahrain Victorious de nouveau la cible de perquisitions

A la demande des enquêteurs français, « la police [danoise] a fouillé les voitures de l’équipe, ainsi que les chambres du personnel d’encadrement et des cyclistes », précise l’équipe du Slovène Matej Mohoric (double vainqueur d’étape en 2021) dans un communiqué, assurant avoir « coopéré complètement » et qu’« aucun objet n’a été saisi » lors de cette perquisition, commencée à 5 h 30.

Depuis le Tour 2021, l’équipe Bahrain Victorious fait l’objet d’une enquête du parquet de Marseille pour « acquisition, transport, détention, importation d’une substance ou méthode interdite aux fins d’usage par un sportif sans justification médicale ». Lors de la dernière semaine de course, en 2021, la formation bahreïnie avait été perquisitionnée à Pau. A l’automne, des fuites avaient révélé que des traces de tizanidine, puissant relaxant musculaire utilisé contre la sclérose en plaques, mais pas interdit par la réglementation antidopage, avaient été trouvées dans les analyses capillaires de plusieurs coureurs. L’équipe avait démenti avoir été informée et le laboratoire n’avait pas confirmé les identités des sportifs concernés.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Dopage : l’équipe Bahrain Victorious visée par une enquête préliminaire

Des perquisitions à la demande des enquêteurs français

« A ce jour, l’équipe n’a pas été informée de l’avancée des résultats ou n’a pas reçu de retour sur l’enquête de la part du parquet de Marseille », a assuré Bahrain Victorious, en début de semaine, après la première salve de perquisitions menée dans différents pays contre ses membres, regrettant « l’atteinte à la réputation des personnes et de l’équipe » engendrée par ces opérations policières.

Jeudi, la police danoise a confirmé avoir agi à la demande des autorités françaises. « A la suite d’une requête de la police française dans le cadre d’une enquête en cours en France, nous avons mené une perquisition dans un hôtel de Brondby [dans la banlieue de Copenhague] », a précisé un porte-parole, renvoyant vers les enquêteurs français pour davantage de détails.

La formation Bahrain Victorious, dont l’un des chefs de file, l’Italien Sonny Colbrelli, a été victime, en mars, d’un arrêt cardio-respiratoire, est dirigée par Milan Erzen, au poste de manageur général. Le Slovène avait été soupçonné, en 2020, dans le cadre de l’affaire de dopage sanguin Aderlass ; il avait alors qualifié les accusations de « totalement fausses ».

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Le patron de l’équipe cycliste Bahrain-Merida cité dans une affaire de dopage

Ces perquisitions et les soupçons de dopage qu’elles entraînent n’empêchent pas Bahrain Victorious d’aborder la 109e  édition de la Grande Boucle avec ambition. « Notre objectif est de décrocher le premier podium de l’équipe au Tour de France, que nous avons raté de peu avec [Mikel] Landa en 2020 », prévenait le directeur sportif et ancien coureur slovène Gorazd Stangelj, cette semaine. Avec le Slovène Matej Mohoric, le Belge Dylan Teuns, l’Australien Jack Haig ou l’Italien Damiano Caruso (deuxième du Giro 2021) comme têtes d’affiche, l’équipe visera également des victoires d’étape comme lors de la dernière édition, où ses coureurs avaient levé les bras à trois reprises.

Assurant ne plus vouloir faire de commentaires au sujet des perquisitions, l’équipe a exprimé jeudi avoir « hâte de se concentrer sur la plus grande course cycliste au monde ». Mais dès le grand départ, vendredi à Copenhague, ses résultats seront particulièrement scrutés.

#Tour #France2022 #jour #départ #léquipe #Bahrain #Victorious #nouveau #perquisitionnée

Leave a Comment

Your email address will not be published.